L’HISTOIRE RECENTE DE LAGHOUAT A TRAVERS LE FIL DE L’APS Par Mohammed-Seddik-LAMARA (ancien correspondant de l’APS de 1976 à 1989)

Publié le par LAGHOUATI

L’HISTOIRE RECENTE DE LAGHOUAT A TRAVERS LE FIL DE L’APS Par Mohammed-Seddik-LAMARA (ancien correspondant de l’APS de 1976 à 1989)

L’HISTOIRE RECENTE DE LAGHOUAT A TRAVERS LE FIL DE L’APS
Par Mohammed-Seddik-LAMARA (ancien correspondant de l’APS de 1976 à 1989)

Cela s’est passé le 1er juin 1989 : un rêve contrarié par la main mise des prédateurs sur le secteur de la construction et de l’habitat (messieurs les 30 %)

« LA PLUS GRANDE STATION AU MONDE DE PRODUCTION DE BRIQUES ET DE BLOCS EN BETON DE TERRE STABILISEE (BTS) », A ETE INAUGUREE, MERCREDI DERNIER, A LAGHOUAT EN PRESENCE DE REPRESENTANTS CENTRAUX ET LOCAUX DU SECTEUR DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITAT.
MEGALOMANIE NARCISSIQUE OU ENTREPRISE AUDACIEUSE ? LE SECTEUR PRIVE S EST-T-IL FAIT TRANSMETTRE LE VIRUS DE LA DEFUNTE « FOLIE « DES GRANDEURS DU SECTEUR PUBLIC QUI, DANS UN PASSE GUERE LOINTAIN, AIMAIT ETALER AU GRAND JOUR « FANFARONNADES » ET AUTRES « AVENTUREUSES » OPTIONS INDUSTRIELLES SI FRIANDES DE SUPERLATIFS, DESORMAIS DEMENTIS, DU GENRE : « LE PLUS GRAND COMPLEXE INDUSTRIEL DE L AFRIQUE » OU « LA PLUS PERFORMANTE ENTREPRISE DU TIERS MONDE. » ?
L INVESTISSEUR PRIVE DE LAGHOUAT QUI A PRIS LE RISQUE DE SE JETER, AVEC UNE EXALTATION INEGALEE A CE JOUR DANS CE CRENEAU RELATIVEMENT NOUVEAU QU EST LE BTS, DOIT ETRE TEMERAIRE OU TOUT BONNEMENT FOU SE DISENT EN APARTE LES PLUS INCREDULES. « HAMAD LE FOU », CE SOBRIQUET TANT GALVAUDE - DANS LA CITE OASIENNE INVITANT PLUTOT A L INDOLENCE ET A LA FARNIENTE – A L ENDROIT DU PORTEUR DE CET AMBITIEUX PROJET, POURRAIT JUSTIFIER UN SI SINGULIER CHALLENGE.
MOULAY MOHAMED, PUISQUE C EST DE LUI QU IL S AGIT, AVAIT, DIT-ON, TATE CE GENRE DE PARI AVANT MEME LE RECOUVREMENT DE L INDEPENDANCE NATIONALE EN OSANT REALISER, A BLIDA, UNE IMPORTANTE UNITE DE FABRICATION DE BOUGIES. MAIS DE LA A JETER LE PLUS CLAIR DE SA FORTUNE DANS LA TRANSFORMATION DE VULGAIRES ARGILES ET AUTRE « TUF » EN BRIQUES SECHES, PEUT PARAITRE UNE LUBIE SELON LES AVIS DUBITATIFS. OR « HAMAD LE FOU » NE L ENTEND PAS DE CETTE OREILLE. SON ARGUMENT ? INONDER LE MARCHE REGIONAL EN BRIQUES A UN PRIX IMBATTABLE. CE MATERIAU, ARGUE-T-IL, OFFRE, EN SUS DU REVOLUTIONNAIRE PROCEDE D’AUTO- EMBOITEMENT DES BLOCS DE BTS, L AVANTAGE D UNE DECONCERTANTE RAPIDITE DANS LE RYTHME DE REALISATION DES LOGEMENTS. « UN LOGEMENT D UNE SUPERFICIE DE 100 M2 PEUT ETRE REALISE EN MOINS DE DEUX SEMAINES », A-T-IL AVANCE.
EN TOUT ETAT DE CAUSE, LA WILAYA DE LAGHOUAT A ACCORDE L AGREMENT ET MANIFESTE UNE FRANCHE SOLLICITUDE A CE PROMOTEUR PRIVE QUI DOIT SAVOIR CE QU IL FAIT. DE PLUS, LA PRESENCE EN NOMBRE APPRECIABLE D ACTEURS CENTRAUX ET REGIONAUX DU SECTEUR DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITAT (ARCHITECTES, INGENIEURS EN GENIE CIVIL, URBANISTES, CHERCHEURS, ENTREPRENEURS DU BTP…) A LA CEREMONIE D INAUGURATION DE CETTE STATION DE PRODUCTION DE BTS INSTALLEE AU NIVEAU DE LA ZONE INDUSTRIELLE DE « BOUCHAKER », POURRAIT MILITER, ON NE PEUT MIEUX, EN FAVEUR DE L OPPORTUNITE D UNE PAREILLE OPTION.

