Mme Benghebrit réaffirme l’absence de fuites aux épreuves partielles du baccalauréat

Publié le par LAGHOUATI

POSTE PAR NOTRE FIDELE COLLABORATEUR ET L'AMI DE LAGHOUAT ET DES LAGHOUATIS ,MALEK QUE NOUS SALUONS FRATERNELLEMENT ET REMERCIONS CHALEUREUSEMENT

 

Mme Benghebrit réaffirme l’absence de fuites aux épreuves partielles du baccalauréat

 

 

Photo APS

LAGHOUAT - La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a réaffirmé, samedi depuis Laghouat, "qu’aucune fuite n’a eu lieu aux épreuves partielles du baccalauréat".

S’exprimant lors d’un point de presse, en marge de sa visite dans la wilaya, la ministre a indiqué que les sujets diffusés lors de ces examens sont des "faux" et avaient pour but de "perturber" les candidats.

Mme Benghebrit a indiqué, dans le même sillage, que les ateliers nationaux devant être organisés prochainement vont traiter des propositions et des changements à introduire à cet examen à compter de l’année prochaine.

S'agissant du concours de recrutement d’enseignants, organisé dernièrement, la ministre a affirmé qu’il s’est déroulé dans la "transparence" et que l’expérience professionnelle des enseignants contractuels a été prise en considération, avant de justifier le non affichage des notes de l’examen écrit par le souci de veiller à la crédibilité de l’examen oral. 

Rentrée 2016-2017 : uniformisation des programmes 

Mme Benghebrit a annoncé pour la prochaine rentrée 2016-2017 une uniformisation des programmes et du manuel scolaire, avant de mettre en exergue la coordination des actions avec le secteur de l’enseignement supérieur pour améliorer le niveau d’enseignement dans les écoles supérieures des enseignants. 

Elle a, en outre, mis l’accent sur l’importance à accorder à la ressource humaine et à la qualité de la formation, avant l’inscription de projets de structures, tout en insistant sur le caractère obligatoire de l’enseignement et la généralisation du déploiement des écoles primaires, notamment dans les régions enclavées.

L’ouverture des lycées sur l’environnement social a été l’autre question soulignée par la ministre qui a évoqué la possibilité d’exploiter leurs salles de cours et amphithéâtres pour abriter des activités culturelles en association avec la société civile de leur quartier.

Ce genre d’activités est susceptible de développer chez l’élève le sens de la citoyenneté et de faire de ces établissements des centres de rayonnement culturel en investissant dans les potentialités sociales l’entourant, a-t-elle expliqué.

Necessité de coordination dans la réalisation des structures éducatives

Mme Benghebrit a, par ailleurs, appelé à doter les laboratoires d’équipements mobiles, afin d’y développer le niveau didactique, avant de mettre l'accent sur la nécessité d’une coordination entre les différents secteurs concernés dans la réalisation des structures éducatives de sorte à permettre "une gestion de proximité et un accompagnement continu".

Auparavant, la ministre de l’Education nationale a inspecté, à Sidi-Makhlouf le projet d’un lycée de 600 places doté d’un demi pensionnat de 200 repas, devant être livré en prévision de la prochaine rentrée scolaire. 

Au quartier Saci Boulefaâ, elle a inspecté un groupement scolaire constitué de 12 classes et accueillant 480 élèves, avant de visiter à Aflou une structure similaire devant, elle aussi, entrer en exploitation à la prochaine rentrée.

Mme Benghebrit poursuit sa visite de travail de deux jours dans la wilaya de Laghouat, par une séance de travail avec les cadres du secteur, au lycée Boubekeur Hadj Aissa à Laghouat, ainsi qu’une rencontre avec les représentants des syndicats et des parents d’élèves.

La ministre présidera dimanche une rencontre d’évaluation sur la lecture en tant qu’activité plaisante en milieu scolaire, qu’abritera la bibliothèque principale de lecture publique "Bachir Ibrahimi" à Laghouat.

 

 

Commenter cet article