Message de MSL à MHAL

Publié le par LAGHOUATI

MESSAGE A MOHAMED EL HADJ AISSA LAGHOUATI DIT MHAL, MON AMI ET FRÈRE DE TOUJOURS, A PROPOS DU RAPPEL DES SOUVENIRS DE L'ÂTRE DE NOTRE ENFANCE AUTOUR DUQUEL A  PU ÊTRE FORGÉE NOTRE RÉSILIENCE CONTRE LES BOURRASQUES DE L'EXISTENCE.
 
Par Mohamed-Seddik LAMARA
 
 
C'est plutôt à moi de te remercier mon cher MHAL d'avoir, à la faveur de ta contribution d'hier sur le blog (l'illustre horra autour du kanoun), réveillé en moi les "âtres" d'un attendrissant passé enfouissant sous les éphémères cendres de l'oubli les inextinguibles braises qui, en les remuant avec le tisonnier de la nostalgie, provoquent la résurgence et l'éclat féerique de lumineuses paillettes pour nous faire remémorer dans une atmosphère magique les chroniques d'une enfance loin d'être dorée mais toute enrobée de tendresse et d'espoir. En ces temps de privations, nos parents, contrairement à l'ambiance défaitiste d'aujourd'hui dominée par les concepts de la désespérance (azma, taqachouf...) nous avaient déjà bien armés contre les épreuves et les vicissitudes de la vie. Notre Prophète (SAWS), ne nous a-t-il pas recommandé de nous exercer à la résilience: "IKHCHAOUCHINOU FA INNA ENNI3MA LA TADOUM" (ENDURCISSEZ-VOUS, LE CONFORT NE DURE PAS TOUJOURS).  

 

Publié dans Med Seddik LAMARA

Commenter cet article