Laghouat s’oriente vers l’exploitation de sa vocation énergétique ar

Publié le par LAGHOUATI

SOURCE APS

Mercredi, 22 Juin 2016 13:04

Laghouat s’oriente vers l’exploitation de sa vocation énergétique

 
 
 
Laghouat s’oriente vers l’exploitation de sa vocation énergétique
 
 

LAGHOUAT- La wilaya de Laghouat nourrit, grâce aux projets réalisés ou envisgés dans le domaine de l’énergie, de larges ambitions de développement et de valorisation de sa vocation énergétique et le maintien de sa position de leader dans le domaine.

Cette région, qui s’est vue renforcée d’une série d’ouvrages et installations énergétiques à même de satisfaire les besoins nationaux en la matière, tend à maintenir cette place de choix en se fixant de nouvelles perspectives au diapason des mutations que connait le secteur énergétique.

Soucieuse de mettre en oeuvre cette orientation, la wilaya de Laghouat s’est employée à finaliser les programmes de développement locaux, avant le lancement d’autres avec le concours d’organismes et d'institutions scientifiques, dont l’université Amar Thelidji.

 

L’ouverture sur l’université, un modèle de complémentarité

Le secteur de l'énergie dans cette wilaya s'oriente de plus en plus vers l’impulsion de la coordination avec les institutions scientifiques, à travers la signature de conventions avec l'Université Amar Thelidji portant échange de connaissances scientifiques pour le développement de l'énergie solaire, a indiqué le directeur du secteur.

La projection, dans le court terme, d’une unité de fabrication de panneaux photovoltaïques en est la preuve de l’encouragement et de l’intensification de la coopération universitaire et l’exploitation des  recherches scientifiques faites par cette institution qui a élargi sa nomenclature de filières aux énergies renouvelables.

Les étudiants pourront, en vertu de cet accord, bénéficier de stages, de recyclage et de mises à niveau dans des entreprises versées dans le domaine énergétique, a précisé le directeur du secteur de l’Energie, Ali Zaidi.

La wilaya a, dans ce cadre, bénéficié d’un projet de réalisation, dans la zone de Bellil, près de Hassi-R’mel, d’un institut national des énergies renouvelables, dont le terrain d’assiette à dores et déjà été choisi.

 

Les centrales de production, consécration de la vocation énergétique

 

Laghouat table sur la diversification de ses ressources énergétiques par la réalisation de projets pilotes, à l’instar de la nouvelle centrale solaire implantée dans la commune d’El-Kheneg et réalisée par trois entreprises chinoises.

D’une capacité de production électrique de 20 mégawatts, cette centrale sera renforcée par la réalisation, pour un investissement de 7,8 milliards DA, d’une centrale similaire d’une capacité de 60 mégawatts.

Ces installations, qui seront confortées par la réalisation en cours, dans la zone de Tilghemt, d’une centrale relevant du groupe Sonelgaz, d’un coût de 2,6 milliards DA, et offrant une capacité de production de 590 mégawatts, devront contribuer à la création de nombreux emplois, à la satisfaction des jeunes de la région.

La wilaya de Laghouat a déjà bénéficié d’un mégaprojet énergétique consistant en la réalisation, pour un investissement de 350 millions d’US Dollars, de la première centrale électrique hybride algérienne.

Opérationnelle depuis 2011, cette centrale, fruit de la coopération algéro-espagnole, offre une capacité de production électrique de 150 mégawatts (MW), 120 mégawatts produits à partir du gaz et 30 mégawatts de l’énergie solaire, sur une superficie globale de 64 hectares.

La wilaya de Laghouat devra accueillir de nombreux investisseurs privés spécialisés dans le domaine de la production électrique à partir de l’énergie solaire, au regard des importantes potentialités existantes dans sa partie Sud.

Selon le directeur du secteur, plusieurs demandes d’investissement ont été déposées au niveau de la direction de l’Energie et font l’objet d’études et d’examen par le comité ad-hoc qui a, pour ce faire, procédé à l’identification des zones offrant les conditions de production électrique par les énergies solaire et éolienne.

Des terres non-rentables en termes de production agricole ont été retenues comme terrains pouvant servir d’assiettes aux futurs projets énergétiques, publics et privés.

 

Distribution de gaz en zones rurales, démarche à consolider

 

La wilaya de Laghouat, et après avoir atteint un taux dépassant les 90% de raccordement des centres urbains au réseau du gaz naturel, s’est orientée vers le raccordement des zones rurales, pour conforter les acquis réalisés en la matière et satisfaire la demande de la population sur cette énergie.

Ces efforts devront être poursuivis pour le raccordement prochain des agglomérations de Fesfassa (Sidi-Makhlouf) et El-Megtaâ Lahmar (El-Ghicha), soit plus de 160 foyers, selon les services de la Société de distribution de l’électricité et du gaz-Centre (SD-Centre).

Le raccordement au réseau de distribution de gaz naturel englobera également les localités de Ras-El-Aïn (commune de Hadj Mechri) et Gabeg (commune de Ksar El-Hirane), et s’ajoutera à celui de Bouzbaier (commune de Hassi-Rmel) en cours de réalisation, sachant que le réseau actuel de distribution du gaz naturel dans la wilaya de Laghouat atteint les 1.544 km.

Les nombreux projets dont a bénéficié ces dernières années le secteur de l’Energie ont impacté positivement les actions de développement à travers les communes de la wilaya de Laghouat.

 
 

Commenter cet article