Le Pont ( Partie deux) Par K.Hadjoudja-

Publié le par LAGHOUATI

Le Pont ( Partie deux) Par K.Hadjoudja-

Le pont

2eme partie

 

A la vue de notre camion qui approchait lentement, l’officier responsable du check point, campant au milieu de la chaussée, nous fit péremptoirement signe de rebrousser chemin.

Le véhicule s’arrêta à sa hauteur, et un dialogue de sourds débuta entre les deux hommes. Tout en s’efforçant d’expliquer les raisons de notre retard, mon père essaya de convaincre son interlocuteur de l’absolue nécessité de ravitailler la population du village, que, après tout, le convoi n’avait que peu d’avance, et qu’il était en mesure de le rattraper.

L’officier ne voulut rien entendre, arguant du fait, qu’il avait des ordres stricts de ne permettre à aucun véhicule civil de quitter l’agglomération après le départ du convoi. Un supplétif algérien faisait office d’interprète.

Devant la ténacité de mon père, de guerre lasse, celui-ci décida d’en référer à ses supérieurs au moyen d’un téléphone de campagne, déposé sur une table près d’une tente. A l’issue de cet échange, l’officier nous fit signe de passer en criant allez au diable ! Il vous faudra vous dépêcher pour rejoindre le convoi, si vous ne voulez pas être pris pour cible par l’aviation !

Mon père rétorqua au supplétif interprète, Dis lui : « قل ما يصيبنا الا ما كتب الله لنا » balbutia ensuite une prière et démarra.

La route était étroite, passablement bitumée, parsemée de nids de poule, et recouverte d’une fine couche de verglas. Tout autour, les collines environnantes étaient recouvertes de neige tel un linceul blanc. Elles étaient coiffées de bosquets assez denses, d’où coulaient paisiblement à certains endroits, des ruisseaux et de petites rivières. (Hélas ! ce n’est plus le cas aujourd’hui !). Le temps était clair, froid et nuageux. Dehors régnait le silence. Seul le bruit du moteur se faisait entendre.

Arrivés à Guelta (aujourd’hui Gueltat Sidi Saad), nous découvrîmes, stupéfaits, un campement militaire imposant. Fait inhabituel à cet endroit. Des centaines de tentes alignées de part et d’autre de la route. Il y avait là, outre un nombre impressionnant de troupes, toutes sortes de véhicules militaires half tracks, 4x4 dodge, jeeps, camions GMC, ambulances… des pièces d’artillerie alignées cote a cote, et deux hélicoptères banane…

Visiblement, ces unités étaient engagées dans des combats qui se déroulaient non loin de là. Les monts de la Gaada étaient tout proche.

Nous avancions avec précaution à travers cette effervescence ; quand, soudain, deux supplétifs algériens armés nous rejoignirent au pas de charge, et intimèrent l’ordre (en arabe) à mon père de stopper. Celui-ci s’exécuta, et le camion s’immobilisa. Ils ouvrirent brutalement la portière et lui ordonnèrent, sans ménagements, de prendre tous ses papiers et de les suivre.

J’assistais incrédule et impuissant devant ces agissements, d’autant plus intolérables lorsqu’ ils sont commis par des compatriotes. Mon père prit tranquillement ses papiers et descendit. Ils l’encadrèrent et le poussèrent vers une tente.

Fin de la deuxième partie

A suivre…

 

Publié dans K.HADJOUDJA

Commenter cet article

Dania 13/02/2015 09:51

Bonjour cher(e)s ami(e)s

Comme le savent certains, je ne suis pas de votre région
mais voilà que le hasard a fait comme si je l'étais,
par cet espace "notre espace" à tou(te)s en remerciant Sidi ...et bien je dirais
MHAL, reprenant le diminutif que lui donne son ami MSL, en abrégé lui aussi, pour l'accueil si spécial qu'il réserve pour chaque intervenant !!
Merci pour ce partage, l'ami, je puis vous dire que je suis nettement votre histoire !! l'itinéraire que
vous évoquez, je le fais très souvent ces derniers temps, Aflou, Guelta ... pour rallier le sud où j'exerce ou le nord pour retrouver les miens ... tiens, la dernière semaine par le même froid que celui de votre sacrée journée de 54 !!
Votre histoire est passionnante.
J'attens la suite et pourquoi pas d'autres .
Allez, je vous dis que vous êtes talentueux dans vos écrits, je suis très sincère !!

Très bonne journée à tou(te)s!!

LAGHOUATI 13/02/2015 10:02

Merci Dania pour ces belles éloges envers notre ami Hadj Kamel qui les mérite bien. Mais n'oubliez surtout pas que l'on aimerait continuer à vous lire vous aussi qui ne comptez qu'une seule petite conribution que l'on voudrait multipliée par 10, 100, 1000...Vous avez un beau style et tellement de choses à partager . Merci pour votre visite