"La nuit n'est jamais complète..." : lettre d'adieu à notre ami Tahar Djaouber...

Publié le par LAGHOUATI

"La nuit n'est jamais complète..." : lettre d'adieu à notre ami Tahar Djaouber...

Tahar , je l’ai connu alors qu’il était enfant à peine âgé d’une dizaine d’années .C’était dans les années 60 après l’indépendance du pays . Son père venait de décéder . Il était orphelin , ainé de la famille , une famille très pauvre du schttet . Il lui fallait travailler pour faire vivre sa mère et ses jeunes frères .Tahar allait à l’école , il était d’une grande intelligence et figurait parmi les meilleurs élèves de son école . Il n’était pas question pour lui ni pour sa mère qu’il interrompe  ses études , il voulait absolument aller jusqu’au bout de ses études . Il lui restait une solution : travailler et mener ses études en même temps . Cela était possible, ce sera certainement difficile mais il se sentait en mesure de relever le défi .

Le jeune Tahar se levait à l’aube pour aller chez le marchand de beignets du coin , il achetait une grande quantité de beignets qu’il mettait dans un grand plat et il allait les revendre dans des quartiers éloignés  en faisant du porte à porte . Il arrivait souvent à revendre toute sa marchandise avant de revenir chez lui récupérer son cartable et se dépêcher pour rejoindre l’école.

Cela dura plusieurs années avant qu’il ne change de « métier » et c’est à cette période que je l’ai connu . Je devais avoir 16 ans . J’étais un assidu de la librairie «  El Ahd El Jadid » de notre regretté ami si hadj Abdelkader Belgasmi qui était située à l’emplacement du kioske qui servait qu 2ème bureau pour faire sa propagande anti-FLN. Si Abdelkader le prit chez lui, en dehors des heures d’école, pour vendre les journaux à travers les rues et les places de la ville . C’était un garçon très actif , très entreprenant , d’une grande intelligence , mature avant l’âge et qui savait merveilleusement parler ;

Après avoir obtenu brillamment son bac , il poursuit ses études à Alger et termine ses études supérieures avant de les terminer par un magister en France . A ce moment-là je l’ai perdu un peu de vue avant de le revoir quelques années après. Il a choisi d’opter pour l’import-export et il y a très bien réussi pour les grandes qualités qu’il avait : sens de la négociation, débrouillardise , sens des affaires…

Il y a si bien réussi que les grandes entreprises algériennes , pétrolières en particulier ne s’adressaient plus qu’à Tahar pour les pourvoir en pièces détachées qu’il fallait acquérir en urgence pour faire marcher leurs machines .

Mais c’est surtout ses actions de bienfaisance et les secours qu’il ne cessait de prodiguer en direction des malades , des indigents à qui il faisait venir gratuitement des médicaments inexistants en Algérie , qui lui valent le respect et la considération.

Allah saura te récompenser, Tahar, pour tout ce que tu as fait pour ces pauvres malheureux qui doivent prier pour la paix de ton âme et demander à ce qu’Allah te réserve la place que tu mérites au Paradis.

Adieu Tahar ! Laghouat a perdu l’un de ses meilleurs et ses plus fidèles enfants . Laghouat ne t’oubliera pas , elle sera présente à ton enterrement et te réservera le meilleur des adieux  parce que  tu le mérites , parce que tu ne l’as jamais oubliée , parce que tu l’as gardée au cœur jusqu’à ton dernier soupir et tenu à ce que tu sois enterré dans ses entrailles .

Adieu …Adieu…..Adieu ….Nous nous reverrons bien….

Nos condoléances les plus sincères et les plus attristées à tes enfants, à ta compagne ; à tes amis , au tout Laghouat….

Nous sommes tristes , peinés par ta disparition , c’est le destin de toute âme vivante , notre réconfort  c’est de savoir que tu as réussi , grâce à ton grand sens humanitaire et ton amour d’autrui , à conquérir le cœur de toute une ville.

Adieu cher ami ! la vie est ainsi faite , ses instants sont courts …

Pour terminer je dédie ces jolis vers de Paul Eluard à tes enfants , à tes amis …

La nuit n’est jamais complète.
Il y a toujours, puisque je le dis,
Puisque je l’affirme,
Au bout du chagrin
Une fenêtre ouverte, une fenêtre éclairée

Il y a toujours un rêve qui veille,
Désir à combler, Faim à satisfaire,
Un cœur généreux,
Une main tendue, une main ouverte,
Des yeux attentifs,
Une vie, la vie à se partager.

