Ils avaient vingt ans ...Ils étaient les routiers-pionniers...

Publié le par LAGHOUATI

Ils étaient jeunes , même très jeunes lorsque vers la fin des années 50 , ils ont choisi la vie d’aventures , une vie pleine de risques et de périls

« Ils «  ce sont les routiers de la SATT et des quelques sociétés privées de transport .Ils ont été les premiers à se faire un chemin à travers les dunes et les pistes du sahara pour atteindre les pays riverains du sahel . Ils ont opté pour ce métier parce que probablement ils aimaient la vie d’aventures mais surtout parce qu’ils n’avaient pas trop le choix . En ce temps là , lorsqu’on était pas à l’école , il fallait travailler pour subvenir aux besoins d’une famille le plus souvent pauvre et sans réelles ressources.

Parmi ces pionniers à peine âgés d’une vingtaine d’années  à l’époque , j’en ai rencontré trois, ce matin  , assis tranquillement sur les marches du petit escalier de « Blacet Ezaytoune » . Ils étaient en train de se tenir compagnie pour oublier , l’instant de leur rencontre, l’immense dépaysement qu’ils étaient en train de vivre . Cette époque n’est plus la leur , ils s’y sentent comme étrangers. Pour atténuer un peu leur amertume , ils se rencontrent tous les matins au même endroit , pour se dire des mots gentils , pour rire un petit coup , pour se soulager mutuellement en évoquant les si belles années de leur jeunesse, certes rude , pénible mais aussi tellement envoutante . Ils se la rappellent avec beaucoup d’émotion et un petit pincement au cœur . Mais ils peuvent dire avec fierté qu’ils ont  bien été les premiers à ouvrir le grand sud à ceux qui sont venus après eux .

Bravo chers ainés ! Merci pour nous avoir permis , aujourd’hui , de traverser le sud en quelques heures au lieu de plusieurs semaines comme vous l’avez fait il y a bien longtemps.

Les 3 pionniers : de gauche à droite Hadj Mabrouk Chelaouchi dit Bentefeyeche , Fatmi et hadj Mohamed Chelaouchi.

 

Ils avaient vingt ans ...Ils étaient les routiers-pionniers...

Commenter cet article