L’HISTOIRE RÉCENTE DE LAGHOUAT A TRAVERS LE FIL DE L’APS - PAR M.S.LAMARA

Publié le par LAGHOUATI

   

 

 

 

L’HISTOIRE RECENTE DE LAGHOUAT A TRAVERS LE FIL DE L’APS


Par Mohammed-Seddik-LAMARA (ancien correspondant de l’APS de 1976 à 1989)

 

Cela s’est passé le 09 février 1985 à une époque où les idées étaient enrobées de bon sens. Hélas, ce rêve,

ai-je appris, s’est transformé en cauchemar.

 

LAGHOUAT : PROJET DE RESTRUCTURATION DU QUARTIER « OASIS NORD »

 

ENFIN ! APRES DE LONGS TATONNEMENTS ET D’APPROCHES TIMIDES, L’IDEE D’UNE RESTRUCTURATION DU QUARTIER « OASIS NORD » DE LA VILLE DE LAGHOUAT COMMENCE A PRENDRE RESOLUMENT FORME.

ENGLOBANT UN ENSEMBLE D’ILOTS DONT LA MAJORITE EST CONSTITUEE D HABITATIONS VETUSTES, L’OASIS NORD, NAGUERE LUXURIANTE, PRESENTE DEPUIS QUELQUES TEMPS L’ASPECT D’UN MAGMA ENGENDRE PAR LA FRENETIQUE ET INCONTROLEE POUSSEE DES CONSTRUCTIONS SAUVAGES ET ILLICITES. EN EFFET, A-T-ON PU CONSTATER, LA CLOCHARDISATION DE CETTE ZONE OU SUBSISTENT ENCORE QUELQUES PALES ILOTS DE VERDURE A ATTEINT UN DEGRE TEL, QU’IL ETAIT PLUS QUE TEMPS DE METTRE LE HOLA A LA MAREE DU BETON ET A LA PROLIFERATION D’UN TRAFIC FONCIER EHONTE ET DEBRIDE.

DANS UN RECENT RAPPORT PRESENTE AU CONSEIL EXECUTIF DE LA WILAYA DE LAGHOUAT ET DONT L’APS A PU DISPOSER D’UNE COPIE, LA DIRECTION DE WILAYA DU CENTRE REGIONAL D ETUDES ET DE REALISATION EN URBANISME DE TIARET (URBATIA), A ESQUISSE LES GRANDES LIGNES DE LA « PHASE III » DE L AVANT PROJET D EXECUTION DE L ETUDE DE RESTRUCTURATIONS DU QUARTIER « OASIS NORD ».

AYANT MATURE A L ISSUE D UNE ETUDE MINUTIEUSE, TENANT COMPTE DE TOUTES LES RESERVES ET SUGGESTIONS EMISES AU COURS DES DEUX PRECEDENTES PHASES (DOSSIER PROGRAMME ET DOSSIER DE RESTRUCTURATION) TOUT EN S INSPIRANT DES RECOMMANDATIONS ISSUES DE LA SEANCE DE TRAVAIL PRESIDEE PAR LE MINISTRE DE L URBANISME, DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITAT (MUCH) , LORS DE SA VISITE EFFECTUEE, AU PRINTEMPS 1984, A LAGHOUAT, CET AVANT PROJET S’EST PARTICULIEREMENT APPESANTI SUR L INDISPENSABLE EQUILIBRE A RETABLIR ENTRE LES ESPACES VERTS ORIGINELS (PALMERAIES) ET L HABITAT NOUVEAU.

