LAGHOUAT/ISLAM/CONFERENCE L'INSISTANCE DU CORAN ET DU HADITH SUR LA QUETE DU SAVOIR

Publié le par LAGHOUATI

L’HISTOIRE RECENTE DE LAGHOUAT A TRAVERS LE FIL DE L’APS

Par Mohammed-Seddik-LAMARA (ancien correspondant de  l’APS de 1976 à 1989)

 

Cela s’est passé le 10 octobre 1987 à Laghouat

 

APS 01

LAGHOUAT/ISLAM/CONFERENCE

L INSISTANCE DU CORAN ET DU HADITH SUR LA QUETE DU SAVOIR

 

LAGHOUAT, 10/10/1987 (APS)

 

UNE BRILLANTE CONFERENCE AYANT POUR THEME : « L INSISTANCE DU CORAN ET DU HADITH SUR LA QUETE DU SAVOIR »,  A ETE ANIMEE DERNIEREMENT AU SIEGE DE LA MOUHAFADHA DE LAGHOUAT PAR M. BOUMEDIENNE FARDHEB.

CONNU DU PUBLIC DE LAGHOUAT POUR AVOIR DEBATTU AVEC LUI AU DEBUT DE L ANNEE D UN THEME NON MOINS IMPORTANT DEDIE  A «L EDUCATION CHEZ LES ARABES », LE CONFERENCIER S’EST INTERESSE, CETTE FOIS, AU ROLE EMINEMMENT CATALYSEUR DE L ISLAM DANS L EVOLUTION DU SAVOIR UNIVERSEL ET A SA LARGE CONTRIBUTION  DANS « L’ACCELERATION DE L HISTOIRE », ACCELERATION QUI A ETE ENTAMEE PAR LE MIRACLE DE L EXTIRPATION  DES GENS DE LA DJAHILIA DES TENEBRES POUR LEUR FAIRE EMPRUNTER LES CHEMINS DE LA LUMIERE.

« LIS AU NON DE TON DIEU… », EN RAPPELANT LE POIDS DE CE PREMIER VERSET REVELE AU PROPHETE MOHAMMED (SAWS), M. FARDHEB A TENU A S APPESANTIR SUR LA VALEUR DE CETTE SENTENCE « RECOMMANDANT IMPERATIVEMENT A TOUT MUSULMAN ET A TOUTE MUSULMANE DE S ARMER DU SAVOIR ET DES CONNAISSANCES SUSCEPTIBLES DE NOUS ECLAIRER SUR LES SECRETS DE L UNIVERS ET PAR LA MEME DE FORTIFIER NOTRE FOI SUR L EXISTENCE D UN CREATEUR OMNIPOTENT ET OMNISCIENT. »

LE CONFERENCIER A, DANS LE PREAMBULE DE SON EXPOSE,  JUDICIEUSEMENT SITUE LA PLACE PREPONDERANTE DE L ISLAM DANS LA PROMOTION DES SCIENCES, DES ARTS ET DES TECHNIQUES AU SERVICE DE LA PAIX, DU PROGRES ET DU BIEN ETRE DE L HUMANITE. A CET EGARD, IL N A PAS MANQUE DE DEPLORER LES PROPOS « CONDESCENDANTS » DE CERTAINS PENSEURS OCCIDENTAUX A L EGARD DE LA CIVILISATION ARABO-MUSULMANE DONT L IMPACT SUR LES PROGRES ACTUELS SONT DANS UNE LARGE MESURE IMPUTABLES A CELLE-CI.

 

(SUIVRA) APS/MSL/03

APS 02

LAGHOUAT/ISLAM/CONFERENCE

 

L INSISTANCE DU CORAN ET DU HADITH SUR LA QUETE DU SAVOIR…. DEUX ….

 

EN EFFET, ARGUERA AVEC FORCE DETAILS, M. FARDHEB , ON DESIGNE PLUS VOLONTIERS LE 18 EME SIECLE COMME ETANT LE SIECLE DES LUMIERES ET LE 20 EME SIECLE CELUI DES SCIENCES ET DES TECHNIQUES, EN OUBLIANT QU AU 14 EME SIECLE ET MEME PLUS TARD, AU MOMENT OU L OCCIDENT SOMBRAIT DANS L OUBLI ET LA DECADENCE, LA CIVILISATION MUSULMANE AVAIT DEJA MARQUE D UN SCEAU INDELEBILE LE MOUVEMENT SPIRITUEL UNIVERSEL AUQUEL ELLE AVAIT DONNE SES PLUS BELLES LETTRES DE NOBLESSE.

DEVORE PAR L HEGEMONISME ET L EGOISME DE LA PHILOSOPHIE CAPITALISTE, L ERE CONTEMPORAINE DOMINEE PAR LE POUVOIR DE LA FORCE ET DE L ARGENT, N A PAS HESITE A OCCULTER SCIEMMENT LES GRANDS MERITES DE L ISLAM DANS LE RETABLISSEMENT DES DROITS DE L HOMME ET LA SATISFACTION DE SON ASPIRATION A UNE VIE DIGNE POUVANT LUI OUVRIR TOUS LES ACCES AU SAVOIR ET A LA SCIENCE. PLUS, L AMBIVALENCE DE CETTE PHILOSOPHIE N A PROFITÉ   QU A UNE MINORITE.

