الحمير في الساحة – أحمد بن مسعود

Publié le par LAGHOUATI

الحمير في الساحة – أحمد بن مسعود

كما جرت العادة أتجول راجلا باكرا بعد صلاة الصبح.من كل يوم

 نهضت هذاالصباح الثلاثاء 13/0910/2014 على الساعة السادسة لأتوجه إلي الساحة الموازية لجامعة الأغواط. الجوّكان لطيفا و يساعد علي البهجة و المرح و المشي السريع و هذا من شأنه ان ينفع البدن و ينمي العقل و الذاكرة.

مازال الظلام سائدا و أنا أمشي بين المساحت الخضراء التي تميل أحيانا إلى الأصفر حتي صدف بصري رؤية غريبة. في الأول تخيلت وجود كلاب يتربصون المارة. وأدركت أن هذه الحوانات أصبحت لا تعطي إهتماما لبني الإنسان بسبب القممات المتوفرة في كل مكان الممتلئة بالفضلات الغنية بالبروتينات. أقتربت بحذر خوفا أن يكون لقائي مع حيونات مفترسة فارة من حديقة ما. تذكرت آسفا أن حديقة الحيوانات في  محيط "مريقة" هي محل فعل كان .

وتحول إكتشافي إلى مكان تساؤل لوجود في الساحة حميرين يتجولان بكل حرية داخل المساحات الخضراء و هم يأكلان العشب الأخضرولا يترددان حتى علي العبث بالأكياس الموضوعة هنا و هناك لحمل نفيات الزوار.   

 

 

 

 

 

 

 

 

                     

                                                  هذه وحدة من عجائب مدينة الأغواط والصور غنية عن كل تعليق وإليكم الخلاصة
                                                  هذه وحدة من عجائب مدينة الأغواط والصور غنية عن كل تعليق وإليكم الخلاصة
                                                  هذه وحدة من عجائب مدينة الأغواط والصور غنية عن كل تعليق وإليكم الخلاصة
                                                  هذه وحدة من عجائب مدينة الأغواط والصور غنية عن كل تعليق وإليكم الخلاصة

هذه وحدة من عجائب مدينة الأغواط والصور غنية عن كل تعليق وإليكم الخلاصة

Publié dans Ahmed Benmessaoud

Commenter cet article

Dania 15/10/2015 13:28

J'aime l'âne si doux...!!

HADJOUDJA KAMEL 14/10/2015 23:15

SALUT A TOUS !
AH! ya SI EL HADJ AHMED s'il n'y'avait que les ânes, ce serait un moindre mal... Vous avez vu les chiens errants qui écument nos rues et ruelles pendant la nuit? cela sont beaucoup plus dangereux que leurs congénères cités plus haut...
parce qu'un âne a fait un faux pas, devrait-on lui couper la jambe? comme l'a indiqué SI DJAMEL, s'il faut pénaliser quelqu'un, c'est leurs PROPRIÉTAIRES qu'il faut sanctionner : vendeurs de "tajines" ou collecteurs de pain rassis... C'est eux , qui , au mépris de la réglementation, laissent divaguer leurs animaux; ce qui cause un préjudice considérable aux espaces verts et à l'hygiène publique. Sans omettre les accidents possibles que leur présence risque de provoquer à tout instant!
Ce phénomène et beaucoup d'autres, démontre l'ampleur de la marée rurale qui a déferlé et qui continue de déferler vers les villes entraînant la difficile insertion urbaine de ces migrants ruraux et la clochardisation de la ville...Sous le regard impuissant des autorités!
" Je suis fermement persuadé que les ânes quand ils s'insultent entre eux, n'ont pas de plus sanglante injure que de s'appeler HOMMES". Ce n'est pas de moi, c'est de HEINRICH HEINE.
DANS LA LUEUR DE LA LUNE ET DES ETOILES, JE VOUS SOUHAITE UNE BONNE NUIT!

Lazri Noureddine 14/10/2015 18:25

Salem!
C'est malheureux!!! Je vous propose de contacter la star Serbe (Djukovic) le numero 1 mondial du tennis pour les acheter afin qu'il puisse preparer du fromage d'anesse l'un des plus chers du monde (1000 euro/kg)! La question qui se pose est de savoir : ane ou anesse?

Soukehal Djamal Abdenasser 14/10/2015 08:16

ils appartiennent à ceux qui vendent les Touadjines (plat en argile pour cuire le pain) ....Attention ....ils ne doivent en aucun passer à la boucherie ....il n'y a qu'un pas .....

LAGHOUATI 14/10/2015 12:43

L’article écrit par notre ami Hadj Ahmed Benmessaoud et publié ce matin sur le blog, a de quoi interpeller les autorités et également la population qui a l’air de ne pas s’en soucier
Laghouat a perdu depuis un temps déjà toutes ses belle valeurs et son image de l’une des villes les plus propres et les plus accueillantes du pays. Elle s’est , tout bonnement, « ruralisée » ( sans vouloir toucher aux valeurs de nos ruraux , s’il en reste…)
Il n’y a pas que cela ….Il y a plein d’autres « horreurs » qui font de notre ville un gros hameau , anonyme , et où il ne fait pas bon vivre.
Pourquoi hier Laghouat avait l’image d’une belle ville, propre , une ville pleine d’animation culturelle , une ville où les gens du savoir et de la culture avaient toujours le dernier mot ?
Et pourquoi aujourd’hui avons-nous une ville où rien ou presque ne réjouit le cœur ?
C’est une question de valeurs perdues donc d’éducation et une question de gouvernance.

Benmessaoud 14/10/2015 09:57

Oui, Si Djamal, cela peut-être une cause. Mais il s'agit d'une grande placette publique qui, au niveau d'une ville qui se respecte , constitue un espace vitale pour la population, qui doit avoir l'attention et des usagers et des service chargés de la protection des sites publics et ceux qui doivent faire respecter l'hygiène et la sécurité dans une cité supposée sereine et propre !