Laghouat est sale ….Laghouat est triste ….Laghouat étouffe …Mais Laghouat espère ...

Publié le par LAGHOUATI

Laghouat est sale ….Laghouat est triste ….Laghouat étouffe …Mais Laghouat espère ...

Laghouat est sale ….Laghouat est triste ….Laghouat étouffe …Laghouat est mal gérée …..Laghouat est mal habitée ….Des vérités criardes que nous n’avons cessé de répéter mais nous ne faisons rien pour améliorer les choses ( gouvernants et gouvernés)

J’ai eu hier une courte conversation avec notre ami Hadj H’med Boukhelkhal que j’ai rencontré par hasard  alors que je traversais J’nen el Beylik.

  • Alors hadj on ne te voit plus !
  • C’est vrai je me fais de plus en plus rare , à cause de mon dos et mes jambes qui me font souffrir et puis … Qui- y- a –t-il de beau à voir dans cette ville qui ne trouve plus ses marques ?
  • A qui tu le dis ? Moi, je suis franchement désespéré de voir notre ville dans cet état de décrépitude avancée . Je fais un petit tour au jardin public et si je ne trouve pas mes amis , je repars m’enfermer chez moi car le spectacle que m’offre la ville n’est pas du tout pour plaire …Il ne fait qu’augmenter ta rage …N’est-il pas vrai ? Et puis nous avons beau proposer , beau dénoncer …Rien n’a l’air de vraiment changer …Pour dire vrai , je suis complètement désespéré …J’abandonne !
  •    Oui c’est triste , hadj H ‘med  mais il ne faut pas cesser de lutter …Nous n’avons pas le droit d’abandonner malgré le poids de l’âge et de la maladie …Nous devons rester fidèles à notre serment d’aimer cette ville jusqu’au bout en luttant pour elle et pour l’image que nous gardons d’elle….Je m’excuse , je pars parce que je ne peux pas rester longtemps debout ….Courage , Hadj H’med ! Les beaux jours sont devant nous , inchallah …Il suffit d’y croire et de continuer à lutter .

 

Commenter cet article

Soukehal Djamal abdenasser 09/09/2016 12:35

Toutes les villes, villages et douars algériens sont sales .....Mauvaise gouvernance oblige .....
tiré de l'internet ......sans commentaires = L’équipe de Thalassa a achevé le tournage d’un nouveau documentaire de 110 mn sur l’Algérie consacré au littoral. Ce documentaire, qui a nécessité pas moins de 45 jours de tournage, fait la part belle aux 14 wilayas de la côte, des îles Habibas en face d’Oran au somptueux site naturel d’El Kala à Annaba, rapporte le site Reporters.dz.

Interrogé sur ses impressions à l’issue de ce tournage, le journaliste Guillaume Pitron n’y va pas par quatre chemins : s’il loue la gentillesse et l’hospitalité des Algériens, il se dit effaré par la saleté qui règne dans le pays et qualifie le niveau d’hygiène et les atteintes au littoral (constructions anarchiques, béton, etc.) de « déplorables ». Il note également une absence de conscience environnementale des habitants, pour lesquels la pollution des côtes et les détritus semblent constituer des éléments normaux du décor.

C’est la deuxième fois que Thalassa consacre un documentaire à l’Algérie. Le premier avait été diffusé en 2009 et portait sur « l’été en Algérie » (voir vidéo ci-dessus). Ce nouveau documentaire sera probablement diffusé en octobre sur France 3.