Une photo qui a su me faire parler...

Publié le par LAGHOUATI

Une photo qui a su me faire parler...

En voyant ce matin cette photo sur la page FB de notre jeune ami boxeur thai et entraineur Redouane Lagha , je me suis senti interpellé pour en dire quelques mots car elle représente des personnes pour lesquelles j’ai un fort sentiment.

La première de ces personnes c’est mon ami Madani Labter que j’ai connu dans les années 60 alors que j’étais presque enfant . Il venait d’ouvrir un salon de coiffure face à notre maison familiale de l’ex-rue petite seguia. Madani devait avoir une vingtaine d’années . J’allais chez lui, comme tous les enfants du quartier, pour qu’il nous fasse la « brosse » ( consigne des parents) . Une amitié est née entre nous . Nous partagions tous les deux quelques mêmes intérêts et préoccupations : les événements politiques de notre pays, la lecture , la musique … Madani était un fervent patriote et aimait s’essayer devant moi à imiter ( avec beaucoup de bonheur) les grands orateurs politiques . Il construisait lui-même ses discours et les prononçait devant moi en ayant l’air de haranguer des foules « invisibles » . Cela le plaisait beaucoup et moi, également . Il avait un poste TSF et nous aimions écouter les informations et les commenter. J’ai beaucoup appris en sa compagnie . Notre amitié m’a permis de connaitre sa mère , son père hadj Tayeb , son frère Rachid … Notre amitié est toujours là et quand nous nous rencontrons de temps en temps , il nous plait d’évoquer ces beaux souvenirs de jeunesse et d’apprentissage du patriotisme .

La deuxième personne c’est hadj H’med Boukhelkhal . Je ne l’ai vraiment connu que dernièrement à travers le blog qu’il suivait fidèlement . C’est un être d’une grande sensibilité, d’une grande culture , aimant sport ,art , profondément engagé dans la vie de sa société pour aider les jeunes, les orienter , les conseiller . Il anime depuis ces dernières années un blog qui recueille l’admiration et l’adhésion de beaucoup de personnes et pas seulement les sportifs ( « les anciens sportifs de laghouat »)

Nous avons ensuite Abdelhamid Bentireche , celui qui sait mieux que quiconque manier à merveille le verbe d’el Mutanabi , qui sait si bien improviser et si bien tenir en émoi le public lors de toutes les grandes manifestations culturelles qui ont lieu à Laghouat ces derniers temps. Tous ceux qui assistent pour la première fois aux manifestations qu’il anime, ne manquent pas de remarquer qu’ils n’ont jamais eu à rencontrer un animateur aussi fort, aussi maître de son sujet et qui ne comprennent pas que Abdelhamid ne soit pas promu à une destinée du niveau de son grand talent qui ne court pas les rues en ce moment dans notre pays.

L’autre ami c’est hadj Foudil Benbey que j’ai rencontré depuis quelques petites années et dont j’ai appris à apprécier le charme , la gentillesse , la disponibilité pour aider , le ton plaisantin . Foudil a un de ces sourires d’enfant qui font fondre les plus endurcis , il sait si bien défendre ses thèses mais il sait aussi bien se ranger à l’idée d’autrui s’il trouve qu’il a fait erreur . J’aime bien ses conversations , des conversations de quelqu’un qui mesure bien les choses , voit loin tout en restant humble et prêt à chercher ce qu’il a en commun avec celui qui ne partage pas ses idées.

Je garde en dernier le jeune prodige Redouane Lagha , celui qui a su hisser haut le nom de Laghouat sur les rings étrangers de la boxe thaïlandaise qu’il a aidée à faire connaitre dans sa ville .C’est un jeune très charmant , dynamique et plein de projets à l’esprit …Pas seulement à l’esprit mais aussi sur le terrain puis qu'il vient d’ouvrir une salle d’entrainement de boxe thaïlandaise où il apprend aux jeunes les rudiments du noble art dont il veut faire un pole incontournable dans sa bonne petite ville de Laghouat..

Je salue tous mes amis et leur souhaite toute la réussite dans les différents projets qui sont les leurs .

NB : Je n’ai pas reconnu la dernière personne , je m’excuse de ne pas avoir parlé de lui . L’occasion nous sera peut-être offerte de faire connaissance et je parlerai de lui à ce moment là. J’ai l’impression que c’est un Ziani , si je sais reconnaître les lignées

Commenter cet article