"...Nous étions très solidaires les uns des autres..."

Publié le par LAGHOUATI

"...Nous étions très solidaires les uns des autres..."

L’homme que vous voyez sur cette photo est l’un de mes plus anciens amis et l’un des plus fidèles . Je l’ai connu en 1974 lorsque je suis venu à Hassi-Messaoud pour la première fois. ; Il avait 25 ans et travaillait déjà à SH- Direction des travaux pétroliers. Il était affecté au service administratif du département transport dont les chefs étaient tous ou presque de notre bonne ville de Laghouat. Laghouat avait acquis une notoriété dans ce secteur important de la vie économique  pour avoir donné les pionniers de la traversée du grand sud dans les années 50 . Le responsable du service transport était feu Hadj Mohamed Saouati , son adjoint était hadj Abderrahmane Gueffaf ;  en plus des chefs d’équipes chauffeurs qui étaient parmi les meilleurs dans le déménagement des rigs de forage tels que feu hadj Mohamed Boumegouas, hadj  Naoui , Mabrouk , …. Le service possédait des centaines de véhicules qui sillonnaient le moindre recoin de l’immense sahara.

Lakhdar Mokhtari m’avoue qu’il a tout appris de ses ainés dont il été le collaborateur . Fidélité et reconnaissance sont parmi les meilleures qualités de Lakhdar qui continue, à ce jour, de vouer à ses ainés la plus grande des admirations et la plus belle des reconnaissances.

Pendant toute une heure j’ai évoqué avec Lakhdar les belles années de jeunesse , de don de soi et de sacrifices que des jeunes, nos collègues n’ont cessé de prodiguer sans compter dans des conditions de vie et de travail qui ne sont pas celles de nos jours. Nous étions jeunes, célibataires et la vie de groupe entre gens de la même ville ont contribué à renforcer nos liens et aidé à supporter  le mal du pays.

Pendant la journée nous travaillions comme des forcenés et le soir , tous les soirs nous nous retrouvions pour préparer ensemble un bon couscous de chez nous ponctué d’un excellent thé et une veillée qui se prolongeait tard dans la nuit. Il nous arrivait même d’oublier nos départs en congé 

 

"...Nous étions très solidaires les uns des autres..."
"...Nous étions très solidaires les uns des autres..."
"...Nous étions très solidaires les uns des autres..."
"...Nous étions très solidaires les uns des autres..."
"...Nous étions très solidaires les uns des autres..."
"...Nous étions très solidaires les uns des autres..."

Commenter cet article