Lakhdar Mokhtari , l'ami, le frère et le confident ....

Publié le par LAGHOUATI

Lakhdar Mokhtari , l'ami, le frère et le confident ....
Lakhdar Mokhtari , l'ami, le frère et le confident ....

 

Il avait à peine vingt ans , il venait juste de sortir de l’adolescence quand il mit les pieds à Hassi-Messaoud pour la première fois. C’était il y a près de 48 ans , en septembre 1968 pour être exact.

Il s’agit de notre ami Lakhdar Mokhtari que j’ai évoqué à plusieurs reprises sur ce blog .Il a été l’une des premières personnes que j’ai connues en arrivant à Hassi-Messaoud un certain mois de décembre de  1974 

Il venait tout juste d’avoir son CAP comptabilité de la section commerciale du CEG « HABIB CHOHRA ».  Lui et tous ses camarades de promotion ont vite fait d’envoyer des demandes d’emploi à SONATRACH qui en était à ses débuts.  Après une petite attente qui n’a pas duré longtemps , Lakhdar a été convoqué avec quelques uns de ses camarades de classe pour un test à Alger . Il a été le seul à avoir réussi.

En septembre 1968 il a été convoqué de nouveau pour sa prise de fonction à Hassi-Messaoud .Après toute une journée d’un fatigant voyage , notre ami arriva enfin à Hassi qu’il voyait pour la première fois de sa vie .Hassi était un petit village , habité seulement par quelques centaines de personnes  et ne présentant aucune commodité d’une vie aisée.

Une fois arrivé à la base de SH , le responsable qu’il trouva pour l’accueillir était si Mohamed Brahimi , responsable de l’activité forage. Il a été affecté au service transport comme chargé de gestion . Il a trouvé deux de ses compatriotes à la tête du service : hadj Mohamed Souati ( A.Y.R) et Hadj Abderrahmane Gueffaf et quelques chauffeurs dont hadj Abdelkader Naouri et hadj Ahmed Naoui.

La société venait à peine de naitre , la restauration était sous-traitée et les agents prenaient leurs repas chez un restaurateur privé .

Après une période consacrée à l’adaptation au travail du sud avec ses conditions particulières, notre ami a été détaché pendant deux ans pour suivre une formation à Alger de cadre transport .A la fin de la formation , il reprit son poste à Hassi-Messaoud en restant fidèle à son entreprise jusqu’à sa mise en retraite en 2008 après avoir servi quarante ans .

Dans le parcours professionnel de notre ami , il faut retenir plusieurs points qui peuvent servir les jeunes à l’orée de la vie professionnelle :

  • A vingt ans il a pris ses responsabilités d’adulte , a quitté sa famille et enduré les désagréments de l’exil avec courage malgré les dures conditions de vie au sud
  • Sa fidélité à son employeur chez qui il est resté plus de 40 ans
  • Il doit tout à ses ainés desquels il a tout appris , il le dit et répète à tout le monde et en est tout fier . Ils ont été non seulement ses responsables hiérarchiques mais aussi des mentors qui l’ont conduit pas à pas dans son chemin de la vie . Il les évoque souvent avec reconnaissance : Messieurs Mohamed Brahimi, Abderrahmane Gueffaf et feu Mohamed Souati, Abdelaziz Krissat…
  • Avec un simple CAP en comptabilité, il est parvenu grâce à sa volonté à se hisser très haut dans la hiérarchie en assurant plusieurs hautes fonctions administratives tout en restant humble , très proche des travailleurs qui ,en retour, l’ont choisi pour les représenter au sein du syndicat national où il a milité pendant de longues années pour la défense des droits des « sans parole »

Lakhdar est l’un de mes meilleurs amis depuis que je l’ai connu , je lui voue admiration et confiance pour n’avoir jamais failli ni trompé un seul instant cette confiance et cette amitié.L’une de ses grandes qualités pour laquelle j’ai une énorme admiration c’est son sens de la mesure, de la sagesse ,son respect de l’avis d’autrui même s’il n’y adhère pas  ou même franchement contre, sa sincérité dans tout ce qu’il entreprend : Des qualités rares à notre époque où chacun se comporte comme si le monde a été crée uniquement pour lui.

Je termine , Lakhdar , en te disant que je suis fier et honoré d’avoir eu la chance de connaitre un être aussi bon et serviable que toi et qui représente à mes yeux les plus belles valeurs , les valeurs que j’ai toujours défendues et que je continue à défendre jusqu’à la fin de ma vie inchallah .

Merci Lakhdar je t’aime bien, crois-le ! 

 

Commenter cet article

Soukehal Djamal Abdenasser 04/02/2016 20:59

Ma Chaa Allah ....l'école de la vie ...c'est elle qui forme les Hommes ....on peut être bourré de diplômes ....et ne pas avoir le sens de la communication ....ne pas être un bon gestionnaire ....ne rien connaitre du tout ....j'ai apprécié les qualités de l'Homme ...ton ami .... Le CET et la branche comptabilité Habib Chohra étaient réputé pour la formation de cadres de qualité ...il faut se mettre dans le contexte de l'époque ...les profs savaient dispenser le savoir ....

MOHAMED HADJ AISSA 04/02/2016 21:05

Ils avaient entre autres enseignants si Mohamed HADJ AISSA (AYR) et HADJ BOUBAKEUR CHENAFI