PARMI LES CONVIVES PRESENTS A CETTE CEREMONIE, LE REPRESENTANT DE L APS A PU S APPROCHER D UN INGENIEUR EN BTP DU CENTRE NATIONAL DES ETUDES ET RECHERCHES INTEGREES DU BATIMENT (C.N.E.R.U.B) ET D UN ARCHITECTE DU BUREAU NATIONAL DES CONSTRUCTIONS RURALES (B.N.C.R) QUI LUI ONT CONFIE ETRE REELLEMENT « EMBALLES » PAR CE PROJET. AVIS D UN GRAND POIDS DE LA PART DE TECHNOCRATES JEUNES ET FOUGUEUX AYANT BOURLINGUE DANS LES IMMENSITES DE L ALGERIE PROFONDE ET SOUHAITANT SINCEREMENT, QUE «CE CHOIX FASSE TACHE D HUILE A TRAVERS L ENSEMBLE DES REGIONS DU PAYS AFIN D EVACUER L INERTIE RELEVEE UN PEU PARTOUT DANS LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME NATIONAL DE VALORISATION DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION LOCAUX.» UN CHOIX QUI, TEMPERENT-ILS, « NE PEUT, DANS L IMMEDIAT, CONSTITUER UNE PANACEE A LA CRISE DU LOGEMENT, MAIS DU MOINS CONTRIBUER A PRESERVER NOS RECETTES EN DEVISES CONSACREES A LA PENALISANTE IMPORTATION DU CIMENT DONT LE PRIX EST FORTEMENT SOUTENU TOUT EN ETANT SUJET A LA SPECULATION. » 
LA CONFRONTATION, AU PLAN QUALITE-PRIX, DU BETON CLASSIQUE «CIMENTIVORE » ET DU BTS, POURRAIT DECERNER LA PREDILECTION POUR LE SECOND MATERIAU. EN EFFET, SI LE PREMIER EST ACQUIS ET SUPPORTE PAR LE PORTEFEUILLE DEVISES ET TROUVE SON PRIX D UTILISATION EXACERBE PAR LES SURCOUTS DE TRANSPORT, LE SECOND EST GENEREUSEMENT OFFERT SUR L ENSEMBLE DU TERRITOIRE NATIONAL PAR DAME NATURE. IL FAUT AJOUTER A CET ATOUT, LE RYTHME ACCELERE DE PRODUCTION DU BTS AINSI QUE SES PROPRIETES D ISOLATION PHONIQUE ET THERMIQUE AU BENEFICE DU PAYSAGE URBAIN FUTUR DEPLOYANT UN HABITAT ECOLOGIQUE, INTEGRE ET SECURISE ET DE SURCROIT REALISABLE EN UN TEMPS RECORD AVEC UN MATERIAU SOUPLE, LEGER ET EXTREMEMENT RENTABLE.
FAISANT MONTRE D UN ENTHOUSIASME POINT FEINT POUR CE QUI CONCERNE LA GENERALISATION DE L UTILISATION DE CE « MATERIAU REVOLUTIONNAIRE », NOS INTERLOCUTEURS DU C.N.E.R.U.B ET DU B.N.C.R, N ONT PAS HESITE A FOURNIR L EXEMPLE DE LA WILAYA DE TAMANRASSET CONSIDERE COMME LE PLUS PROBANT EN LA MATIERE. DANS CETTE CONTREE, L ENTREPRISE DE CONSTRUCTION E.C.T/EX DNC, S ATTELLE ACTUELLEMENT A LA REALISATION D UN AMBITIEUX PROGRAMME DE LOGEMENTS ET D EQUIPEMENTS COLLECTIFS PAR LE RECOURS A L UTILISATION EXCLUSIVE DU BTS. « LA CAPITALISATION D UNE TELLE EXPERIENCE POURRAIT NOUS PERMETTRE D AVANCER QUE LE RECOURS AU BTS, AU MEME TITRE QU A CELUI DU PLATRE, DE LA PIERRE (MAKAT) ET DE LA CHAUX COMBINEE AU SABLE DE DUNE (TIBCHEMT), EXISTANT A PROFUSION DANS LA NATURE, EST UNE AUBAINE POUR L AVENIR », CONFIERA A L APS LE REPRESENTANT DU C.N.E.R.U.B, DONT LE PROPOS A ETE REHAUSSE EN CES TERMES PAR CELUI DU B.N.C.R : « UNE OPTION QUI PERMETTRA AUSSI DE REHABILITER LES INGENIEUX GESTES, A AFFINER, DE NOS ANCETRES BATISSEURS ; C EST LOIN D ETRE UNE GAGEURE, MAIS PLUTOT UN PARI QU IL FAUT GAGNER AU PLUS VITE ET UNE PROVIDENCE POUR LES GENERATIONS FUTURES. »

