HADJ AMAR ABDELHAFIDI nous quitte - Par H.A.DJOUDI-

Publié le par LAGHOUATI

 

HADJ AMAR ABDELHAFIDI nous quitte pour toujours pour un monde meilleur, C’est la volonté de Dieu, Il rejoint son honorable père Hadj Mebarek et son formidable frère Mohamed et surtout son généreux créateur.

 

Une étoile s’est éteinte pour toujours dans le ciel de Laghouat, le deuil nous frappe encore une fois en perdant l’un de nos meilleurs et valeureux enfants à Laghouat HADJ AMAR ABDELHAFIDI Allah Yarehmou.

HADJ AMAR ABDELHAFIDI il a franchi la porte de l’au-delà Avec obligeance et sans faire de bruit avec tous les honneurs qui distinguent les grands hommes ; avec piété, patience au mal qui le rongeait et qu’il a combattu avec grand courage, il n’avait aucun doute que c’était sa destinée et acceptait la volonté de Dieu.

 

HADJ AMAR ABDELHAFIDI Allah Yarehmou nous quitte à l’âge de 65 ans, dans une grande et noble famille conservatrice de Laghouat il est connu pour son sérieux, sa discipline au travail, sa gentillesse, sa modestie,

Il aimait sa ville Laghouat, pieux et d’une très grande éducation religieuse

Diplômé de l’institut islamique

Ayant exercé à la direction judiciaire de Ouargla et ensuite dans plusieurs sociétés étrangères à Hassi R’mel pour terminer comme transporteur dans le secteur privé à son compte.

 

HADJ AMAR ABDELHAFIDI était le bras droit de feu son père qui était l’un des plus grands éleveurs de la région et de toute la Wilaya de Laghouat et sur la trace de son père il deviendra lui aussi un grand éleveur d’ovins et de bovins et un grand producteur de lait ensuite il s’orienta vers le commerce de produits alimentaires et dans le commerce des fourniture d’électricité.

 

HADJ AMAR ABDELHAFIDI durant toute sa vie, ne tenait qu’à sa religion, à son travail, à ses relations avec les gens, il était un homme, intègre, propre, correct, discret, il était bon vivant, toujours joyeux simple et sincère

Aujourd’hui qu’il est parti il doit jouir de la félicité et la quiétude réservées aux hommes de bien, qu’il a méritées pour toutes ses bonnes actions dans sa vie Inchallah.

 

HADJ AMAR ABDELHAFIDI Notre peine est immense et ton décès toi qui nous était très proche, est une vraie douleur au cœur et à l’âme, et avec l’aide du tout puissant nous croyons que ta mort n’est pas une fin de vie mais que ton départ est le début d’une nouvelle vie dans le paradis AL Firdaous al A’la incha ALLAH, ce monde fait d’amour et de bonheur « le paradis » que le tout puissant à réservé aux gens de bien comme toi.

 

HADJ AMAR ABDELHAFIDI Tu étais pour nous un modèle et un exemple à suivre, et malgré ton départ pour toujours tu resteras vivant dans nos cœurs et nos souvenirs , toi qui a voué toute ta vie au service des autres.

En cette douloureuse circonstance je présente à toute sa famille, sa mère, ses enfants en particulier Madani, Ourabi, Abderahmane ,ses petits-enfants, ses frères et sœurs mes condoléances les plus sincères et en particulier Lakhdar, Bachir,Hmida, Brahim, Nadhir et les familles Abdelhafidi, chenaf,

 

Puisse ALLAH aider ses proches à surmonter cette dure épreuve.

Repose en paix Cher frère HADJ AMAR ABDELHAFIDI que Dieu te bénisse et que le Tout Puissant t’accorde Sa Miséricorde et t’accueille dans son vaste et Eternel Paradis.

 

« Aimer quelqu’un de pieux revient à aimer Allah »

(AL HASSAN BASRI)

 

( INA LILLAH OUA INA ILAHI RADJIOUN).

