A notre frère si Djamal : Comment ne pas verser de larmes...?

Publié le par LAGHOUATI


من كبار المثقفين في مدينة الأغواط و لا غرو فهو الابن الاكبر لرئيس علماء الأغواط العلامة ابي يكر الحاج عيسى ، إنه سي محمد الحاج عيسى صاحب اكبر مدونة لولاية الاغواط و التي انشاها منذ اكثر من ثماني سنوات و التي احتوت على زخم ثقافي كبير يكتب فيها بالإضافة الى صاحبها سي محمد اشهر مثقفي مدينة العلم و العلماء الاغواط ، لقد اهتم بها سي محمد و داوم الكتابة فيها و نقل الاحداث الثقافية و العلمية و التاريخية و الفنية ، فجعلها موسوعة بحق لمدينة الأغواط تجد فيها الصورة و المقالة و الشعر و السياحة و الفكر و الاخبار الاجتماعية و الرياضية و الفنية ،و توسعت و ذاع صيتها حتى صار من قرائها و من متابعيها أبناء الأغواط من المغتربين عن الوطن بل و صاروا يستقون معلوماتهم والأخبار الجديد ة عن الأغواط منها بل و يتواصلون من خلالها..
إنها مدونة سيد الحاج عبيسى التي وضع لها شعارا هو: "المدينة التي تسكنني و لا اسكنها.."
سي محمد رجل فكر و ادب و ثقافة من طراز عالي يكتب عادة باللغة الفرنسية التي اتقنها و اتخذها وسيلة لا عقيدة (كما فعل البعض )كتاباته اسلوبها سهل ممتنع تقرأ فتفهم، لكنك لا تستطيع ان تنسج عبارات على منواله و لا تستطيع ان تقلده لا لشيء إلا لأنه يكتب بحب و عاطفة جياشة يحدوها الأمل و النظرة المتفائلة ، سي محمد يكتب و هو مغمور الى النخاع بحب مدينة الأغواط يكتب و الحنين الى أيام الخمسينيات من القرن الماضي يتدفق من على جوانحه يكتب بصدق و بعفوية لا تَصنُع فيها، يكتب عن نفسه و عائلته ،عن الأغواط كلها و يكتب و يدع قلمه ينساب مع عاطفة حارة محبة للناس، يكتب واضعا نصب عينيه كل شيء جميل، وقع عليه بصره او التقطته أذناه، ساعدَه في ذلك حبه الكبير للأغواط و معرفته بتاريخ المدينة و بأبنائها خاصة الذين عاشرهم و عاشروه عايشهم و عايشوه و حتى عن الذين سبقوه او جاؤوا بعده ....يكتب بشجاعة نادرة لا يخشى انتقادات الأغواطيين اللاذعة، يكتب بثقة و اقتدار ولا غرابة فقد امتلك ناصية اللغة الفرنسية و اتقن ثقافتها متشبع حتى النخاع بقيم دينه ووطنه يمسك بالنواجذ على القيم التي رباه عليها والده العالم الفذ المتواضع الناكر لذاته أبو بكر الحاج عيسى.....
سي محمد إنسان رائع يحب الناس يصادقك و يحبك لما يجده فيك من حب الناس و الشباب و يحبك إذا وجدك تقدم شيئا نافعا لهم يكتب عنك مشجعا ..
لقد قام بإنشاء المدونة حبًا و غِيرة كما انشاها شوقا إلى مدينة الأغواط التي غادرها صغيرا ولم يُكتب له ان يسكن فيها لذا قال عنها المدينة التي تسكنني و لا اسكنها عبارة كتبها بلغة عربية فصيحة و نحتها من شغاف قلبه الرقيق الرائع انها عبارة لا تصدر إلا من شاعر محب حساس بل عاشق لمدينته ،هكذا هو سي محمد الحاج عيسى ،تجلس معه لبرهة تتعلم منه الكثير تحادثه فلا تمل من حديثه لأنه يسدي لك دررا مليء بالحكمة و الحنان و الحب لكل ما هو خَير...قد أكون أنا و غيري كثير قد لُمناه صراحة او تلميحا على تشبُبه بمدينة الأغواط و على كثرة حنينه إليها فكتب يقول موضحا و مبينا بأسلوب رائع لا تعوزه الحجة و البيان باللغة الفرنسية و لو كتب بالعربية لأجاد لأنه يتكلمها بطلاقة و يكتبها سليمة من الأخطاء..... كتب فقال:
( لا بد لي من أقول مرة اخرى إن المدينة التي اعشقها و أحُن إليها ،ليست تلك التي تحتوي على الطرقات الواسعة و البنايات الكبيرة، الذي أحُن إليه و افتقده بشدة و الم هو مدينة الواحات النخيلية أيام الخمسينيات ، الذي افتقده البساتين الجميلة للمدينة ..النخيل ..و قطيع الماعز(الحراق)..الذي افتقده تلك القيم العظيمة كالشجاعة و معاني الافتخار الصادرة من النقاء القلبي..افتقد الكلمات الطيبة الشاعرية و الشعر الراقي الرائق الصافي صفاء المياه في سواقي مدينة الأغواط الجميلة.. ..هذا ما افتقده ...ولهذا كان حنيني الشديد...)..
النص بالفرنسية:
(Et puis…Il faut que je te dise encore que ce n’est pas Laghouat des immeubles, des grandes avenues qui me manque mais ce qui me manque « atrocement » c’est la ville-oasis des années 50 …Ce qui me manque ce sont les jardins…les palmiers…le harrag …Ce qui me manque ce sont les belles valeurs de fierté …de bravoure…de pureté des cœurs …de poésie belle et limpide comme peut l’être l’eau des seguias
C’est tout cela qui me manqué(
هذا هو سي محمد الحاج عيسى صاحب القلب النابض بالحب و النقاء و الصفاء...
حفظك الله يا سي محمد و بارك في عمرك لنرى يوما مقالاتك بين دفتي كتاب و والله إنها لتستحق...

