Interview exclusive de Blek le Roc- par M.S.LAMARA

Publié le par LAGHOUATI

Interview exclusive de Blek le Roc- par M.S.LAMARA
Interview exclusive de Blek le Roc- par M.S.LAMARA

Sur son chemin de retour vers Alger notre grand reporter MSL  a fait une halte à Berrouaghia  où est maintenu prisonnier « Blek le cotonneux ». Notre ami avait obtenu l’autorisation de sa majesté MBG pour interviewer le prisonnier , ce qui constitue un précédent dans la vie des pays les plus démocratiques au monde .

Contenu de l’interview :

  • MSL : Alors Blek , quelles sont les conditions de ta détention ?
  • Blek : Bien….Bien…..je n’ai pas à me plaindre , c’est la paix totale : je mange bien , je dors bien et tout ce que je demande , je l’ai immédiatement . Je crois que je vais demander que l’on me retienne prisonnier le maximum de temps.
  • MSL : Peux-tu relater pour nos lecteurs les conditions de ta capture ?
  • Blek :Je me suis fait avoir bêtement dans un guet-apens  que m’a tissé le commando envoyé par MBG et conduit par Lamine et Khaled  qui n’ont pas du oublier leurs leçons de combat nocturne à l’école des cadets
  • MSL : As-tu des regrets après ta tentative avortée de push ?
  • Blek : Oui des regrets , j’en ai , je n’aurais pas dû faire ça ….J’ai sous-estimé  les grands talents de stratège de MBG et les grandes qualités de combat des officiers de son armée impériale . J’ai été fait prisonnier mais ce n’est pas grave , ce qui m’a fait le plus grand mal c’est que je me fasse appeler » Blek le cotonneux «  par toi et par MHAL que j’ai pourtant invité à plusieurs reprises à la Mazraa3.
  • MSL : c’est MHAL qui m’a suggéré ça  Mais je le retire et présente mes excuses .Qu’as-tu l’intention de faire maintenant ?
  • Blek : Que veux-tu que je fasse sinon exécuter la sentence de son Altesse . Le million de Djebbars sont sur leur route vers El Assafia et nous pourrons commencer la plantation dès demain . Dans une dizaine d’années El Assafia  pourra produire des milliers de tonnes de deglet nour .
  • MSL : Nous sommes en train de discuter virtuellement  en ayant l’air de s’amuser mais que dis-tu si c’était vrai ? Le chiffre est peut-être énorme mais que dis-tu si chaque famille plantait un seul palmier , nous aurons une palmeraie de plusieurs milliers de palmiers , projet que nous pouvons renouveler tous les 5 ans . C’est un rêve aujourd’hui qui peut être une réalité si les Laghouatis s’en donnaient la peine . Est-ce trop demander ?
  • Blek :Non pas du tout , je suis prêt à piloter ce fabuleux projet
  • MSL : Moi aussi je suis partant

 

Publié dans Med Seddik LAMARA

Commenter cet article

BLEC LEROC 09/02/2016 20:33

J'AI ÉTÉ POUR CE PROJET DEPUIS TRÈS LONGTEMPS , MAIS IL N'EST PAS TROP TARD , À TRAVERS TOUTES LES ARTÈRES DE LA VILLE ET AUX BORDS DES TROTTOIRES ...... UNE CAMPAGNE D'UN PALMIER POUR CHAQUE HABITANT À LAGHOUAT .... ÇA SERA L'IDÉAL...

lamara 09/02/2016 18:13

Rien à dire MHAL! Tu as du talent tu es un grand journaliste qui s'ignore, l'architecture de ton interview pourrait servir de modèle pédagogique poules hommes de l'information en herbe qui font feu de tout "haychar". Elle véhicule aussi de grandes espérances surtout quand elle titille l'égo des laghouati pour renouer avec le vécu des ancêtres et le véritable culte qu'ils vouaient à cet arbre divin qu'est le palmier dattier. Non seulement riche, ton imagination est_suggestive de nobles élans que je partage les yeux fermés.