L’Aïd de la rupture du jeûne , l’aïd Es Séghir.  par N.COTTE

Publié le par LAGHOUATI

L’Aïd de la rupture du jeûne , l’aïd Es Séghir.

 

Demain, c’est l’Aïd de la rupture du jeune. Nous souhaitons à tous les Musulmans bonne fête.  Autrefois, nous n’étions que la petite ville de Laghouat, perdue dans le désert. Maintenant nous sommes une grande agglomération où cohabitent des gens venus de l’Ouest, de l’Est du Nord et du Sud  et à eux, nous souhaitons aussi bonne fête.

Autrefois, dans l’âge  puéril, on se targuait d’être les seuls Musulmans dignes du Paradis, pas les Juifs, pas les Chrétiens - ça jamais ! D’abord, on avait nos savants…

Oui, bien sûr, ils sonnaient leurs cloches, les Chrétiens, ils  appelaient à la trompe les Juifs à la prière, mais ce  n’est pas ça…

Intrigué par ceux qui n’étaient pas comme nous, je soumettais à mon père Cotte Mohamed leur cas  -« Mon fils, m’a-t-il répondu, ce sont des créatures de Dieu. Et Dieu ne peut pas être injuste. Il ne peut pas être injuste envers celui qui a inventé… la pénicilline,… la radio, …la transmission,…la voiture,…

l’avion,… Mon fils, ça se sont les vrais savants, Dieu ne peut pas leur dire vous ne méritez pas le Paradis.

 Ils adorent Dieu à leur manière, il y a ceux qui suivent Sei-dna Moussa, il y a ceux suivent Seidna Aissa.

Mon père est parti avec l’idée que chacun aura, auprès de Dieu que ce qu’il aura fait pour les hommes.

Et je crois qu’il avait raison. Point d’éradicateur comme on n’en voit aujourd’hui. Donc, dans le monde tel qu’il est, je dis aux Musulmans bonne fête à vous et à nos frères en l’humanité, je dis, en même temps  paix et salut, et ça, c’est le produit de...l’Internet.

Ce matin pas moins de 40 mosquées à Laghouat répètent : « Gloire à Allah, qu’Il soit remercié, IL n’est de Dieu que Lui,  Allah est le plus grand, Allah est le Plus grand, Allah est le Plus Grand. » en deux pans comme la respiration humaine !

 

 

 N. Cotte

La contribution de notre ami Nouredinne fait appel à certaines réserves et à des mises au point nécessaires qu’il est opportun d’ajouter et que je fais figurer dans ce qui suit .

Qui sont les juifs et les chrétiens qui entreront au paradis?


Comment concilier entre ces propos du Très Haut : «Certes, ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Nazaréens, et les sabéens, quiconque d' entre eux a cru en Allah au Jour dernier et accompli de bonnes œuvres, sera récompensé par son Seigneur; il n' éprouvera aucune crainte et il ne sera jamais affligé. » (Coran, 2:62) et le fait que les juifs et les chrétiens non convertis à l’Islam n’iront pas au paradis ?

Date de Publication: 2002-06-20

Louange à Allah

Le verset auquel vous avez fait allusion dans votre question est mentionné à deux endroits semblables du livre d’Allah. Le premier est la parole du Très Haut : « Certes, ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Nazaréens, et les sabéens, quiconque d' entre eux a cru en Allah au Jour dernier et accompli de bonnes œuvres, sera récompensé par son Seigneur; il n' éprouvera aucune crainte et il ne sera jamais affligé. » (Coran,2:62) et le second est la parole du Très Haut: « Ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Sabéens, et les Chrétiens, ceux parmi eux qui croient en Allah, au Jour dernier et qui accomplissent les bonnes œuvres, pas de crainte sur eux, et ils ne seront point affligés. » (Coran,5:69).

Pour avoir une juste compréhension des deux versets, nous devons nous référer aux explications des exégètes. Le grand imam Ismail ibn Kathir (Puisse Allah lui accorder sa miséricorde) dit dans le commentaire du verset de la sourate « la vache » : « Le Très Haut a averti que celui des membres des communautés antérieurs qui fait du bien et obéit (a Allah) reçoive la meilleure rétribution.Ceci sera valable jusqu’à l’avènement de l’heure : toute personne qui suivra le Prophète/Messager illettré accédera au bonheur éternel et n’éprouvera ni peur pour l’avenir ni tristesse pour ce qu’il aura laissé dernière lui. A ce propos, le Très Haut dit : « En vérité, les bien-aimés d' Allah seront à l' abri de toute crainte, et ils ne seront point affligés, » (Coran,10:62). C’est aussi le sens de ces propos adressés par les anges au croyant agonisant: « Ceux qui disent: "Notre Seigneur est Allah", et qui se tiennent dans le droit chemin, les Anges descendent sur eux. "N' ayez pas peur et ne soyez pas affligés; mais ayez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis. » (Coran,41:30).

La foi juive consistait à s’attacher à la Thora et à la tradition de Moise jusqu’à l’avènement de Jésus. Après la venue de celui-ci, le Juif, attaché à la Thora et à la  tradition de Moise, qui ne suivit pas Jésus, était voué à la perdition.

La foi chrétienne consistait à s’attacher aux Evangiles et aux lois de Jésus jusqu’à l’avènement de Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui). Après la venue de celui-ci, il fallait pour être croyant, le suivre et renoncer à l’apport de Jésus en fait d’évangiles et de traditions, sous peine d’être voué à la perdition. Les propos du Très Haut : « Et quiconque désire une religion autre que l' Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l' au-delà parmi les perdants. » (Coran, 3:85) nous informent qu’Allah n’agrée de personne une voie ou une action qui ne soient pas conformes à la loi de Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui) après qu’il a été envoyé porteur de cette loi. Auparavant, toute personne, qui suivait le messager de son temps était bien guidée et suivait la voie du salut. Les Juifs étaient les adeptes de Moïse qui se soumettaient à la loi de la Thora à leur époque. Quand Jésus fut envoyé, les fils d’Israël eurent l’obligation de la suivre et de se soumettre à lui . Ses compagnons pratiquant sa religion sont les chrétiens. Quand Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui) fut envoyé en tant que sceau des prophètes et messagers s’adressant à l’ensemble des fils d’Adam, il devint obligatoire de croire à ses informations, d’obeir à ses ordres et de s’abstenir de ses interdits. Voilà les vrais croyants. La communauté de Muhammad a été appelé « Les Croyants » en raison de la fréquence de leurs croyances, de l’intensité de leur conviction et de leur croyances, et leur croyance à tous les prophètes antérieurs et aux mystères à venir. »

Ibn Kathir (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit encore dans le cadre de l’explication du verset de la sourate : « Le plateau bien garni » : « Il s’agit d’expliquer que celui qui croit en Allah, au jour dernier, le Rendez-vous, le lieu de récompense, le jour de la rétribution, et fait une bonne oeuvre – celle-ci n’est ainsi qualifiée que si, accomplie après l’envoi de Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui) en tant que messager aux humains et aux djinns, elle s’avère conforme à la loi Muhammadienne.– celui qui réunit ces qualités là n’éprouvera ni peur pour l’avenir ni tristesse pour ce qu’ il aura laissé dernière lui.

Islam Q&A 
Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid

 

Publié dans N.COTTE

Commenter cet article

Soukehal Djamal abdenasser 28/06/2017 17:40

Allah est Pardonneur ....