DJOUDI HADJ ALI BEN BELKACEM

 

Nos sincères condoléances à sa famille et nos prières pour la paix de l'ame de notre défunt , amine

                                                     Mohamed Hadj Aissa

HADJ AMAR ABDELHAFIDI nous quitte - Par H.A.DJOUDI-
HADJ AMAR ABDELHAFIDI nous quitte - Par H.A.DJOUDI-
HADJ AMAR ABDELHAFIDI nous quitte - Par H.A.DJOUDI-
HADJ AMAR ABDELHAFIDI nous quitte - Par H.A.DJOUDI-
HADJ AMAR ABDELHAFIDI nous quitte - Par H.A.DJOUDI-
HADJ AMAR ABDELHAFIDI nous quitte - Par H.A.DJOUDI-
HADJ AMAR ABDELHAFIDI nous quitte - Par H.A.DJOUDI-
HADJ AMAR ABDELHAFIDI nous quitte - Par H.A.DJOUDI-
HADJ AMAR ABDELHAFIDI nous quitte - Par H.A.DJOUDI-
HADJ AMAR ABDELHAFIDI nous quitte - Par H.A.DJOUDI-
HADJ AMAR ABDELHAFIDI nous quitte - Par H.A.DJOUDI-
HADJ AMAR ABDELHAFIDI nous quitte - Par H.A.DJOUDI-

Publié dans HADJ ALI DJOUDI

Commenter cet article

Soukehal Djamal Abdenasser 18/12/2016 16:25

Une histoire vraie
En 1964/65, nous étions des enfants.
Il fallait que je travaille avec mon père.
Les fins de mois du Moudjahid qu'était mon feu père n'étaient pas brillants.
Je vendais des cacahuètes et de l'excellente limonade Laghouatie (citron de notre jardin généralement + eau + sucre) au cinéma saharien de Laghouat.
Je me faisais aider entre autres par mes amis de l'impasse Nouar.
Hadj Amar dit Amira Abdelhafidi était de ceux-là. Il est resté mon ami jusqu'à sa mort.
Bien sûr qu'on profitait de cette situation, mon feu père nous autorisait à voir le film de la soirée.
Il était 23 H 30' – Minuit quand nous arrivâmes Amira et moi à l'entrée de l'impasse Nouar.
Nous étions des enfants, du cinéma saharien à l'impasse Nouar nous devions parcourir une distance de 1200 mètres.
En ce temps-là, seuls le Boulevard de l'indépendance et l'avenue du 1er Novembre étaient éclairés.
On venait de voir le film :
L'Épée enchantée (The Magic Sword) est un film américain réalisé par Bert I. Gordon, sorti en 1962.
Georges(Gary Lockwood) est le fils de la sorcière Sybile(Estelle Winwood). Elle le garde sous sa protection magique chez elle jusqu'au jour où Georges qui approche de son 21e anniversaire (majorité) fait la connaissance de la belle princesse Hélène(Anne Helm). La princesse se fait enlever par le diabolique sorcier Lodac. Georges avec l'aide d'une armure magique et six chevaliers sortis d'un sortilège, part à la recherche de la princesse pour la sauver des griffes de Lodac... Mais sept épreuves maléfiques attendent nos valeureux chevaliers... Sir Georges réussira-t-il malgré les nombreux pièges mis sur sa route ?
Il faut se mettre dans le contexte de l'époque.
On se racontait les histoires sur Aicha touilla, les sorcières, sur Tahar l'ogre (une invention de mon frère) qui écumait le bois de Boulogne, sur tant de choses en relation avec les vampires, les ghoul et tutti quanti…..
Imaginez des enfants à Minuit devant l'impasse Nouar toute sombre.
Imaginez nos esprits avec les sorcières du film, l'ogresse transformée en tarentule géante,….
Nous étions des enfants et on ne cessait de parler sur le film.
On avait pris notre courage et nous nous étions engouffrés dans le noir.
Vingt mètres plus loin, j'ai senti comme une main froide qui se posait sur mon épaule, j'ai vite rebroussé chemin en courant plus vite que mon ombre. Amira m'avait dépassé, il avait aussi peur.
On a discuté pendant quelques secondes, j'ai refusé de m'aventurer une deuxième fois.
Amira mon frère et ami n'habitait pas loin, je devais faire encore 60 mètres pour arriver chez moi, il n'en n'était pas question que je sois tout seul, qui sait avec Aicha touila, Tahar et consorts….
On est resté dans la lumière, jusqu'à ce que mon feu père arriva à bicyclette.
Mon feu père nous posa la question usuelle, pourquoi vous êtes là….mais, on vous attendait ….Merci Ammi Taleb, attendez SVP que j'ouvre la porte….Merci ….
Mon feu père me demanda de faire le tour de l'impasse Nouar ….je vous laisse deviner ma peur ….Depuis ce temps-là je n'ai plus peur de Aicha touila, Tahar et consorts.
Nous étions comme des frères …
Une journée triste le 15/12/2016,
Je suis triste, je viens de perdre un de mes meilleurs amis.
Il a été enterré à Sidi Yanès tout près de son père, de sa mère et de son frère Mohammed.
Il est parti sans crier gare. Allah en a voulu qu'il en soit ainsi, c'était écrit.
Mon frère, mon ami Amira pour les intimes, Hadj Amar est parti sur la pointe des pieds, lui le grand sportif de l'équipe de l'impasse Nouar.
Enfants, nous avons joué ensemble.
Tout jeunes enfants que nous étions et puis adolescents, nous partageons nos secrets, nous partions ensemble au cinéma Saharien devenu par la suite Cinéma le M'zi.
Son père Hadj Abdelhafidhi M'braek était l'ami de mon père. Tous les deux sont partis rejoindre leur Créateur.
Nous habitions l'impasse Nouar.
Nous avons déménagé ensemble au Bois de Boulogne (Sneouber) ….Nous étions voisins, nous formions une seule famille à l'impasse Nouar. Nous sommes restés voisins au bois de Boulogne.
Nous étions restés des frères et des amis, malgré mon départ de Laghouat, malgré l'éloignement, nos cœurs, nos esprits sont restés liés par cet amour d'enfance.
Nous avons participé à des Touizas ensemble, nous avons joué au football ensemble, nous étions de vrais amis……lui parti vers l'autre monde …une partie de moi s'en est allée….je pleure mon ami et frère Hadh Amira Abdelhafidh.
Je me soumets à la volonté divine….''Il n'appartient à personne de rendre l'âme sans la permission de Dieu selon un décret (kitâb) fixé à son terme…'' Verset 145 Sourate La Famille de 'Imrân.
Il était devenu l'ami et le confident de mon feu père.
Pendant mes absences prolongées de la ville de Laghouat, Hadj Amira avait trouvé en mon feu père un excellent compagnon.
Malgré la différence d'âge, Hadj a trouvé en mon père le confident et l'ami.
Deux amis qui étaient chaque jour à la prière du Fadjr et du Ichâa.
De leur vivant, une complicité était née entre mon feu père et mon feu ami.
Inch Allah que cette amitié se continue dans l'autre monde.
Je compatis et partage la douleur de sa famille, de ses proches et amis.
À ses frères Bachir, H'mida, Nadhir, Lakhdar, Brahim, à ses sœurs, à sa femme, à ses enfants, je vous présente mes sincères condoléances les plus attristées.
Je suis triste, je pleure la perte d'un ami et d'un frère.