ET VOILA QUE LE SIEUR MOULAY, « HAMAD LE FOU » POUR LES INTIMES, EXULTE TOUT EN MACHOUILLANT SON INSEPARABLE CIGARETTE. LES TECHNOCRATES ENTOURANT LA MASTODONTE « PONDEUSE » DE BLOCS DE BTS VIENNENT D APPORTER L EAU A SON MOULIN ET DE LUI SOUHAITER TOUT LE SUCCES DANS CETTE ENTREPRISE COURAGEUSE, POUR PEU QUE LES RETICENCES MANIFESTEES PAR LES CONSTRUCTEURS DANS L ADOPTION DU BTS VIENNENT A ETRE LEVEES PAR UN LONG ET PUGNACE TRAVAIL DE PERSUASION AU MOYEN D UNE VULGARISATION INTELLIGENTE ET APPROPRIEE DE CE NOUVEAU PRODUIT. LE PROMOTEUR NE SEMBLE PAS S INQUIETER OUTRE MESURE ; FORT DE SES DEMARCHES EXPLORATOIRES, IL AFFIRMERA TOUT DE GO QUE : « LES GENS S ARRACHERONT SON PRODUIT ; AVOIR SA MAISON AU BOUT DE DEUX SEMAINES, NE RELEVE- T-IL PAS, DE NOS JOURS, DU MIRACLE ? » ET A MOULAY DE CONFIER ENCORE : « LE CONSTRUCTEUR BELGE DE CETTE GIGANTESQUE STATION ME L A AUSSI ASSURE, CA A REUSSI AU BRESIL ET L EX PRESIDENT US REGANE VIT DANS UNE MAISON EN BTS… »
EN EFFET, LA FICHE TECHNIQUE PRESENTEE A CETTE OCCASION A DE QUOI FAIRE PALIR D ENVIE LES GEANTS DES CONSTRUCTIONS DE TYPE TRADITIONNEL : LE PROCEDE EXIGE A PEINE 10 % DE CIMENT « 250 » (LIANT LARGEMENT PLUS DISPONIBLE QUE LE CIMENT « 350 »), CELERITE DANS L EXECUTION DU BATI, ELASTICITE DE L AGENCEMENT DES AUTRES ETATS DE CORPS, STRUCTURES PORTEUSES SANS COFFRAGE (INJECTION DU COULIS DE BETON A MEME LES BLOCS DE BTS)…
PAR AILLEURS, LE REGIME DE PRODUCTION DE LA STATION EN DEUX EQUIPES REPARTIES ENTRE QUATRE PRESSES, TABLE SUR UN RENDEMENT JOURNALIER DE CINQ MILLE (5000) BLOCS, SOIT L EQUIVALENT DE TROIS LOGEMENTS/JOUR.
LE DERNIER MOT EST REVENU AUX JEUNES CADRES DU SECTEUR DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITAT : « IL FAUT SOUHAITER QUE L EXEMPLE DE LAGHOUAT PRENNE L ALLURE D UNE HEUREUSE EPIDEMIE ET QUE LE VIRUS DU BTS PUISSE S ETENDRE A L ENSEMBLE DU PAYS, EN PARTICULIER EN MILIEU RURAL. » LE BTS : UNE PANACEE A L HERESIE DU BETON D ALGER A TAM ? L AVENIR NOUS LE DIRA.

 

Publié dans Med Seddik LAMARA

Commenter cet article