Après Omar c'est moi le deuxième.....

Publié le par LAGHOUATI

Notre ami Omar Marfoua a été , ce matin le premier à nous faire connaitre sa ville de résidence. Nous l’en remercions . Mais comme il n’y a pas encore de deuxième , j’ai cru bon de vous parler de ma ville de résidence depuis 40 longues années . J’y suis venu en 74 , j’avais 27 ans .

C’est vrai que nous n’avons pas les belles artères de Londres , ni ses parcs verdoyants et fleuris( quoique la base RED-MED PEUT RIVALISER PAR LA BEAUTE DE SES JARDINS AVEC LES MEILLEURS ENDROITS AU MONDE) ….Nous avons autre chose ….Nous avons les palmiers , les dromadaires, les dunes de sable … , Nous avons le thé préparé au feu de bois …

Rien ne vaut la beauté de mon pays …Ce n’est peut-être pas vrai pour certains de mes compatriotes mais pour moi cela vaut toutes les merveilles que peut receler le monde.

Je me suis rendu ce matin chez notre ami Atallah Souffi dans sa petite propriété pour me délasser et faire quelques prises de vue. 

 

NB: Nous attendons les autres : Djelfa, Boumerdes, Alger, ....les pays d'émigration ...Alors ça vient ...???

 

 

"Le 26 juin 1956, l’administration coloniale annonça la découverte du pétrole dans La région de Hassi Messaoud. Ce jour-là, Hassi Messaoud, un lieu-dit dans cette immensité désertique, venait de sortir de l’anonymat.

Durant cette année, la guerre pour l’indépendance s’était étalée sur l’ensemble du territoire national et entamait un processus d’organisation, après son déclenchement, le 1er novembre 1954. Ce processus avait été entamé, à l’occasion du Congrès de la Soummam, le 20 août 1956.

C’est dans ce contexte que la société française SN Repal avait annoncé la découverte du pétrole dans le sous-sol Algérien. Hassi-Messaoud Le premier puits portait le nom de MD1. Cette découverte avait, aussi, coûté la vie à Jean Riemer, un technicien dans le domaine des hydrocarbures et modifia la donne politique en Algérie, avec le durcissement de la répression de l’armée coloniale contre la population qui apportait un soutien total au Front de libération nationale (FLN).

L’exploitation du gisement connut un début effectif la 7 janvier 1958....."

Source: Babzman;com

LA BASE RED-MED DE HASSI-MESSAOUD
LA BASE RED-MED DE HASSI-MESSAOUD
LA BASE RED-MED DE HASSI-MESSAOUD
LA BASE RED-MED DE HASSI-MESSAOUD
LA BASE RED-MED DE HASSI-MESSAOUD
LA BASE RED-MED DE HASSI-MESSAOUD
LA BASE RED-MED DE HASSI-MESSAOUD
LA BASE RED-MED DE HASSI-MESSAOUD
LA BASE RED-MED DE HASSI-MESSAOUD
LA BASE RED-MED DE HASSI-MESSAOUD
LA BASE RED-MED DE HASSI-MESSAOUD
LA BASE RED-MED DE HASSI-MESSAOUD
LA BASE RED-MED DE HASSI-MESSAOUD
LA BASE RED-MED DE HASSI-MESSAOUD
LA BASE RED-MED DE HASSI-MESSAOUD

LA BASE RED-MED DE HASSI-MESSAOUD

LA PROPRIÉTÉ AGRICOLE DE NOTRE AMI ATALLAH SOUFFI
LA PROPRIÉTÉ AGRICOLE DE NOTRE AMI ATALLAH SOUFFI
LA PROPRIÉTÉ AGRICOLE DE NOTRE AMI ATALLAH SOUFFI
LA PROPRIÉTÉ AGRICOLE DE NOTRE AMI ATALLAH SOUFFI
LA PROPRIÉTÉ AGRICOLE DE NOTRE AMI ATALLAH SOUFFI
LA PROPRIÉTÉ AGRICOLE DE NOTRE AMI ATALLAH SOUFFI
LA PROPRIÉTÉ AGRICOLE DE NOTRE AMI ATALLAH SOUFFI
LA PROPRIÉTÉ AGRICOLE DE NOTRE AMI ATALLAH SOUFFI

LA PROPRIÉTÉ AGRICOLE DE NOTRE AMI ATALLAH SOUFFI

Après Omar c'est moi le deuxième.....
Après Omar c'est moi le deuxième.....
Après Omar c'est moi le deuxième.....
Après Omar c'est moi le deuxième.....
Après Omar c'est moi le deuxième.....
Après Omar c'est moi le deuxième.....

Commenter cet article

sahraoui mabrouk 01/11/2016 10:34

bojeur