Réponse à la Bravade de MHAL : « Vous ne perdez rien à attendre » Par Mohammed-Seddik LAMARA

Publié le par LAGHOUATI

Voyons Hadj, tu exagères et tu as même tendance, ces derniers temps à vouloir franchir le rubicond au grand dam de tes plus fidèles amis qui ont jusqu'ici toléré sans sourciller tous tes caprices. Venir jusqu'à Gneifid pour installer ton PC pour nous surveiller, Brik, Mahdi, Smahi et moi relève, me semble-t-il d'une  paranoïa pathologique. Je sais que tu développe une forte propension à faire de Gneifid ta chasse gardée. Je ne disconviens pas, c’est ton éden, ta passion et ta raison d’être. Mais, quelque part, tu es devenu victime de toi-même dans la mesure où, j’ai pu déceler chez toi une sorte de schizophrénie lyrique qui te fait continuellement ballotter entre el Hassi et Gneifid. Pour preuve, ton dernier message sur skipe accompagné d’une photo crevant l’écran te montrant dans une posture de conquérant tu me demandais de te trouver un rôle dans un film. Je t’ai, textuellement répondu : « Ton rôle est tout trouvé. Un bon acteur comme toi ne doit en refuser aucun, celui du bon ou du méchant. Comme tu as le profil d'El Ghadafi - Allah yarhmou tout de même -  j'ai pensé à toi pour en camper le personnage dans un film fiction intitulé: "le chevalier trahi de la Cyrénaïque". Si ça te rebute, je te prendrais pour un rôle dans une autre fiction, loin des turpitudes des tyrans où tu devras reproduire les faits et gestes du "fou de Gneifid". A toi de choisir. Il y a d’autres castings comme par exemple le scénario mettant en scène, à Hassi Messaoud, un Don Quichotte guerroyant contre les torchères fumantes. » Ca tombe à pic avec les vagues soulevées autour de l’exploitation du gaz de schiste !

Enfin, trêve de plaisanteries Hadj ! Tu dois remettre les pieds sur terre et te soustraire de cette tendance morbide à voir des ennemis partout. Tu le révèles toi-même ton ta bravade matinale : « Vous pouvez rire tant que vous voulez, toi Hadj Mohamed Brik, toi Mehdi, toi Semahi, toi aussi MSL ! Vous pouvez vous gausser de moi et dire des choses « pas très jolies à entendre.» vous pouvez même fabriquer des scénarii pour théâtre ou cinéma (Semahi) ou franchement écrire des romans (MSL)  Mais …. Vous allez entendre de moi bientôt lorsque j’aurais investi les « lieux » sans prévenir pour installer mon « PC » dans les vertes plaines de Gneifid et de vous surveiller de très près après les incartades et autres fantaisies dont vous vous êtes rendus coupables durant ma longue absence. Attendez-, vous ne perdez rien à attendre ! » (Sic). Pour terminer, et au risque d’exacerber encore d’avantage ton ire, je t’invite à méditer cette adage « qui veut aller loin doit ménager sa monture »,  sinon tu vas aller à la rencontre des mêmes déboires qu’a connus Don Quichotte. Gneifidement votre, MSL.

 

Publié dans Med Seddik LAMARA

Commenter cet article

Benmessaoud 24/02/2015 18:49

Qui ne veut pas s'installer à G'neifid? Attention Hadj BRIK à la délocalisation, il y a, une trame qui se construit autour de ton coin d'Eden. Et, puis c'est un peu ta faute, Hadj Brik, tu plantes de merveilleuses fleurs enviables! Continues !