Hommage à une étoile qui s’est éteinte sur le ciel de Laghouat- par Mustapha Djekidel-

Publié le par LAGHOUATI

 

 

Lundi 16 Janvier 1967 …. Lundi 16 Janvier 2017. « Un lundi », Voilà déjà cinquante ans jour pour jour que nous a quitté notre cher et regretté père Djekidel Djekidel, dit l’Adjudant Djekidel, pour aller rejoindre ceux qu’il avait aimés et qui l’avaient tant marqué dans ce bas monde. Alité, on ne lutte pas contre son destin.

Mon père, ce fascinant personnage, à l’esprit très ouvert, forçait l’admiration de tous ceux qui l’avaient connu, de par son franc parler et sa franchise, son courage, son honnêteté et sa droiture. Une denrée rare de nos jours, parti à fleur de l’âge à « quarante six ans » son physique attrayant et son intelligence forçaient le respect.

Beaucoup se souviendront longtemps de son humour typique, qui m’a permis d’entendre des milliers d’éclats de rires sur ses échappées. Beaucoup se souviendront également de la fermeté de ses positions, de sa hardiesse, de sa témérité et de sa générosité. C’est aussi, parce que enfant des guerres, il n’avait pas spécialement connu que le bonheur, mais aussi des journées sombres avec beaucoup d’adversités. Saigon – Phnom Penh et ses marécages, Wiesbaden et ses Flachland boueuses, Madagascar et ses forêts épineuses. Une vie marquée d’épreuves.

Un autre aspect m’a beaucoup marqué chez mon père, c’est sa générosité. Cela a été son point fort, il éprouvait beaucoup d’intérêt pour les démunis du schettet. Il le faisait discrètement et sans ostentation, cachant la main qui donne, il leur procurait beaucoup de joie. Ce qui frappait chez lui, chaleureux et toujours direct, c’était cette capacité associée à fermeté et sensibilité, modestie extrême et détermination, qui a fait qu’il soit exceptionnel. Oui c’est le mot

A cette date (16/01/2017) mon regretté père n’a malheureusement pas la chance, de voir grandir ses enfants, ses petits enfants et ses arrières petits enfants; Ca aurait été très important s’il était encore là, à partager les moments privilégiés et leur transmettre des savoirs que l’on n’apprend pas à l’école. - La vie est courte, et nul ne sait ce qu'il y a de l'autre côté.

A tous ceux qui l’ont connu ou entendu parler de lui, ayez une pieuse pensée à la mémoire de cette admirable icône, qu’est mon père Djekidel Djekidel Ben Laid -« إِنَّا لِلّهِ وَإِنَّـا إِلَيْهِ رَاجِعونَ »

DJEKIDEL Mustapha


 

Merci Si Hadj Mohamed

 

Oui cher Mustapha , ton père était un être exceptionnel et un homme admirable à tous égards .Son courage et sa franchise ont forcé l’admiration et le respect de tous ceux qui l’ont connu . Allah yarahmou !

اللهم ارحمه رحمة واسعة و ادخله جنتك بدون حساب أو سابق عذاب

إنك أنت الغفور الرحيم

Publié dans NOS VÉNÉRABLES AINES

Commenter cet article

MUSTAPHA DJEKIDEL 11/01/2017 21:46

Faute de pouvoir inserer mon commentaire, après l'envoi de mon hommage, je voudrai vous dire Il est une bonté si légère qu'elle flotte à la surface, on la nomme politesse. Vous, vous incarnez cette bonté, quant à la politesse elle vous est innée - Merci beaucoup Si L'Haj, vous n'avez point manqué à la règle de notre père " Chikh Boubakeur El Hadjaissa " Rahimahou Allah - Merci encore