La nuit n’est jamais complète. Paul Eluard

Commenter cet article

AFC 12/03/2016 02:55

je ne sais pas quels mots utiliser pour décrire cet HOMME unique de son genre un vrais patrimoine de notre chère ville LAGHOUAT .ce qui me fait de la peine c'est que bcps de gens ignorent sa valeur et ont sous estimé sa personnalité car il était si modeste ;humble et enthousiaste avec tout le monde qu'on doit puiser de ses qualités . Cher TAHAR tu nous quitte en laissant un grand vide qu'on peut pas le combler .mille excuses pour tout Dors en paix et qu'ALLAH te preserve dans son vaste paradis avec sayidina MOHAMED s a w s. Rahimaka ALLAH . يا ايتها النفس المطمئتة ارجعي الى ربك راضية مرضية فادخلي في عبادي و ادخلي جنتي

ghemari ilham 12/03/2016 00:00

l'oiseau migrateur s'est envolé cette fois ci c'est sans retour Dieu t’accueillera dans son vaste paradis;adieu cousin

Soukehal Djamal Abdenasser 11/03/2016 21:00

une nouvelle triste, je compatis et partage la douleur de sa famille, de ses proches, de ses amis. A ma cousine, sa femme, ses enfants, sincères condoléances, ...nous nous soumettons à la volonté divine ....Allah yarhamou.....
صادق العزاء و خالص الدعاء راجين من الله عز وجل أن يتغمد روح الفقيد برحمته الواسعة و يسكنه فسيح جنانه و يلهم ذويه الصبر و السلوان.
"وَلَنَبْلُوَنَّكُمْ بِشَيْءٍ مِّنَ الْخَوْفْ وَالْجُوعِ وَنَقْصٍ مِّنَ الأَمْوَالِ وَالأنفُسِ وَالثَّمَرَاتِ وَبَشِّرِ الصَّابِرِينَ ، الَّذِينَ إِذَا أَصَابَتْهُم مُّصِيبَةٌ قَالُواْ إِنَّا لِلَّهِ وَإِنَّا إِلَيْهِ رَاجِعُونَ ، أُوْلَئِكَ عَلَيْهِمْ صَلَوَاتٌ مِّن رَّبِّهِمْ وَرَحْمَةٌ وَأُولَئِكَ هُمُ الْمُهْتَدُونَ، "
''كُلُّ نَفْسٍ ذَائِقَةُ الْمَوْتِ ثُمَّ إِلَيْنَا تُرْجَعُونَ''
"هُوَ الَّذِي خَلَقَكُم مِّن تُرَابٍ ثُمَّ مِن نُّطْفَةٍ ثُمَّ مِنْ عَلَقَةٍ ثُمَّ يُخْرِجُكُمْ طِفْلا ثُمَّ لِتَبْلُغُوا أَشُدَّكُمْ ثُمَّ لِتَكُونُوا شُيُوخًا وَمِنكُم مَّن يُتَوَفَّى مِن قَبْلُ وَلِتَبْلُغُوا أَجَلا مُّسَمًّى وَلَعَلَّكُمْ تَعْقِلُونَ"
"هُوَ الَّذِي يُحْيِي وَيُمِيتُ فَإِذَا قَضَى أَمْرًا فَإِنَّمَا يَقُولُ لَهُ كُن فَيَكُونُ"
"كُلُّ مَنْ عَلَيْهَا فَانٍ، وَيَبْقَى وَجْهُ رَبِّكَ ذُو الْجَلالِ وَالإِكْرَامِ ،"
"نَحْنُ قَدَّرْنَا بَيْنَكُمُ الْمَوْتَ وَمَا نَحْنُ بِمَسْبُوقِينَ "
" يَا أَيَّتُهَا النَّفْسُ الْمُطْمَئِنَّةُ، ارْجِعِي إِلَى رَبِّكِ رَاضِيَةً مَّرْضِيَّةً، فَادْخُلِي فِي عِبَادِي، وَادْخُلِي جَنَّتِي، "

Une amie 11/03/2016 20:12

Mes sincères condoléances à toute sa famille.
إن لله و إن إليه راجعون

Lazri Noureddine 11/03/2016 19:35

Salemou Aleykoum! Allah yarhmou we yarhem oumetti seyidine Elaziz qsssl.

Babaghayou Abdallah Ben messaoud 11/03/2016 17:39

Merci Si El Hadj pour ce bel hommage. Vous avez tout dit sur notre regretté. Peut-être ajouterai-je qu'il fut l'exemple à suivre de tous les jeunes de notre quartier.

رحمة الله عليه و أسكنه فسيح جنّانه و ألهمنا و ذويه الصّبر و السّلوان كان نعم الجار و نعم الصّديق إنّا لله و إنّا إليه راجعون

تقاري عيسى 11/03/2016 23:50

ان لله واليه راجعون رحمة الله عليك اخي طاهر كنت من الجران الاخيار وكنت الاخ الاكبر والنصوح في كل شيء وانك كنت طيبا مع الصغر و الكبير رحمكا الله يا اخي طاهر الى الجنة انشاء الله انا لله واليه راجعون