ADAGES ET PRÉSAGES Par Mohamed-Seddik LAMARA

Publié le par LAGHOUATI

ADAGES ET PRÉSAGES

Par Mohamed-Seddik LAMARA

 

LE REPU ET L’AFFAME

Dans son immense sagesse, Dieu le Tout Puissant a réparti les qualités et les défauts, les vertus et les tares, les bienfaits et les méfaits entre tous les règnes qu’il a crées. Chez l’humain, comme chez l’animal, ou le végétal et jusque chez le minéral, il a imprimé une similitude d’ordres et d’organisations dont il est le seul à en saisir la sublime et secrète portée. De cette similitude, les humains ont su tirer des enseignements, des adages, des leçons et même des… présages pour se prémunir des pièges que réserve la vie et que d’aucuns ont comparé à une jungle.

« FASSE DIEU QUE j’AI TOUJOURS A MA RENCONTRE UN SEIGNEUR REPU RATTRAPE PAR LA FAMINE, QU’UN GUEUX AFFAME SUBITEMENT DEVENU UN SATRAPE REPU. » (RABI LAQINI BI CHAB’AN WA LAW JA’, WA LA TLAQINI BI JAY’AN LI BELKHAF ECHBA’ ».

Cet adage bien de chez nous, traduit l’inconfort qu'éprouvent les hommes dignes quand la nécessité les met en rapport avec les nantis arrivistes (beggara) qui aiment étaler sans retenue leurs piteuses fanfaronnades pour voiler leur triste passé.

 

Publié dans Med Seddik LAMARA

Commenter cet article