 

Je n’ai pas manqué de verser quelques chaudes larmes à la lecture de ce qu’a écrit ce matin notre frère et ami Djamal Bensayeh sur ma modeste petite personne qui ne méritait pas tant de telles éloges . Merci si Djamal pour ces mots si gentils , si affables , si aimables qui ne peuvent provenir que d’un cœur bon et aimant .

En retour je dirai de toi que ce que tu fais comme travail éducatif en direction des jeunes est proprement fabuleux . Tu t’es investi totalement pour eux en leur consacrant toute ton énergie et tout ton temps. Malgré tes lourdes charges de chef d’établissement et les responsabilités qui y sont liées , tu as su faire sortir sur le monde ( à travers tes pages FB) l’énorme travail éducatif que tu mènes inlassablement depuis de longues années. Un travail éducatif qui prend son essence dans les enseignements de notre religion , les hautes valeurs léguées par notre prophète Sidna Muhammed (que le salut et la bénédiction d’Allah soient sur lui.) que nous avons héritées de nos parents .

Ceux qui nous ont précédés nous ont montré la voie , une voie rectiligne , sans détours , que nous devons œuvrer à transmettre à notre tour . C’est ce que nous essayons de faire laborieusement avec quelques succès mais aussi avec des échecs . Nous faisons ce que nous pouvons avec nos moyens du bord . L’objectif est noble et grand et mérite que nous lui consacrions un peu de nos efforts et de notre temps .

Oui j’ai pleuré ! je ne pouvais pas ne pas pleurer lorsque vous entendez un frère que vous connaissez depuis peu et que vous n’avez côtoyé que très peu , dire de vous de telles  belles choses que je suis  , franchement , loin de mériter .

Mais j’ai également pleuré pour d’autres raisons :

  • J’ai pleuré lorsque je me suis souvenu des grands sacrifices consentis librement par nos ainés pour notre pays, pour notre nation face au colonialisme abject et inhumain
  • J’ai pleuré  lorsque j’ai mesuré mon modeste petit travail comparé à celui de nos ainés qui ont été jusqu’au sacrifice suprême
  • J’ai pleuré lorsque je me suis souvenu de tout ce qu’ont fait nos ainés pour leur ville et l’amour profond qu’ils avaient pour elle
  • J’ai pleuré pour l’immense responsabilité que nous portons sur nos épaules et que nous n’avons pas su assumer comme il se devait
  • J’ai pleuré pour les milliers de nos enfants  désemparés, souffrant de mille maux et qui comptent sur notre compréhension et notre soutien
  • J’ai pleuré pour ma ville qui pleure , qui souffre dans le silence , blessée au plus profond de son âme pour ce qu « ILS » ont fait d’elle , pour leur ingratitude envers elle
  • J’ai pleuré….J’ai pleuré….J’ai pleuré ….pour quantité d’autres choses qui me laissent sans voix devant ce qui arrive à notre cher pays de la main de ses propres enfants qui ont terni la belle image née de la lutte héroïque de son peuple