PARTANT DE CE CONSTAT, LE CONFERENCIER A INVITE L ASSISTANCE A FAIRE UNE INCURSION DANS L EXALTANT PASSE ARABO-MUSULMAN ET DE MESURER, DEPUIS L AVENEMENT DE L ISLAM, LA PORTEE DIDACTIQUE DYNAMIQUE, RENOUVELEE ET PERMANENTE DE L ISLAM ET DU HADITH DANS LA PROMOTION ET LE DEVELOPPEMENT DES CONNAISSANCES UNIVERSELLES. LE RAPPEL DE CERTAINES PENSEES  D IBN KHALDOUN, EMINENT HISTORIEN, POLITICIEN, PHILOSOPHE ET PERE INCONTESTE DE LA SOCIOLOGIE, MAIS EGALEMENT TEMOIN D UNE PHASE MARQUANTE DE L HISTOIRE DE L HUMANITE, DONNE TOUTE LA MESURE D UNE TELLE PORTEE.

AUSSI, IL N EST GUERE ETONNANT DE CONSTATER QUE CE TEMOIN  - LUCIDE ET ERUDIT AYANT VECU DANS LE FASTE DES COURS ET DES PALAIS  OU LA QUETE DU SAVOIR, DU SAVOIR FAIRE ET DU SAVOIR VIVRE CONSTITUAIENT LA SUPREME JOUISSANCE – SOIT JUSQU A CE JOUR PEU OU PROU EVOQUE PAR LES IRREDUCTIBLES HERAULTS CHARGES DE LOUER LA SEULE MAGNIFICENCE DU RAYONNEMENT SPIRITUEL OCCIDENTAL.

 

(SUIVRA) APS/MSL/03

 

 

 

 

APS 03

LAGHOUAT/ISLAM/CONFERENCE

 

L INSISTANCE DU CORAN ET DU HADITH SUR LA QUETE DU SAVOIR…. TROIS….

 

LA DJAHILIA, CETTE PERIODE SOMBRE DU MONDE ARABE ANTEISLAMIQUE, NE COMPTAIT QUE QUELQUES RARES PRIVILEGIES SACHANT LIRE ET ECRIRE. L AVENEMENT DE L ISLAM, A, RAPPELLERA M. FARDHEB, FAIT PASSER, DANS UNE ATMOSPHERE REVOLUTIONNAIRE, LES POPULATIONS DE LA PRESQUE ILE ARABIQUE «  DE L OBSCURITE  A LA LUMIERE ET ON SE DOIT DE  REMEMORER LE SUBLIME ET DIVIN ELAN PEDAGOGIQUE MIS EN ŒUVRE PAT NOTRE PROPHETE (SAWS), INTIMANT A CHAQUE FIDELE SACHANT LIRE ET ECRIRE, LE DEVOIR D INITIER A CES EXERCICES DIX DE SES CORELIGIONNAIRES.

LE CONFERENCIER FERA OBSERVER QUE « TOUT AU LONG DE SA GENESE, LE CORAN A REUSSI A DEVELOPPER UNE DIALECTIQUE BASEE SUR LA NECESSITE IMPERIEUSE POUR L HOMME  DE S IMPREGNER DE LA SCIENCE DIVINE EN RECHERCHANT DES REPONSES APPROPRIEES A SES PREOCCUPATIONS, A SE QUESTIONNER SUR L EDIFICATION DE L UNIVERS ET LES ELEMENTS QUI LE COMPOSENT, A SATISFAIRE SA CURIOSITE AUTANT QUE LE FUT LE PERE DE L HUMANITE, ADAM, QUE LE SALUT SOIT SUR LUI ET QUE LE SEIGNEUR A ECLAIRE SUR LE NOM DE TOUTE CHOSE. »

LES  « AYAT » EMPREINTES D’UNE VERACITE SCIENTIFIQUE INCONTESTABLE - « PARABOLES », COMME AIMENT A LES DESIGNER CERTAINS ORIENTALISTES NIHILISTES –  CORROBORENT CHAQUE JOUR, A LA FAVEUR DE NOUVELLES DECOUVERTES SCIENTIFIQUES,  LA PREEMINENCE DU SAINT CORAN EN TANT QUE  REPERTOIRE INDISCUTABLE DE LA DEMONSTRATION SCIENTIFIQUE DES MIRACLES ENGLOBANT LE FONCTIONNEMENT EBAHISSANT DE L UNIVERS.

