Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue

Publié le par LAGHOUATI

Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue
Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue
Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue
Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue
Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue
Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue
Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue
Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue
Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue
Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue
Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue
Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue
Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue
Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue
Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue
Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue
Ali Gharbi: la seule vie qui mérite d’être vécue

Quelqu’un comme Ali Gharbi ne peut vivre que dans les grands espaces du grand sud . Il ne peut s’habituer à la vie de sédentaire qui est la  notre. Il faut qu’il se déplace sans cesse , qu’il prépare lui-même ses repas et son thé , qu’il dorme à la belle étoile ou sous la tente . Il s’est essayé à se stabiliser à Laghouat à une certaine période mais il a vite fait de se « sauver » une nouvelle fois , il ne pouvait vivre à l’étroit . J’en ai connu quelques uns comme lui , passionnés par les grands espaces et  la chasse , qui ont tout abandonné pour vivre la seule vie qui mérite d’être vécue  .

On raconte que feu si hadj Aissa Azzouz ( le fils du grand maitre  hadj Mohamed Azzouz) qui était le compagnon au Caire de feu le président Boumedienne, a été reçu un jour par ce dernier qui lui a demandé s’il avait besoin de quelque chose qu’il pourrait lui accorder , s’est entendu répondre : «  seulement deux choses : un fusil pour chasser et une land-rover pour parcourir les immensités du désert » . Le président avait l’habitude d’entendre tout à fait autre chose des personnes à qui il demandait si elles avaient des besoins précis. Il sourit devant le peu d’exigence de son vieil ami et ordonna que lui soit accordé ce qui ,constituait à ses yeux ; les meilleurs cadeaux.

Ali doit être de la même trempe que le regretté hadj Aissa Allah yarahmou !

 

Commenter cet article

Une amie 05/03/2016 15:14

"Que vos choix reflètent vos espoirs et non vos peurs."
Nelson Mandela