Une matinée qui me rappelle mes journées de Laghouat.

Publié le par LAGHOUATI

De gauche à droite hadj Mohamed Tahar Sayah et Lakhdar Mokhtari. Mais que tient Lakhdar dans sa main droite et pourquoi rit-il ? Essayez de jouer aux détectives !

De gauche à droite hadj Mohamed Tahar Sayah et Lakhdar Mokhtari. Mais que tient Lakhdar dans sa main droite et pourquoi rit-il ? Essayez de jouer aux détectives !

Je suis à Hassi depuis plus de quarante années mais, paradoxalement, je ne connais que peu de personnes . Toutes les personnes que j’ai connues et avec lesquelles j’ai eu des relations de travail , sont parties en retraite et soit reparties dans leurs villes d’origine , soit  restées et même les quelques personnes qui sont restées  , je les vois si peu parce que n’ayant presqu’aucune occasion à même de nous permettre de nous revoir.

 Parmi ces rares personnes il y a Ahmed Nekhailia , hadj Mebarek Bendeken, Lakhdar Mokhtari, hadj sayah Mohamed Tahar , Khaled Makhloufi, Hadj Lakhdar Bouhouia , hadj Mohamed Fechkeur, hadj Maamar Kiboub,  Abdallah Nouioua , Mohamed Ghares, Majid Chemini, Smail Megdoud , Atallah Souffi , hadj Miloud Bentouati, Hadj Messaoud Bouhouia  si Mohamed Brahimi ou encore quelques proches voisins

Ce matin j’ai fait la rencontre de deux d’entre eux : Lakhdar Mokhtari qui est là depuis seulement quelques jours venant de Laghouat et hadj Mohamed Tahar Sayah qui tient un cabinet d’avocat pas très loin de chez moi.  Si hadj Mohamed Tahar est un authentique Bouzidi qui aime répéter qu’il a beaucoup de liens avec Laghouat . Je l’appelle «  Khali » et il me répond « Bin oukhti » . C’est un homme avec qui j’aime m’entretenir pour sa grande culture , sa connaissance  des vieux poèmes populaires, sa passion du patrimoine local de nos contrées…. Il est un fan indécrottable  du grand interprète de la chanson saharienne si hadj Ahmed Khlifi dont il connait toutes les chansons qu’il aime répéter après lui. Lorsque je vais le boire à son bureau il a toujours une chanson de Khlifi à me faire écouter . J’aime beaucoup sa compagnie pour tout cela et pour la finesse de ses propos et son talent raconteur de blagues qu’il sait distiller en toute occasion.

Merci si hadj Mohamed Tahar , tu me réconcilies un peu avec ma situation qui me tient loin de Laghouat , tu es toujours là pour me la garder dans mes souvenirs en me récitant  quelques vers de poésie ou en me lisant quelques pages de l’ histoire de nos contrées .

 

Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud
Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud
Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud
Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud
Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud
Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud
Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud
Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud
Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud
Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud
Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud
Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud
Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud
Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud
Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud
Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud
Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud

Ce qu'il me reste comme amis à Hassi Messaoud

Commenter cet article