صادق العزاء و خالص الدعاء راجين من الله عز وجل أن يتغمد روح الفقيد برحمته الواسعة و يسكنه فسيح جنانه و يلهم ذويه الصبر و السلوان.
"وَلَنَبْلُوَنَّكُمْ بِشَيْءٍ مِّنَ الْخَوْفْ وَالْجُوعِ وَنَقْصٍ مِّنَ الأَمْوَالِ وَالأنفُسِ وَالثَّمَرَاتِ وَبَشِّرِ الصَّابِرِينَ ، الَّذِينَ إِذَا أَصَابَتْهُم مُّصِيبَةٌ قَالُواْ إِنَّا لِلَّهِ وَإِنَّا إِلَيْهِ رَاجِعُونَ ، أُوْلَئِكَ عَلَيْهِمْ صَلَوَاتٌ مِّن رَّبِّهِمْ وَرَحْمَةٌ وَأُولَئِكَ هُمُ الْمُهْتَدُونَ، "
'' إِن يَمْسَسْكُمْ قَرْحٌ فَقَدْ مَسَّ الْقَوْمَ قَرْحٌ مِّثْلُهُ وَتِلْكَ الأَيَّامُ نُدَاوِلُهَا بَيْنَ النَّاسِ وَلِيَعْلَمَ اللَّهُ الَّذِينَ آمَنُواْ وَيَتَّخِذَ مِنكُمْ شُهَدَاء وَاللَّهُ لاَ يُحِبُّ الظَّالِمِينَ''
''وَمَا كَانَ لِنَفْسٍ أَنْ تَمُوتَ إِلاَّ بِإِذْنِ اللَّه كِتَابًا مُّؤَجَّلاً وَمَن يُرِدْ ثَوَابَ الدُّنْيَا نُؤْتِهِ مِنْهَا وَمَن يُرِدْ ثَوَابَ الآخِرَةِ نُؤْتِهِ مِنْهَا وَسَنَجْزِي الشَّاكِرِينَ''
''كُلُّ نَفْسٍ ذَائِقَةُ الْمَوْتِ ثُمَّ إِلَيْنَا تُرْجَعُونَ''
'' وَمَن يُطِعِ اللَّهَ وَالرَّسُولَ فَأُولَئِكَ مَعَ الَّذِينَ أَنْعَمَ اللَّهُ عَلَيْهِم مِّنَ النَّبِيِّينَ وَالصِّدِّيقِينَ وَالشُّهَدَاء وَالصَّالِحِينَ وَحَسُنَ أُوْلَئِكَ رَفِيقًا ''
'' وَمَا جَعَلْنَا لِبَشَرٍ مِّن قَبْلِكَ الْخُلْدَ أَفَإِن مِّتَّ فَهُمُ الْخَالِدُونَ ''
'' كُلُّ نَفْسٍ ذَائِقَةُ الْمَوْتِ وَنَبْلُوكُم بِالشَّرِّ وَالْخَيْرِ فِتْنَةً وَإِلَيْنَا تُرْجَعُونَ ''
'' يَا أَيُّهَا النَّاسُ إِن كُنتُمْ فِي رَيْبٍ مِّنَ الْبَعْثِ فَإِنَّا خَلَقْنَاكُم مِّن تُرَابٍ ثُمَّ مِن نُّطْفَةٍ ثُمَّ مِنْ عَلَقَةٍ ثُمَّ مِن مُّضْغَةٍ مُّخَلَّقَةٍ وَغَيْرِ مُخَلَّقَةٍ لِّنُبَيِّنَ لَكُمْ وَنُقِرُّ فِي الأَرْحَامِ مَا نَشَاء إِلَى أَجَلٍ مُّسَمًّى ثُمَّ نُخْرِجُكُمْ طِفْلا ثُمَّ لِتَبْلُغُوا أَشُدَّكُمْ وَمِنكُم مَّن يُتَوَفَّى وَمِنكُم مَّن يُرَدُّ إِلَى أَرْذَلِ الْعُمُرِ لِكَيْلا يَعْلَمَ مِن بَعْدِ عِلْمٍ شَيْئًا وَتَرَى الأَرْضَ هَامِدَةً فَإِذَا أَنزَلْنَا عَلَيْهَا الْمَاء اهْتَزَّتْ وَرَبَتْ وَأَنبَتَتْ مِن كُلِّ زَوْجٍ بَهِيجٍ ''
'' ذَلِكَ بِأَنَّ اللَّهَ هُوَ الْحَقُّ وَأَنَّهُ يُحْيِي الْمَوْتَى وَأَنَّهُ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ ''
'' وَأَنَّ السَّاعَةَ آتِيَةٌ لّا رَيْبَ فِيهَا وَأَنَّ اللَّهَ يَبْعَثُ مَن فِي الْقُبُورِ ''

