LE « PARADOXE » DE L’HISTOIRE HUMAINE - POSTE PAR K.HADJOUDJA-

Publié le par LAGHOUATI

LE « PARADOXE » DE L’HISTOIRE HUMAINE

L’an de grâce 2017 av.j.c. . Nous sommes au 21ème siècle donc, ou plutôt à ses débuts. La plupart d’entre nous viennent du siècle précédent. A bien y regarder, ce n’est peut-être pas le meilleur moment pour faire son passage sur cette planète ; car notre siècle ne peut pas se défaire de ce bizarre arrière-gout de « fin de l’histoire ». Non pas que l’histoire s’arrête, ça n’arrivera pas avant l’extinction de l’espèce, mais que l’ESSENTIEL et le MEILLEUR de la présente civilisation soient derrière nous : Littérature, Musique, Art…

Excepté en science, tout le reste de nos « innovations » ne sont que des reprises ou des « changements en mieux ». Et ça ; hélas ou enfin je n’en sais rien ; c’est NOTRE EPOQUE ! La période des grandes explorations est terminée. Il n’y’a plus de terre mystérieuses ou « contrées lointaines et inconnues » sur cette bonne vieille planète. A l’inverse, l’épisode de l’exploration de l’univers n’en est qu’à ses débuts. Cela demandera encore beaucoup de temps avant de se la jouer « stars war ».

Moralité pour nous : pour explorer le monde à travers des expéditions audacieuses, il aurait fallu naitre 2 ou 3 siècles plus tôt, voire même remonter aux belles épopées de MARCO POLO, des VIKINGS, des SINDBAD, MAGELLAN, CHRISTOPHE COLOMB etc...Pour explorer l’univers, il aurait fallu naitre un ou deux siècles plus tard !!!

De même notre époque est une étape charnière dans la marche du monde ; marquée par la MONDIALISATION et le MONDIALISME ; par de graves conflits mondiaux pour remodeler l’échiquier géopolitique mondial et la répartition des ressources. Il s’agit aussi de l’apogée de la lutte à mort entre le CAPITAL et le TRAVAIL : Les 1% les plus Riches contre les 99% restants les plus Nécessiteux ! Faites vos jeux !!

La boucle de ces cycles de violence va probablement se refermer avec un ultime conflit majeur (mondial ?) qui nous pend au-dessus de la tête comme une épée de Damoclès. Ce sera peut-être une véritable boucherie à la mesure des forces et armements en présence.

Jamais l’être humain n’a autant produit avec facilité, et jamais il n’a autant gaspillé. Il est bien loin l’heureux temps ou souvent nous ne mangions pas à notre faim, et où nous ne prenions que ce dont nous avions besoin. Nous sommes en surproduction permanente dans tous les domaines : agriculture, industrie, pêche…A ce propos, il parait qu’en 2050 les réserves halieutiques seront taries dans les mers et les océans à cause de la Surpêche !!

Les pays dits « développés » et leurs sociétés de surconsommation nous entrainent malgré nous dans ce cercle vicieux : PRODUIRE MASSIVEMENT et JETER MASSIVEMENT…C’est une Gabegie qui ne dit pas son nom. Tout cela va de pair avec une POLLUTION monstre. On ne compte plus les « villes cheminées » dont l’air est irrespirable : Rejet de Fréon, Monoxydes de carbone, Dioxydes de carbone, et autres joyeux gaz à effet de serre dans la nature…

Sur l’échelle du temps, c’est un véritable carnage, une mise à sac de la planète, aussi vertigineuse qu’irraisonnée que se livre le genre humain ; car il est indéniable que l’homme est en train de scier la branche sur laquelle il est assis ! Si la Nature nous survivra, l’inverse est loin d’être vrai.

Le réchauffement climatique et les tragiques dérèglements des saisons, ainsi que les difficultés écologiques qui apparaissent et qui s’aggravent de plus en plus, sont la conséquence de la situation dramatique dans laquelle nous nous débattons. Avouez que ce n’est pas très reluisant !

S’il y’a aujourd’hui suffisamment de produits pour nourrir à peu près tout le monde, il n’y’a jamais eu autant d’AFFAMES et de FAMINES ! S’il n’y’a jamais eu autant de MILLIARDAIRES, il n’y’a jamais eu autant de (très) MISEREUX non plus ! C’est le résultat de l’épopée capitaliste…

Un fossé de plus en plus grand s’est créé entre les couches sociales à l’échelle planétaire : Une poignée de RICHES qui deviennent de plus en plus riches, et une écrasante majorité de faibles et de crève-la-faim de plus en plus PAUVRES et DEMUNIS !

Pour les ETATS NATIONS, Africaines par exemple, cette période aura été, à bien des égards, un GACHIS, une succession ininterrompue d’occasions manquées pour régler la dette de l’histoire et retrouver le chemin de la grandeur. A l’esclavage aura succédé la colonisation, aux espoirs des indépendances l’ère des Dictateurs Fantoches. Nous avions hissé nos drapeaux, mais rien n’a vraiment changé…Les esclaves sont toujours esclaves et les sangsues toujours des sangsues !!

A l’ère de l’internet, des grands voyages intercontinentaux, des mouvements d’émancipation, du développement technologique tout azimut…Le monde s’apprête à bondir vers de nouveaux horizons, ou à tomber dans le fossé de l’autodestruction et de l’épuisement des ressources.

En ce siècle, l’humanité joue sa vie à quitte ou double sur l’échelle du temps. Et nous, sept milliards d’humanoïdes, accrochés à des hamburgers ou des galettes d’argile, à nos télécommandes ou nos kalachnikovs, à nos livres centenaires ou aux souris de nos ordinateurs ; nous sommes là pour le VOIR et le VIVRE…BRRR…

Bien à vous, frères et sœurs d’humanité.

 

Publié dans K.HADJOUDJA

Commenter cet article

HADJOUDJA KAMEL 07/04/2017 09:33

ERRATUM : S.V.P. lire " 2017 AP.J.C." et non " 2017 AV.J.C." MERCI.

MOHAMED HADJ AISSA 07/04/2017 10:12

MERCI HADJ KAMAL D'AVOIR CORRIGE . JE N'AI PAS FAIT ATTENTION