ET A M. FARDHEB DE RECITER DEVANT L ASSISTANCE CE VERSET DONT LA DIALECTIQUE CONSTITUE UN VERITABLE HYMNE AU SAVOIR ET A LA CONNAISSANCE : « NOUS AVONS ENVOYE PARMI VOUS UN PROPHETE POUR  VOUS ENSEIGNER LA HIKMA, LA LECTURE ET L ECRITURE… » DIEU LE TOUT PUISSANT A INDIQUE AUX HOMMES QUE LEUR MECONNAISSANCE DE L UNIVERS ET DE LA VIE EST TROP GRANDE, « VOUS N AVEZ RECU DE LA SCIENCE QU UNE PART INSIGNIFIANTE… », CE VERSET MET A NU  L IGNORANCE DE L HOMME ET L INVITE PAR CONSEQUENT, A SURMONTER CE HANDICAP EN RECHERCHANT INLASSABLEMENT LES SOURCES INTARISSABLES DU SAVOIR ET DE LA SCIENCE : « DIEU, OCTROYEZ MOI UN SURCROIT DE SCIENCE. »

SUIVRA/APS/MSL/03

 

 

 

 

APS 04

LAGHOUAT/ISLAM/CONFERENCE

 

L INSISTANCE DU CORAN ET DU HADITH SUR LA QUETE DU SAVOIR…. QUATRE ET FIN.-

 

LES REFERENCES MULTIPLES ET RENOUVELEES DU CORAN QUANT  A UNE QUETE PERMANENTE DU SAVOIR, NE SE LIMITENT PAS, LOIN S EN FAUT, AUX SEULES SCIENCES D ESSENCE PHILOSOPHIQUE OU THEOLOGIQUE MAIS, AU CONTRAIRE, S ATTARDENT AMPLEMENT SUR L IMPORTANCE  DE L OBSERVATION, DE LA DEDUCTION, DU PRAGMATISME ET DU RECOURS A LA LOGIQUE. LE CARTESIANISME S EN EST INDISCUTABLEMENT INSPIRE, AFFIRMERA LE CONFERENCIER.

DANS LA VERSET RELATANT LE DUEL OPPOSANT DAVID A GOLIATH, LE CORAN RAPPORTE COMMENT LE PREMIER A TRIOMPHE DU SECOND ET DE SA PUISSANTE ARMEE PAR LA GRACE DE DIEU QUI LUI A ENSEIGNE L ART DE LA FABRICATION DES ARMURES.

A LA SUITE DE LA REVELATION DU CORAN, INDIQUERA M. FARDHEB, LES ECOLES SE MULTIPLIERENT ET LES FIDELES SE MIRENT A PARCOURIR LE MONDE POUR REUNIR ET FRUCTIFIER LES ENSEIGNEMENTS DU CORAN ET DU HADITH QUI SE SONT REVELE DE PUISSANTS SUPPORTS DANS LA VALORISATION DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE.

LE ROLE DU PROPHETE DANS LA PROMOTION DU SAVOIR AU BENEFICE DES MUSULMANS  ET DE L HUMANITE TOUTE ENTIERE, EST INTENSEMENT REFLÉTÉ PAR LES HADITH EN CE QU ILS CONSTITUENT UNE VERITABLE ŒUVRE MORALE ET LEGISLATIVE. PARMI CES HADITH, M. FARDHEB A RAPPELE CELUI EVOQUANT LE CHOIX DE MOHAMMED (SAWS)  A SE JOINDRE EN ENTRANT DANS UNE MOSQUEE A UN GROUPE DE FIDELES OCCUPES A ENSEIGNER AVEC CONVICTION LE FIKH A LEURS CONCITOYENS, ALORS QU UN AUTRE GROUPE INVOQUAIT AVEC ACHARNEMENT LA MISERICORDE ET LES BIENFAITS DIVINS. CE CHOIX TRADUIT TOUTE LA VALEUR ACCORDEE PAR LE SCEAU DES PROPHETES AU SAVOIR. A CET EGARD, IL DIT DANS UN HADITH : « RESPECTEZ CELUI QUI VOUS PROCURE LE SAVOIR COMME CELUI A QUI VOUS EN DISPENSEZ. »

L ENSEIGNEMENT, LA VULGARISATION DU SAVOIR ET DE LA BIENSEANCE OCCUPENT DANS LE CORAN ET LE HADITH UNE PLACE PREPONDERANTE QUI SUPPLANTE TOUTE AUTRE CONSIDERATION SUSCEPTIBLE DE CONDUIRE  A LA GLOIRE ET A LA MAGNIFICENCE TELLES L AGRESSIVITE ET LES RICHESSES ARROGANTES. CE HADITH EN DONNE TOUTE L AMPLEUR : « L ENCRE ETALEE PAR LES SAVANTS POUR LE BIEN ETRE DE LEURS SEMBLABLES  A AUPRES DE DIEU PLUS DE VALEUR QUE LE SANG VERSE PAR LES CHOUHADA. » AINSI, LE ROLE ET LE STATUT DES SAVANT SONT ELEVES AU FIRMAMENT QUAND LE PROPHETE DIT : «LEUR PLACE  SE RAPPROCHE DE CELLE DES PROPHETES DONT ILS SONT, A CERTAINS EGARDS, LES HERITIERS. »

 

APS/MSL/03

 

Publié dans Med Seddik LAMARA

Commenter cet article