Il ne faut pas sortir de Saint Cyr- par A.Benmessaoud-

Publié le par LAGHOUATI

Il ne faut pas sortir de Saint Cyr

 

Il ne faut pas sortir de Saint Cyr pour savoir que les deux grands défis de ce monde hystérique, proliférique sont l'eau et l'énergie. Ces deux sources indispensables à la vie diffèrent de par leur nature épuisable et inépuisable. L'enjeu de l'eau est capital, pour une denrée soumise à gaspillage et à pollution, n'est pas à démontrer et, qui, malheureusement demeure l'étincelle des prochaines guerres à l'échelle mondiale. Et la fonte des glaciers due au réchauffement climatique directement imputable aux activités de l'Homme ne peut qu'ajouter aux dangers qui guettent l'humanité de ce siècle. Si l'eau est une ressource épuisable, l'énergie se classe dans une meilleure posture avec les progrès de domestication des moyens autres que le pompage et le fractionnement des schistes. La recherche met en exergue la faculté de produire de l'électricité par des réacteurs nucléaires, utilisation à des fins pacifiques de l'uranium, bien que cela attise la crainte amplifiée par les accidents de Tchernobyl et plus récemment au Japon illustré par le terrible accident majeur de   Fukushima en 2011, accidents qui n'ont pas arrêté, besoin énergétique grandissant, l'appel à travers le monde à l'industrie nucléaire. Comme la nature a horreur du vide, surtout intellectuel, les méninges ne se sont pas arrêtées de réfléchir à d'autres sources d'énergies, moins polluantes que le pétrole, moins dangereuse pour l'environnement, la croute terrestre et la nappe phréatique, dont l'ennemi numéro un et le polluant par excellence demeure le gaz de schistes : Euréka, pôle de la matière grise qui réfléchit , observe et trouve et se dit pourquoi ne pas utiliser le vent, les rayons du soleil, le courant d'eau et même la force des ...pieds des hommes et la traction animale pour produire et  reproduire, sans atteinte à la biodiversité mondiale. Ce génie indien qui  a pensé avec sa tête et utilise une bicyclette fixe pour faire du sport et, pour produire de l'électricité pour un foyer pendant 24 heures. Le kilowatt électrique peut être multiplié par l'usage dans les campagnes, de bêtes de trait, pour faire tourner des mécanismes plus grands, générateurs d'une précieuse énergie aussi bien pour les fermes que pour le pompage des eaux agricoles. Le soleil ne manque pas, ni le vent, ni l'espace d'ailleurs dans notre sahara pour accueillir une mirandelle de stations voltaiques  et d'éoliennes. A quand la création d'un ou plusieurs centres de recherche et d'application dans le domaine qui ne peut être que jalousement stratégique? A moins que Dame suffisance couplée avec notre envie de somnoler, telle une sangsue, nous tire vers l'arrière et nous empêche de monter aux cimes des palmiers qui faisaient, autrefois, notre fierté et nous évitaient la dépendance alimentaire outre-mer!

 

 

A.BENMESSAOUD

 

Publié dans Ahmed Benmessaoud

Commenter cet article