L’HISTOIRE RECENTE DE LAGHOUAT A TRAVERS LE FIL DE L’APS Par Mohammed-Seddik-LAMARA (ancien correspondant de l’APS de 1976 à 1989) Cela s’st passé le 05/07/1988 à Laghouat

Publié le par LAGHOUATI

Seddik Lamara a ajouté 2 nouvelles photos.
2 h
 

L’HISTOIRE RECENTE DE LAGHOUAT A TRAVERS LE FIL DE L’APS
Par Mohammed-Seddik-LAMARA (ancien correspondant de l’APS de 1976 à 1989)

Cela s’st passé le 05/07/1988 à Laghouat

LE COMPTABLE INDELICAT DE LA SOFABRIL SOUS LES VERROUS

RECONNU COUPABLE DE DETOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS, LE NOMME BEY GOBTI, COMPTABLE A LA SOCIETE DE FABRICATION DE BRIQUES DE LAGHOUAT (SOFABRIL), A ETE ARRETE AU DEBUT DU MOIS COURANT PAR LES SERVICES DE LA POLICE JUDICIAIRE DE WILAYA.
PROFITANT DE L’INCREDULITE DES CLIENTS DE CETTE ENTREPRISE LOCALE QUI LUI REMETTAIENT DES CHEQUES A BLANC, LE MIS EN CAUSE SUBTILISAIT CES MOYENS DE PAIEMENT POUR LES LIBELLER EN SON NOM AFIN D’EMPOCHER DE GRASSOUILLETS MONTANTS DEPENSES DANS DES VIREES A ALGER, NOTAMMENT DE COUTEUX SEJOURS EN COMPAGNIE DE SON EPOUSE DANS LES HOTELS « AURASSI » ET « ESSAFIR ».
CE TRAIN DE VIE PRINCIER AVAIT DURE PLUSIEURS MOIS, JUSQU’AU JOUR OU UN CLIENT PERSPICACE A EVEILLE L ATTENTION DE LA DIRECTION DE LA SOFABRIL. EN EFFET CE DERNIER A ETE SURPRIS DE CONSTATER SUR LE RELEVE DE SON COMPTE C.C.P UNE PONCTION REPRESENTANT LES FRAIS DE RETRAIT ALORS QUE LE CHEQUE A BLANC REMIS AU COMPTABLE DEVAIT NORMALEMENT EMPRUNTER LA VOIE DE L ESCOMPTE (VIREMENT DE COMPTE A COMPTE).
LE PREJUDICE FINANCIER CAUSE A LA SOFABRIL QUI A PORTE PLAINTE CONTRE SON INDELICAT COMPTABLE , S ELEVE A TRENTE MILLE DINARS (30.000 DA) POUR LA PERIODE ALLANT DE JANVIER A JIN 1988. EN ATTENDANT QUE L ENQUETE S ACHEVE POUR EVALUER LE PREJUDICE FINANCIER GENERE PAR CE DETOURNEMENT, LE PREVENU A ETE PLACE SOUS MANDAT DE DEPOT.

 
Photo de Seddik Lamara.
Photo de Seddik Lamara.

Commenter cet article