Merci si Djamal !

Un dernier mot :

  • Je continuerai à aimer ce pays et cette ville de toutes mes forces
  • Je continuerai à servir les jeunes , à les aimer , à leur prodiguer mon attention et mon soutien
  • Je continuerai à encourager toute belle action quelque soit sa provenance
  • Je continuerai à lutter par le mot contre toute sorte d’injustice et contre tout ce qui nuit à l’image de mon pays et de ma ville
  • Je continuerai à vous aimer et à m’unir à vous pour donner à notre ville la belle image de capitale de la culture , du savoir , des ulémas et des hommes héroïques qui ne renoncent jamais, qui ne plient jamais 

 

Commenter cet article

HADJ AISSA 16/05/2016 18:26

A Atallah KAZI
Non Atallah je ne suis ni un homme exceptionnel ni un ange , je suis tout seulement homme avec ses bons cotés et ses mauvais cotés . Merci pour ton aimable message . Nous essayons de rendre service à autrui et répandre le bien autour de nous , nous avons été éduqués de la sorte . Tout revient à nos parents qui ont su nous montrer ce que Adoration d'Allah et vraie piété voulaient dire .

Atallah Kazi 16/05/2016 17:53

Si hadj aissa Med,un homme talentueux,gentil et le plus respectueux que j'ai connu...
Si el-hadj est un proche parent,mais mon premier contact ce fut à l'iap de Hmd alors,stagiaire...
Il avait un bon esprit ,tout le monde à l'institut (fonctionnaires,prof.,stagiaires)entre-autres...le connaissait pour sa bienveillance,sa simplicité,et sa volonté de bien faire les choses,et d'aider les gens,ne serait-ce un conseil ou une information ...il était particulièrement attentif à tout le monde.
Si el-hadj,un homme généreux ,solidaire,gracieux,intelligent ...tout simplement EXTRAORDINAIRE ...
Personne n'aurait jamais osé parler en mal de lui!!
Si vous ne le connaissez pas ,demandez aux milliers de stagiaires qui se sont succédés durant toutes ses années à l'école,et qui venaient de tout les coins d'Algérie ,vous en parlerons de lui certainement que du bien d'un homme Exceptionnel. Un ange irrésistible que nous aimons et apprécions énormément .Atallah KAZI

Lazri Noureddine 16/05/2016 12:58

Salem!
Oui je n'ai pas honte de vous avouer que j'ai pleurer pendant des mnts en lisant ces mots,ce constat véridique sur notre ami Hadj Med ,que je respecte et que j'aime enormement.
Ce blog depuis sa creations en automne 2008 par MONSIEUR / Si Elhadj Med fils de notre pére Elalleme Hadjaissa Aboubakkar Elaghouati et frere de mon ami Amar rahimahoum Allah. Ce blog administré par cet homme exceptionnel me donne de l'espoir,de l'envie et la joie de vivre,du courage,meme du savoir et surtout de l'amour vers ma ville ,vers mon pays ici au bord du Danube bleu loin du brun oued M'zi!

LAGHOUATI 16/05/2016 15:23

Merci cher Nouredine , je pense beaucoup à vous , vous qui êtes si loin de votre pays . Merci pour tes nobles sentiments envers ma modeste petite personne qui ne fait rien d'autre qu'AIMER

Bachir 15/05/2016 19:52

Salam cher frère Haj Mohamed,

Tout d'abord, qu'Allah Subhanou te Recompense de tes efforts et cette oasis virtuelle que tu as planté jadis dans ce grand désert (internet) où beaucoup de laghouatis d'ici et ailleurs viennent se ressourcer émotionnellement (nostalgie) et intellectuellement (pour le changement).
Chacun de nous souffre dans sa solitude et son silence des dégradations que nous constatons depuis des années (morales, éthiques, civiques, sociales, ...).

