Mohamed Brahimi :« Il avait cette pudeur d’honnête homme qui a horreur de parler de lui-même » .

Publié le par LAGHOUATI

Cela fait peut-être une quinzaine d’années , Naftogaz venait de lancer un magazine . Je faisais partie de son comité de rédaction en compagnie de hadj Atallah Morsli et Nordine Cotte . Pour notre premier numéro nous avons interviewé Monsieur Mohamed Brahimi qui était à l’époque DG adjoint à l’ENTP.

En guise de présentation de si Mohamed Brahimi, nous avions écrit ceci :

« Depuis plus de 40 ans il est le témoin de tous les principaux évènements de l’histoire du forage algérien. Avec tous les défis auxquels il fallait faire face , il a fait preuve de performances managériales rarissimes.

Outre  cela , on peut mettre aisément à son actif une grande compréhension du foreur algérien dans toute sa dimension humaine . Il est de cette espèce d’homme particulier au sujet duquel un auteur disait : « il avait cette pudeur d’honnête homme qui a horreur de parler de lui-même » . En effet , il n’aime guère faire étalage de sa personne , parce que préoccupé essentiellement par l’œuvre dont il aime affronter les contraintes et savourer le fruit du succès. Lui , c’est l’incontournable si Mohamed Brahimi. » (interview réalisée par A.Morsli et M.Hadj-Aissa)

Vous trouverez ci-dessous en document joint l’intégralité de l’interview. Bonne lecture !

 

Mohamed Brahimi :« Il avait cette pudeur d’honnête homme qui a horreur de parler de lui-même » .
Mohamed Brahimi :« Il avait cette pudeur d’honnête homme qui a horreur de parler de lui-même » .
Mohamed Brahimi :« Il avait cette pudeur d’honnête homme qui a horreur de parler de lui-même » .
Mohamed Brahimi :« Il avait cette pudeur d’honnête homme qui a horreur de parler de lui-même » .
Mohamed Brahimi :« Il avait cette pudeur d’honnête homme qui a horreur de parler de lui-même » .

Cliquer sur la pièce jointe pour lire l'intégralité de l'article

Publié dans SOUVENIRS

Commenter cet article