La Omra ou le petit pèlerinage - par D.SOUKEHAL

Publié le par LAGHOUATI

La Omra ou le petit pèlerinage

 

Je ne sais pourquoi j'ai trop attendu à écrire cet article, j'aurais du l'écrire depuis longtemps.

Il me tenait à cœur …..

Depuis mon retour de la Omra ou le petit pèlerinage à la Mecque, je ne cesse d'entendre certaines personnes (collègues de travail et non amis, les collègues de travail on les subit) malintentionnées, désobligeantes, malveillantes, jalouses peut-être, envieuses, …avatar de la race surement ….dénigrées et distillés leur venin sur les organisateurs de la Omra et ceux et celles qui sont partis vers les lieux saints de l'Islam.

 

Chaque jour que Dieu fait en notre absence et aussi en notre présence ils profèrent contre ceux qui ont organisé la Omra dans le cadre des œuvres sociales (un segment  du programme des œuvres sociales voté) et ceux et celles qui ont bénéficié de la Omra, des insanités de tout genre (je n'ai pas trouvé un autre mot; peut-être inepties).

 

Quand ils sont pris sur le fait, ils répondront avec un rire jaune ….toi, tu n'es pas concerné …

 

Et pourtant, ceux et celles qui ont bénéficié de la OMRA avaient participé, au même titre que l'ensemble des fonctionnaires qui avait émis le souhait de faire ce voyage, au tirage au sort public organisé par la commission des œuvres sociales …..et le sort les avait désignés ……

 

À charge pour chaque candidat, de payer la moitié du montant du pécule de la OMRA……

 

À ce jour je ne comprends pas les raisons et les motivations qui les poussent à être désobligeants, haineux, désagréables, discourtois  envers leurs collègues ……

 

Sénèque en latin Lucius Annaeus Seneca, dit Sénèque le Philosophe (Cordoue vers 4 avant J.-C.-65 après J.-C.)

La méchanceté boit elle-même la plus grande partie de son venin.

Lettres à Lucilius, LXXXI

Malitia ipsa maximam partem veneni sui bibit.

COMMENTAIRE
Mot attribué par Sénèque au stoïcien Attale, son maître (Attalus noster).

  

Eschyle (Éleusis vers 525-Gela, Sicile, 456 avant J.-C.)

Il est peu d'hommes enclins à rendre hommage, sans quelques mouvements d'envie, au succès d'un ami.

Agamemnon, 832 (traduction P. Mazon)

 

 

Publié dans Djamel-soukehal

Commenter cet article

Mustapha 12/10/2015 21:54

On dit que la jalousie est la passion des âmes lâches, c'est un aveu secret de sa propre médiocrité et nous savons tous, que toute méchanceté vient de la faiblesse. Car même si les chiens aboient, la caravane continue toujours son chemin,. Alors laissez dire.........