اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم

Publié le par LAGHOUATI

 

Comme attiré je ne sais par une force mystérieuse je suis sorti ce matin de chez moi pour me diriger vers le jardin où mon feu père aimait se rendre . Le jardin qui appartenait et appartient toujours à si Hadj Mohamed Takhi est situé à Bordj Essnouci à quelques petites encablures de la ville . je m’y suis rendu moi aussi plusieurs fois au début des années 60 .

Hadj Mohamed était là avec ses enfants en tarin de travailler la terre. Je les aperçus de la route mais sans pouvoir les reconnaitre de loin. Hadj Mohamed me donnait le dos .

  • Essalam alikoum, dite-moi s’il vous plait si el hadj , hadj Mohamed Takhi , c’est encore loin ?
  • C’est plus près que vous vous imaginez , il est en face de toi en train de vous parler
  • Ah c’est vous , je ne vous ai pas reconnu de dos ;
  • Garez votre voiture et venez prendre un café avec nous

Son fils Abderrahmane, 16 ans me fit le tour de la propriété avant de nous asseoir pour prendre un savoureux café comme on n’en fait presque plus. Et autour du café  hadj Mohamed me raconta toute sa vie de fellah depuis qu’il était tout enfant , il en a actuellement 84 et continue à travailler la terre tout en entourant ses quatre enfants de sa protection paternelle et de ses conseils et orientations de maitre-fermier . Il a réussi à leur faire aimer la terre de ses ancêtres et les faire adhérer à ses projets . Même les deux derniers : Ahmed (13 ans) et Abderrahmane ( 16 ans) qui sont collégiens , travaillent avec leur père la terre pendant les week-ends et les congés scolaires. . Hadj Mohamed les a initiés aux travaux de jardinage ( greffe etc…) . « Ils arrivent maintenant à s’en sortir tout seuls , vous voyez cette pépinière qui est là-bas  , ce sont eux seuls qui l’ont réalisée . Je suis fier d’eux «  me dit hadj Mohamed .

J’eus droit ensuite à la visite des étables : vaches, chèvres, moutons, basse-cour .

Un véritable eden est sorti du sol grâce à hadj Mohamed et ses enfants qui aiment la terre aussi fort que leur père qui a su leur transmettre sa science du jardinage . Il a appris le jardinage dans les années 57 à la pépinière située à l’endroit actuel de la wilaya ( mamourah) , ce qui constituait à l’époque la limite de la ville.

Rares les familles de fellahs qui ont su faire transmettre à leur progéniture l’amour de la terre . La famille Takhi a su si bien le faire qu’on ne compte aucune défection de la part des enfants , tout le monde est resté attaché à la terre.

Bravo hadj Mohamed, Bravo les enfants ! Et Merci pour votre bon accueil et votre hospitalité qu’a connu déjà mon père bien avant moi, il y a longtemps.

اللهم بارك لهم في مالهم و في عملهم و ادم نعمتك عليهم و عطفك بهم

و ارزقهم الرزق الحلال الطيب و جازهم خير الجزاء

اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم
اللهم بارك لهم في مدهم و صاعهم

Commenter cet article

Abouanfal 15/04/2016 15:59

أقصد تربوي و سياحي

Abouanfal 15/04/2016 15:58

بوركت سي محمد تقوم بعمل أتمنى ان تلتقطه الصحافة الشبانية و تتعلم منه ..عمل صحفي و تبروي وسياحي