Comme un coq moyen qui se parade dans sa basse cour!- Par MEDI-

Publié le par LAGHOUATI

Comme un coq moyen qui se parade dans sa basse cour!  
 
   
 
 

Une fois de plus, l'ancien (pour de bon) président français Nicolas Sarkozy s'en est pris à l'Algérie lors d’une conférence animée au Centre émirati des études et recherches stratégiques en janvier dernier. Ainsi, l'Algérie aurait fait capoter le projet de l’Union pour la Méditerranée. Ce récidiviste ne manque jamais une occasion pour s'attaquer à l'Algérie. Telle une guêpe qui peut piquer plusieurs fois sans disparaître, il se donne des airs d'homme de culture croyant que son dernier livre (contenant moult fausses vérités) soit traduit en attendant que lui même soit traduit en justice pour tous les crimes commis sous son unique et dernier mandat de président. 


Non, milles fois non, nous ne sommes plus ce bétail domestiqué. Merci de réveiller en nous cette fibre patriotique. Merci, giflez nous encore et encore pour nous réveiller, pour nous faire prendre plus et encore plus conscience des défis. Vous êtes comme le mauvais temps, il suffit qu'il passe pour qu'il fasse beau. Vous êtes toujours à l'affût d'une once de visibilité. 


Comment en sommes nous arrivés? je répondrai par la citation "Si les grands sont grands, c'est parce que nous sommes à genoux".
Nous avons méprisé le labeur, le mérite, la perfection, les hommes de sciences. 
Nous avons oublié la tolérance, la solidarité. Nous avons rejeté la bonne parole, les conseils. 


Nous nous sommes noyés dans le confort, le cherchant encore et plus fort jusqu'au gaspillage.
Nous avons agressé tout ce qui est beau, tout ce qui est juste. Nous avons été complices par notre silence. Il faut tout simplement avoir l'attitude d'un seigneur pour rompre avec l'individualisme, bannir l'insatiabilité, combattre l'ignorance et instaurer la culture du partage. Que chacun de nous comprenne que son effort est indispensable et qu'il fait partie d'un effort général et ainsi le bonheur collectif sera atteint.


Beaucoup de gens trouvent la France trop peu conforme à l'image qu'ils se faisaient d'elle. Cependant, heureusement que dans toute nation, il existe et existera toujours des hommes et des femmes libres et de conscience à l'image d'une grande dame appelée "Danielle Mérian" devenue une personnalité incontournable et mondialement connue. Cette dame (déposant une gerbe de fleurs) interviewée au lendemain des attentas du 13 novembre à Paris a su résumer en à peine 30 secondes, ce qu'aucun journaliste ou homme politique n'a pu exprimer. Elle dit avec sobriété et dignité “C’est très important d’apporter des fleurs à nos morts, c’est très important de lire plusieurs fois le livre d’Hemingway Paris est une fête. Nous sommes une civilisation très ancienne et nous porterons au plus haut nos valeurs. […] Nous fraterniserons avec les 5 millions de musulmans qui exercent leur religion librement et gentiment et nous nous battrons contre les 10.000 barbares qui tuent, soi-disant au nom d’Allah.”


Bonne lecture à tous.

 
 
  -- envoyé par Medi   
 

Publié dans MEDI

Commenter cet article

MOHAMED HADJ AISSA 02/02/2016 20:03

BRAVO MEDI! un article bien rédigé avec des mots très forts et très justes. MERCI CHER AMI