FEMMES RONDES : C’EST TOUT BÉNÉFICE ! (deuxième version) Par Mohamed-Seddik LAMARA

Publié le par LAGHOUATI

FEMMES RONDES : C’EST TOUT BÉNÉFICE ! (deuxième version)

Par Mohamed-Seddik LAMARA

AU FAIT Y A-T-IL UNE JOURNÉE MONDIALE EN HOMMAGE AUX FEMMES RONDES ? SI ELLE N’EXISTE PAS, JE VOUS PROPOSE DE LANCER UNE PÉTITION A ADRESSER A L’ONU POUR SA CRÉATION.

Tout jeune, ma mère qui état bien, bien enveloppée, Allah yarhamha, me recommandait souvent le profil des femmes rondes. Elle me disait : « ya w’lidi khoudh lemra shiha qui h’youtna lemtina, li mebniya bi tawba wa nous, la rahat ettawba, yabqa ennouss ! » (Mon fils, si tu dois prendre femme choisis la parmi celles qui sont fermes et solides comme nos murs de toub construits en une brique et demi ; quand une brique cède, il te restera toujours une bonne moitié !) Au risque de décevoir quelque mannequin parmi la gent féminine, et pour avoir convolé en justes noces avec deux femmes grassouillettes m’ayant donné totale satisfaction, je donne aujourd’hui toute sa caution à la recommandation de ma regrettée maman. Elle m’a fait éviter d’avoir comme compagnes une sauterelle ou une guêpe qui se dessèche au moindre souffle de sirocco.

 

Publié dans Med Seddik LAMARA

Commenter cet article

Anti-féministe 16/02/2016 19:18

Vous avez des goûts très particuliers! il y'en a qui aiment les gazelles et d'autres les hippopotames, Pourquoi pas! ça reste une question de goûts.

lamara 17/02/2016 00:10

Tout à fait d'accord avec vous Monsieur l'Anti-féministe quand vous dites: "ça reste une question de gôut". Cependant m'attribuer des goûts particuliers me vaudrait, quelque part, de camper l'exception qui confirmerait la règle. Or, et au risque de vous décevoir, des sondages réalisés à travers plusieurs pays de par le monde (selon le ratio de représentativité par continent) confirment que la majorité des hommes de la planète préfèrent les femmes rooooooooondes. Ce n'est pas de ma faute si j'en fais partie. Autrement je ne me targuerai pas comme vous de la qualité d'anti-féministe, mais pire, de...misogyne.