LES RAVAGES DE LA COOPTATION ET DU NIVELLEMENT PAR LE BAS ENGENDRENT LE CULTE DE LA BASSESSE. Par Mohammed-Seddik LAMARA

Publié le par LAGHOUATI

LES RAVAGES DE LA COOPTATION ET DU NIVELLEMENT PAR LE BAS ENGENDRENT LE CULTE DE LA BASSESSE.

Par Mohammed-Seddik LAMARA

 

VOICI UNE FABLE QUI AURAIT BIEN PU INSPIRER UN DE LA FONTAINE:

LE SEIGNEUR DE LA SAVANE ET DE LA FORET A LA RÉPUTATION D'ÊTRE FRIAND DE VIANDE FRAICHE, D'UN HAREM BIEN GARNI DE LIONNES ET DE BEAUCOUP DE SOMMEIL. SES FEMELLES CHASSENT POUR LUI ET S'APPLIQUENT A DÉPOSER TOUT AU LONG D'UNE LONGUE JOURNÉE ET D'UNE BONNE PARTIE DE LA NUIT (LE ROI DES ANIMAUX S' ACCORDERAIT, SOUTIENNENT LES ZOOLOGISTES, PRÈS DE 20 HEURES DE SOMMEIL PAR JOUR) UN ALLÉCHANT ASSORTIMENT DE GIBIERS: GAZELLES, LIÈVRES DODUS ET AUTRES GRASSOUILLETS MACAQUES.
PAR UNE CHAUDE JOURNÉE, LE RENARD AFFAME PASSA A COTE DU LION QUI PIQUAIT UNE PROFONDE SIESTE A L'OMBRE D'UN MAJESTUEUX BAOBAB CERNE DE CES RAGOUTANTES VICTUAILLES CARNÉES. IL NE PUT RÉSISTER A LA TENTATION QUI EXACERBAIT LE GARGOUILLIS DE SON ESTOMAC TARAUDE PAR LA FAIM. AUSSI PRIT-IL LE RISQUE DE S' APPROCHER DU FAUVE ET DE SOUFFLER SUR LES CRINS DE SA MOUSTACHE POUR VÉRIFIER S'IL ÉTAIT DANS UN PROFOND SOMMEIL. UNE FOIS RASSURE, LE MALIN RENARD ENTREPRIT DE "SAUCISSONNER" A L'AIDE D'UNE SOLIDE CORDE, LE LION AUTOUR DE L'ARBRE POUR ENSUITE S'EMPARER EN TOUTE QUIÉTUDE DE TOUT LE GIBIER. RÉVEILLÉ PAR LES VAS ET VIENS DU RENARD, LE LION FURIEUX ESQUISSA UN BOND MAIS RESTA PLAQUE AU SOL. IL COMPRIT AUSSITÔT LE PIÈGE QUE VENAIT DE LUI TENDRE LE VIL RENARD QUAND VINT A PASSER L'ÂNE TREMBLANT DE PEUR FACE AUX CONTORTIONNEMENTS DU LION PONCTUES DE RUGISSEMENTS RAGEURS. " MESSIRE L'ÂNE, DÉLIVRES MOI DE CETTE MAUVAISE POSTURE ET JE TE CÉDERAIS LA MOITIE DE LA FORET." APRÈS MOULT HÉSITATIONS ET QUELQUE PEU ÉMU PAR L'ÉTAT DANS LEQUEL SE TROUVAIT LA VICTIME EXPIATOIRE DU MALICIEUX RENARD, L'ASINIEN DÉLIVRA LE ROI DE LA FORET. IMPRESSIONNE PAR LE COURAGE DU BAUDET, LE LION FIT PREUVE D'UNE INCOMPARABLE MAGNANIMITÉ EN CÉDANT A CE DERNIER LA TOTALITÉ DE SON TERRITOIRE. INTRIGUE, L 'ÂNE OSA CETTE QUESTION "MAIS POURQUOI TANT DE LARGESSE SEIGNEUR DES BOIS?" ET AU LION DÉPITE DE RÉPONDRE: "JE TE CÈDE TOUTE LA FORET. JE NE PUIS RESTER PLUS LONGTEMPS DANS CES LIEUX; MA DIGNITÉ NE ME LE PERMET PAS, EN EFFET QUELLE GRANDE AVANIE QUE CELLE QUE JE VIENS DE VIVRE: ME FAIRE LIGOTER PAR UN RENARD ET ME FAIRE DÉLIVRER PAR... UN ÂNE"

 
Photo de Seddik Lamara.
Photo de Seddik Lamara.
Photo de Seddik Lamara.
Photo de Seddik Lamara.

Publié dans Med Seddik LAMARA

Commenter cet article