Passer d'une "communauté virtuelle" à une dynamique "structurée et organisée": vœu de notre frère Bachir

Publié le par LAGHOUATI

Salam cher frère Haj Mohamed,



Tout d'abord, qu'Allah Subhanou te Récompense de tes efforts et cette oasis virtuelle que tu as planté jadis dans ce grand désert (internet) où beaucoup de laghouatis d'ici et ailleurs viennent se ressourcer émotionnellement (nostalgie) et intellectuellement (pour le changement).

Chacun de nous souffre dans sa solitude et son silence des dégradations que nous constatons depuis des années (morales, éthiques, civiques, sociales, ...).



J'ai eu le cœur serré en lisant le début de ton message (la partie nostalgique) mais l'optimisme m'a tout de suite envahi en lisant les dernières lignes ("les autres raisons") car ton diagnostique et constat sont cuisants et véridiques !



C'est ce constat "grave" et cette prise de conscience "responsable" que nous souhaitons voir émerger chez nos élites locales qui souhaitent reformer !



Merci beaucoup cher Hadj pour les 7 phrases courageuses et clairvoyantes ("d'autres raisons") !



Tu devrais les afficher ou "graver" sur le marbre de la première page du blog pour rappeler aux visiteurs que l'objectif suprême du blog est d'être aux services du peuple (Fi khidmat Achaab) et réformer la société (Islah Al Moudjtamaa).



Pour y parvenir, il faut se regrouper dans cadre formel collectif et non individualiste (comme nos aînés jadis : exemple Nadi Attaraki) autour d'une charte ou un constat (Tes 7 phrases "D'autres raisons").



Nous attendons donc cher Hadj la prochaine étape ou comment passer d'un blog (communauté virtuelle) à une dynamique structurée et organisée avec une vraie vision stratégique pour le bien de nos enfants et les générations futures.



Que les élites et les universitaires abandonnent tout d'abord la posture de l'indifférence ("je m'en foutisme" puis quitte la logique "individualiste égoïste" vers la démarche collective de groupe.



Qu'Allah Subhanou nous Guide pour être à la hauteur des défis et des responsabilités qui nous incombent.



Bachir

 

 

Commenter cet article

Bachir 16/05/2016 19:29

Salam,

Voici le message de Hadj Mohamed qui m'a fait réagir:

Les raisons qui ont fait pleurer Hadj Mohamed Hadj-Aissa
(Constat et Bonnes pratiques)

Mais j’ai également pleuré pour "d’autres raisons" (Constat):

 J’ai pleuré lorsque je me suis souvenu des grands sacrifices consentis librement par nos ainés pour notre pays, pour notre nation face au colonialisme abject et inhumain
 J’ai pleuré lorsque j’ai mesuré mon modeste petit travail comparé à celui de nos ainés qui ont été jusqu’au sacrifice suprême
 J’ai pleuré lorsque je me suis souvenu de tout ce qu’ont fait nos ainés pour leur ville et l’amour profond qu’ils avaient pour elle

 J’ai pleuré pour l’immense responsabilité que nous portons sur nos épaules et que nous n’avons pas su assumer comme il se devait
 J’ai pleuré pour les milliers de nos enfants désemparés, souffrant de mille maux et qui comptent sur notre compréhension et notre soutien
 J’ai pleuré pour ma ville qui pleure, qui souffre dans le silence, blessée au plus profond de son âme pour ce qu « ILS » ont fait d’elle , pour leur ingratitude envers elle
 J’ai pleuré….J’ai pleuré….J’ai pleuré ….pour quantité d’autres choses qui me laissent sans voix devant ce qui arrive à notre cher pays de la main de ses propres enfants qui ont terni la belle image née de la lutte héroïque de son peuple

Un dernier mot (Bonnes pratiques) :

 Je continuerai à aimer ce pays et cette ville de toutes mes forces
 Je continuerai à servir les jeunes, à les aimer, à leur prodiguer mon attention et mon soutien
 Je continuerai à encourager toute belle action quel que soit sa provenance
 Je continuerai à lutter par le mot contre toute sorte d’injustice et contre tout ce qui nuit à l’image de mon pays et de ma ville
 Je continuerai à vous aimer et à m’unir à vous pour donner à notre ville la belle image de capitale de la culture , du savoir , des ulémas et des hommes héroïques qui ne renoncent jamais, qui ne plient jamais