IL CONVIENT DE RAPPELER QUE LORS DE SON DEPLACEMENT AU CHEF LIEU DE WILAYA, LE MINISTRE DE L’URBANISME, DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITAT, N AVAIT PAS MANQUE D ADRESSER DE VIVES CRITIQUES AUX RESPONSABLES LOCAUX ET EN PARTICULIER AUX ELUS LOCAUX AUXQUELS IL A REPROCHE « LEUR IMPARDONNABLE EXPECTATIVE FACE AU PERECLITEMENT TRES AVANCE DE L OASIS ENVAHIE PAR LA MAREE DU BETON. »

DANS SON EXPOSE DES MOTIFS, L AVANT PROJET DE RESTRUCTURATION DU QUARTIER « OASIS NORD », MET, D EMBLEE, EN EXERGUE LA PORTEE DES ACTIONS QUE DOIT SOUS-TENDRE CETTE OPERATION : «EPARGNER LE RESTANT DE LA PALMERAIE EN FREINANT LA PERCEE D UN HABITAT PRECAIRE INSALUBRE ET ANARCHIQUE AINSI QUE SES REPERCUSSIONS NEFASTES SUR LE PLAN ECOLOGIQUE ET CE AU DETRIMENT D UN ESPACE VERT ET D UN MICROCLIMAT QUE LES GENERATIONS PRECEDENTES ONT SU CREER, ENTRETENIR ET CONSERVER DURANT DES SIECLES. »

L OBJECTIF VISE PAR L ETUDE CONSISTE, EN QUELQUE SORTE, A REHABILITER LA PITTORESQUE ET VIVIFIANTE IMAGE A LAQUELLE RENVOIE LE NOM DE LAGHOUAT SIGNIFIANT LITTERALEMENT : « MAISONS ENTOUREES DE JARDINS ».

LA RESTRUCTURATION DU QUARTIER « OASIS NORD » BASEE SUR DES PARAMETRES D ETUDES CLES, S ARTICULE AUTOUR DES IMPERATIFS SUIVANTS :
- STOPPER LE PROCESSUS D URBANISATION DES SOLS AU DETRIMENT DE LA PALMERAIE ET DES ESPACES VERTS AGRICOLES,
- COMPENSER LES DEFICITS EN EQUIPEMENTS QU’ACCUSE LE NOUVEAU TISSU URBAIN AVEC UNE AMELIORATION DES RESEAUX DIVERS EXISTANTS (VOIES DE COMMUNICATION, AEP, ASSAINISSEMENT ETC.),
- MINIMISER, ENFIN, LE COUT D INTERVENTION CAR, LA TOTALITE DE LA SURFACE OBJET DE L ETUDE, RELEVE DU SECTEUR PRIVE.

D UNE SUPERFICIE DE QUATRE VINGT SEIZE HECTARES (96 HAS), LE QUARTIER « OASIS NORD » SERA SCINDE EN TROIS (03) ZONES DISTINCTES AVEC UN ORDRE DE PRIORITE DANS LES ETUDES ET L INTERVENTION A SAVOIR : UNE ZONE D HABITAT, UNE ZONE URBAINE ET UNE ZONE DE PALMERAIES.

L AMENAGEMENT JUDICIEUX DES DEUX PREMIERES ZONES (D HABITAT ET URBAINE), CONTRIBUERA, SELON SES CONCEPTEURS, A UNE MEILLEURE REPARTITION DES INFRASTRUCTURES DE BASE ET EQUIPEMENTS COLLECTIFS ET FAVORISERA DANS LE MEME TEMPS, L ETABLISSEMENT D UNE LIGNE DE DEMARCATION PAR RAPPORT AUX PALMERAIES ET AUX ESPACES AGRICOLES QUI DEVRONT BENEFICIER D UN PROGRAMME DE REVIVIFICATION ET DE DEVELOPPEMENT.

AFIN DE RENFORCER LA COMPLEMENTARITE ET L INTEGRATION ENTRE LES DEUX ZONES SUS CITEES, SOIXANTE (60) OPERATIONS D EQUIPEMENTS ONT ETE PROPOSEES ET SERONT ENTRE AUTRES MATERIALISEES PAR LA REALISATION D AIRES DE JEUX, DE CENTRES CULTURELS, DE CENTRES DE FORMATION PROFESSIONNELLE, D ECOLES, D HOTELS, DE PHARMACIES, DE POLYCLINIQUES, ET D AGENCES DIVERSES.

 

 

Publié dans Med Seddik LAMARA

Commenter cet article