" Je saurai faire preuve de patience..." dit la mère de chikh Boubakeur à l'émissaire de Chikh Mobarek El Mili

Publié le par LAGHOUATI

Ce matin je suis allé visiter les lieux où mon cher père a vécu une partie de son enfance et de sa jeunesse. C’est la maison située à Kailane ( ou tapis vert) appartenant à la famille des Mouattah , oncles maternels de mon père .

Chikh Boubakeur y a vécu avec sa mère , ses frères Mohamed , Ahmida , Ali et sa sœur Zohra , son oncle et sa petite famille et ses deux  tantes maternelles Mebarka et Fattoum

Son père décédé vers les années 30 , la mère  vint s’installer chez son frère sidi Abdlkader à Kailane . C’est dans cette maison que chikh Mobarek El Mili envoya un émissaire en 1932  afin d’obtenir la permission de la mère en vue d’envoyer son fils à l’université de la zitouna  pour terminer ses études. La mère , malgré son garnd amour pour son fils , donna son accord , la mort à l’âme . «  Je ne peux aller contre la science et le savoir , je saurai faire preuve de patience » dit-elle à l’émissaire de Chikh Mobarek.

 

la maison de Kailane et les frères Mouattah, cousins de mon père
la maison de Kailane et les frères Mouattah, cousins de mon père
la maison de Kailane et les frères Mouattah, cousins de mon père
la maison de Kailane et les frères Mouattah, cousins de mon père

la maison de Kailane et les frères Mouattah, cousins de mon père

Commenter cet article

lamara 14/04/2016 22:38

Beau souvenir, belle halte!

Soukehal Djamal Abdenasser 14/04/2016 21:02

plus maintenant ....primaire, collège, lycée et Université dans la même ville .....les jeunes n'évolueront jamais ....une forme de régionalisme se crée......les voyages forment l'esprit ....les jeunes doivent voyager et étudier ailleurs ....

Abouanfal 14/04/2016 17:26

"شكرا لك استاذنا ان عرفتنا على هذه العائلة الطيبة هم أخوالكم نعم الرجال هم اعرفهم جميعا..و قد رايتهم دوما من عمَّار المساجد في "زقاق الحجاج
أما والدة الشيخ رحمها الله فقد كانت مثالا لأم القوية التي بصبرهاحذت حذو أم سيدنا موسى فاثابها الله و ابدلها حُسنى....صدق من قال : كل عظيم وراءه امرأة