Dr.Mohamed Taboudoucht : Nous nous sommes enfin revus après tout un demi-siècle !

Publié le par LAGHOUATI

Dr.Mohamed Taboudoucht : Nous nous sommes enfin revus après tout un demi-siècle !
  • Regarde qui vient de s’asseoir à la table d’en face , me fit mon beau fils
  • C’est Mohamed Taboudoucht que tu voulais voir , continua-t-il
  • Moi : Je me levai de mon siège , incrédule et me dirige vers l’homme qui me faisait face . Je me pointe en face de lui .  Mais ce n’est pas lui ….Mon beau fils a du faire erreur ….Je vais m’excuser auprès de la personne pour lui signifier que nous avons fait erreur ….Parce que ce ne peut pas être Mohamed
  • Mon beau-fils : Docteur , reconnaissez-vous cette personne en face de vous ?
  • Non …Non ….Je ne pense pas le reconnaitre
  • Mon beau fils : C’est Hadj-Aissa , votre ancien camarade de clase des années 63 à Ibn Toumert….
  • Taboudoucht : ( incrédule ) : euh….euh…..je….Je…..Je ne vois vraiment pas …..
  • Moi ( j’ai eu le temps en quelques fractions de seconde de bien situer mon ami après avoir déroulé ma caméra bien enfouie dans ma mémoire ) : oui biensur ….Il n’est pas facile de reconnaitre quelqu’un qu’on a perdu de vue depuis plus de 50 ans !je suis le Laghouati …Tu me reconnais maintenant ?
  • Taboudoucht : Oui je te reconnais maintenant que tu m’as dit « le laghouati » ….

Et nous tombames dans les bras l’un de l’autre  avec la joie et l’émotion des adolescents d’il y a un demi-siècle .

Oh Mon Dieu , Quelle émotion !

  • Alors Mohamed c’est bien toi….Je ne rêve pas , n’est-ce pas ? Jamais je ne pensais qu’on se reverrait dans cette vie d’ici-bas ….me dit mon ami qui arrivait à peine à croire   qu’il avait en face de lui son ancien camarade de seconde et de première au lycée Ibn Toumert des années 63

Nous étions jeunes , nous étions beaux , nous étions les « meilleurs » en tout ….Dan le études mais également en foot et dans tout ce que aimions dans la vie .

  • Alors Mohamed que deviens-tu ? …C’est la question que chacun de nous a posée à l’autre  et chacun a commencé , à tour de rôle , à raconter ce qu’il est advenu de lui au cours de ce demi-siècle de vie .
  • Nous avons évoqué , pendant deux heures entières ,nos souvenirs de potaches , les noms de nos anciens camarades et ce qu’ils sont devenus , nos pathétiques parties de foot dans la grande cour du lycée …

Des moments d’émotion très intenses pendant deux heures qui sont vite passées avant de prendre congé l’un de l’autre et échangé nos coordonnées  et promis de rester en contact au cours de ce qui nous reste encore à vivre .

Au cours de notre échange , plusieurs amis de Mohamed se sont joints à nous autour d’un café : d’anciens lycéens plus jeunes que nous ( Yousfi Hamid  dont je suis arrivé à me souvenir de sa tête ) ainsi que d’anciens joueurs de la grande équipe du WAB .

Merci mes Amis pour ces moments de joie et de plaisir passés ensemble …Merci pour votre accueil et votre hospitalité  et VIVE BOUFARIK , VIVE LAGHOUAT , VIVE L’ALGERIE !

MERCI MOHAMED !  Je t’invite à LAGHOUAT !

Commenter cet article

HADJOUDJA KAMEL 01/07/2017 15:07

Les générations se suivent et rêvent des années d'antan ou la vie sociale et familiale était plus simple, plus sure et d'une certaine manière plus entière.