Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.

Publié le par LAGHOUATI

J’ai toujours pensé que l’artiste-photographe était un poète qui manie les images à la place des mots . J’aime la poésie  et j’aime aussi fort l’art photographique même si je ne suis ni poète ni photographe.

Il me plait de temps à autre de publier sur le blog les œuvres de quelques uns de nos amis photographes tels que Naim Charef, M.A Helifa, Tarek Plus ….Cette fois-ci c’est notre jeune ami, le plus jeune de tous Abdelkader Rezzoug , fils de Saad  , qui a fait de la photographie son métier et qui s’est fait le complice de Naim avec qui il travaille dans le même studio ( tout près de Mesjed Taouti)

S’il vous plait qu’ils vous fassent un portrait , allez les voir , ils se feront un plaisir de donner satisfaction avec une pointe artistique dont ils ont le secret.

 

Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.
Abdekader Rezzoug: Une sensibilité qui ne laisse pas indifférent.

Publié dans Nos amis photographes

Commenter cet article

Lazri Noureddine 18/10/2015 11:00

Salem!

Cher AEK c'est sensationnel, bravo!