"هُوَ الَّذِي خَلَقَكُم مِّن تُرَابٍ ثُمَّ مِن نُّطْفَةٍ ثُمَّ مِنْ عَلَقَةٍ ثُمَّ يُخْرِجُكُمْ طِفْلا ثُمَّ لِتَبْلُغُوا أَشُدَّكُمْ ثُمَّ لِتَكُونُوا شُيُوخًا وَمِنكُم مَّن يُتَوَفَّى مِن قَبْلُ وَلِتَبْلُغُوا أَجَلا مُّسَمًّى وَلَعَلَّكُمْ تَعْقِلُونَ"
"هُوَ الَّذِي يُحْيِي وَيُمِيتُ فَإِذَا قَضَى أَمْرًا فَإِنَّمَا يَقُولُ لَهُ كُن فَيَكُونُ"
"كُلُّ مَنْ عَلَيْهَا فَانٍ، وَيَبْقَى وَجْهُ رَبِّكَ ذُو الْجَلالِ وَالإِكْرَامِ ،"
"نَحْنُ قَدَّرْنَا بَيْنَكُمُ الْمَوْتَ وَمَا نَحْنُ بِمَسْبُوقِينَ "
" يَا أَيَّتُهَا النَّفْسُ الْمُطْمَئِنَّةُ، ارْجِعِي إِلَى رَبِّكِ رَاضِيَةً مَّرْضِيَّةً، فَادْخُلِي فِي عِبَادِي، وَادْخُلِي جَنَّتِي، "

Mustapha 18/12/2016 16:07

Rabbi yarhmou - Amine