Laghouat: hommage posthume au moudjahid Mohamed Soufi

Publié le par LAGHOUATI

lundi, 14 décembre 2015 16:46

Laghouat: hommage posthume au moudjahid Mohamed Soufi

 
Laghouat: hommage posthume au moudjahid Mohamed Soufi
LAGHOUAT- Un hommage a été rendu à titre posthume au moudjahid Mohamed Soufi, premier responsable de la radio secrète durant la Révolution, et ce lors d’une cérémonie organisée lundi à l’Université de Laghouat.
Initiée conjointement par l’association Mechaâl Echahid, l’Université de Laghouat et le journal El-Moudjahid, la cérémonie a été mise sur pied à l’amphithéâtre qui porte son nom d’ailleurs (Mohamed Soufi), dans le cadre du forum de la mémoire, à l’occasion du 59ème anniversaire de la création de la radio sécrète, sous le thème de "l’Informatio n et la contre information durant la guerre de libération".
Des communications ont été présentées à cette occasion par des gens de la presse, qui ont mis en exergue la place importante occupée par l’information durant la Révolution à travers la diffusion par la radio secrète, avec des moyens rudimentaires depuis le territoire marocain, et à partir d’un camion en mouvement, d’informations, communiqués militaires et chants patriotiques.
De par l’importance du volet de l’information, l’administration coloniale avait créé, pour les besoins de sa stratégie de communication,  une dizaine de radios, dotées d’importants moyens et implantées dans différentes régions du pays, a-t-on indiqué.
Cet hommage s’inscrit dans le cadre de la commémoration d’évènements historiques et leur transmission aux jeunes générations, a affirmé le président de l’association Mechaâl Echahid, Mohamed Abad, qui a appelé les responsables de la radio locale et du musée du Moudjahid à enregistrer les témoignages vivants des moudjahidine.
Né en 1918 à Laghouat, Mohamed Soufi avait rejoint la Révolution en 1956 à Djebel El-Gaâda (région d’Aflou) avant de se rendre au Maroc, en tant que chargé de la radio sécrète.
Il est aussi considéré comme un des membres fondateurs de l’agence Algérie-Presse-Service (APS), et s’est consacré, après l’indépendance, à l’inculcation de l’esprit patriotique chez les jeunes, avant de décéder le 22 décembre 2006 à Ghardaia.
 
Source : APS
 
Posté par notre ami Malek

 

Publié dans NOS VÉNÉRABLES AINES

Commenter cet article

lamara 15/12/2015 18:08

Un des pionniers du premier rang de l'information nationale. Allah yarhamou