J'ai eu le cœur serré en lisant le début de ton message (la partie nostalgique) mais l'optimisme m'a tout de suite envahi en lisant les dernières lignes ("les autres raisons") car ton diagnostique et constat sont cuisants et véridiques !

C'est ce constat "grave" et cette prise de conscience "responsable" que nous souhaitons voir émerger chez nos élites locales qui souhaitent reformer !

Merci beaucoup cher Hadj pour les 7 phrases courageuses et clairvoyantes ("d'autres raisons") !

Tu devrais les afficher ou "graver" sur le marbre de la première page du blog pour rappeler aux visiteurs que l'objectif suprême du blog est d'être aux services du peuple (Fi khidmat Achaab) et réformer la société (Islah Al Moudjtamaa).

Pour y parvenir, il faut se regrouper dans cadre formel collectif et non individualiste (comme nos aînés jadis : exmple Nadi Attaraki) autour d'une charte ou un constat (Tes 7 phrases "D'autres raions").

Nous attendons donc cher Hadj la prochaine étape ou comment passer d'un blog (communauté virtuelle) à une dynamique structurée et organisée avec une vraie vision stratégique pour le bien de nos enfants et les générations futures.

Que les élites et les universitaires abandonnent tout d'abord la posture de l'indifférence ("je m'en foutisme" puis quitte la logique "individualiste égoïste" vers la démarche collective de groupe.

Qu'Allah Subhanou nous Guide pour être à la hau.teur des défis et des responsabilités qui nous incombent.

Bachir

Soukehal Djamal Abdenasser 15/05/2016 18:31

Beaucoup de Laghouatis et de Laghouatiates ne connaissaient pas l'histoire glorieuse de leur ville martyre.
Beaucoup de Laghouatis et de Laghouatiates ne connaissaient pas le sens de Laghouat Zaina oua fessadha jeich.
Beaucoup de Laghouatis et de Laghouatiates ne connaissaient les héros nationaux de cette ville belle, rebelle et martyre n fois.
Beaucoup de Laghouatis et de Laghouatiates ne connaissaient pas les savants et l'élite de cette belle ville au passé glorieux.
Beaucoup de Laghouatis et de Laghouatiates cachaient jalousement des secrets qu'ils devaient partager (photos, livres, écrits, films, .....)
Beaucoup de Laghouatis et de Laghouatiates ne se connaissaient pas entre eux et entre elles.
Beaucoup de Laghouatis et de Laghouatiates ne connaissaient pas l'holocauste du 04 Décembre 1852.
Beaucoup de Laghouatis et de Laghouatiates ne connaissaient pas les grands poètes, les artistes,....laghouatis.
Beaucoup de Laghouatis et de Laghouatiates ......je vous laisse le soin de ....continuer ....
Merci d'avoir penser à la création de notre blog .....

جمال ابو انفال 15/05/2016 18:07

من كان سائرا على الدرب لم يقصر ..قصدت

حمال ابو انفال 15/05/2016 18:07

بكيت فابكيتني سي محمد ن بارك الله فيك العظمة ليست نياشين او درجات علمية عالية ن العطمة ليست شهادات عليا تسلمها الجامعات لمن يستحق و لمن لا يستحق ..أكبر عطمة تنبع من غيمان الانسان من حبه لوطنه و بلدته و العطمة هي في النهاية الانسانية التي هي حب الناس
احببناك في مدة قصيرة لأننا عرفنا وجهتك و اطلعنا على إنسانيتك ن من كان سائا على الدرب لم يقصر و الله تعلى يقول لنا :
{ وَهُوَ الَّذِي جَعَلَ اللَّيْلَ وَالنَّهَارَ خِلْفَةً لِمَنْ أَرَادَ أَنْ يَذَّكَّرَ أَوْ أَرَادَ شُكُورًا } (سورة الفرقان 62)..
شكرا بل مليون شكرا على الكلمات الرقيقة التي نبعت من قلب نقي طاهر من نبع الحنان