Merci cher ami pour ton accueil et ton hospitalité !

Publié le par LAGHOUATI

Je me suis fait un nouvel ami depuis très peu de temps. Nous nous sommes rencontrés deux ou trois fois mais cela a suffi pour nouer de solides relations empreintes de respect mutuel et de sincérité. Un évènement douloureux et pénible est venu ternir depuis quelques semaines le foyer de notre ami qui en a été très affecté . Je me devais d’aller lui rendre visite d’autant qu’il n’habite qu’à quelques dizaines de kilomètres de l’endroit où je suis .

Je l’ai trouvé comme à ses habitudes : confiant, serein , affable et surtout accueillant et hospitalier . J’ai passé toute une journée avec lui . Il s’est réservé pour moi malgré ses charges et cela m’a beaucoup touché . Il était là aux petits soins pour moi . Tout ce que je soupçonnais chez lui , je l’ai bel et bien trouvé chez cet ami charmant à souhait.

Il s’était constitué un petit jardin dans son domicile : un petit jardin avec quelques palmiers , quelques grenadiers et figuiers , un petit potager avec de belles tomates , piments, poivrons..Il m’a fait remplir tout un sac de belles tomates , bien grosses … Nous avons arpenté ensemble le petit jardin avant qu’il ne m’invite à partager avec lui son repas .

Merci cher ami pour ton hospitalité , ta simplicité , pour les belles valeurs que nous avons le privilège et la chance de partager .

A 17 heures 30 , le vent de sable s’étant quelque peu apaisé , j’ai repris le chemin de retour avec le sentiment d’avoir passé une excellente journée .

Le matin en sortant de chez moi , un petit vent avait commencé à souffler un peu mais à mesure que j’avançais le vent a redoublé d'intensité pour devenir une véritable tempête de sable. Je ne pouvais pas  renoncer à mon voyage , mon ami m’attendait…Il fallait continuer et j’ai continué , heureusement que la distance n’était pas très grande , juste quelques dizaines de kilomètres. Sur mon chemin j’ai trouvé un jeune homme travaillant à Hassi-Messaoud , faisant de l’auto-stop . Je ne pouvais pas ne pas m'arreter pour le prendre avec moi , surtout avec ce vent de sable qui commençait à souffler franchement .

C’est un  jeune mécanicien pétrolier de la ville de Ghardaïa qui partait retrouver sa petite famille pendant tout un mois de congé . Bon congé petit et bon courage !

 

Merci cher ami pour ton accueil et ton hospitalité !
Merci cher ami pour ton accueil et ton hospitalité !
Merci cher ami pour ton accueil et ton hospitalité !
Merci cher ami pour ton accueil et ton hospitalité !
Merci cher ami pour ton accueil et ton hospitalité !
Merci cher ami pour ton accueil et ton hospitalité !
Merci cher ami pour ton accueil et ton hospitalité !
Merci cher ami pour ton accueil et ton hospitalité !

Commenter cet article

malek 02/06/2016 15:32

أدام الله محبتكم و حفضكم

LAGHOUATI 02/06/2016 15:44

أمين بارك الله فيك مالك

Soukehal Djamal Abdenasser 01/06/2016 20:56

El Hamdoulillah ....Marcel Jouhandeau (Guéret 1888-Rueil-Malmaison 1979)
Ce n'est ni l'amitié ni la bonté qui nous manquent, mais nous qui manquons à l'amitié et à la bonté.
Chroniques maritales , Gallimard

LAGHOUATI 01/06/2016 21:16

bien dit ; quelle belle formule!