Sentence de "Derouiche" Par Mohamed-Seddik LAMARA

Publié le par LAGHOUATI

Une sentence d'un "Derouiche" du début du siècle dernier annonçant les fulgurantes mutations générationnelles. Voici la traduction approximative que j'en ai faite:

Par Mohamed-Seddik LAMARA

Après trois ou quatre générations se sera son tour à elle, la génération de tous les excès :

enfants d'une génération frimeuse,
Allergique au débat et à son bon sens,
Ils se gaussent de la morale et des vertus,
Ils ne savent ni filer ni tisser,
Ils tancent rageusement leurs aînés,
Ils aiment trôner sur les tertres,
Et faire de leurs cheveux des crêtes,
Ils ingurgitent aliments par livres,
Se désaltèrent par bassines,
Veillent et se couchent à l'aube,
Ronronnent tout au long du jour,
Et se plaignent d'avoir mal dormi,
Enfants d'une curieuse génération,
Au froid métal s'ajoute la ferraille,
Admonestés, ils se rebellent plus,
Leur chandelle est dans les fils
Leur eau coule depuis les murs,
Ils allument et agitent l'étincelle,
Feu sans fumée, la grâce s'en est allée

 

Commentaire : Nous aurions aimé, cher ami, voir le texte original , cela ne fera qu'augmenter notre niveau d'appréciation de ce beau texte. 

Publié dans Med Seddik LAMARA

Commenter cet article