Ah Quel Temps mes Amis.....!

Publié le par LAGHOUATI

A la terrasse du petit café qui surplombe la place des oliviers quelques figures du vieux Laghouat ( presque entièrement disparu ou laissé pour compte) :Hadj Kouider SEDIRA- Hadj Bachir KAZI- Hadj H'med BOUKHELKHAL- HADJ Nouredine KHELIFI et enfin HADJ MESSAOUD ROUANE. Des sportifs qui ont fait les heures de gloire des équipes sportives locales et un moudjahid Hadj Bachir qui a pris le maquis en 1956 du lycée de Medea en compagnie de plusieurs autres lycéens Laghouatis . Le sujet de discussion était axé pour l'essentiel sur le parcours de hadj Bachir qui a eu une des rares occasions d'évoquer le parcours de ces jeunots qui ont osé franchir le pas en abandonnant leurs études pour s'engager dans les rangs de la révolution armée . Il faut dire que le 19 Mai ( jour de commémoration de la journée nationale de l'étudiant) les honneurs et les hommages sont décernés à des personnes indues n'ayant aucun lien avec le mouvement de libération nationale . Ah quel temps mes amis !

A la terrasse du petit café qui surplombe la place des oliviers quelques figures du vieux Laghouat ( presque entièrement disparu ou laissé pour compte) :Hadj Kouider SEDIRA- Hadj Bachir KAZI- Hadj H'med BOUKHELKHAL- HADJ Nouredine KHELIFI et enfin HADJ MESSAOUD ROUANE. Des sportifs qui ont fait les heures de gloire des équipes sportives locales et un moudjahid Hadj Bachir qui a pris le maquis en 1956 du lycée de Medea en compagnie de plusieurs autres lycéens Laghouatis . Le sujet de discussion était axé pour l'essentiel sur le parcours de hadj Bachir qui a eu une des rares occasions d'évoquer le parcours de ces jeunots qui ont osé franchir le pas en abandonnant leurs études pour s'engager dans les rangs de la révolution armée . Il faut dire que le 19 Mai ( jour de commémoration de la journée nationale de l'étudiant) les honneurs et les hommages sont décernés à des personnes indues n'ayant aucun lien avec le mouvement de libération nationale . Ah quel temps mes amis !

Commenter cet article