Abdallah , tu n'en as pas fini de réveiller en moi de vieux souvenirs.

Publié le par LAGHOUATI

Hadj-aissa7223.jpg

Réveillé à 3 heures du matin j’ai trouvé dans ma boite postale le commentaire de notre ami Abdallah Babaghayou . Je l’ai publié , rédigé quelques lignes sur le sujet et me suis assoupi en attendant l’adhan. Quelques instants après me revient en mémoire deux souvenirs de notre cher disparu Atallah. Le premier c’était dans les années 80, j’étais en voiture avec les enfants entre Ghardaia et Ouargla quand un véhicule nous dépassa à grande vitesse . Au bout de quelques centaines de mètres la voiture s’immobilisa et un des deux passagers en descendit pour nous faire signe. Je fis vite de m’arreter à mon tour , descendis et m’avançai en direction du véhicule sans pouvoir reconnaitre la personne au bord de la route en train d’attendre que je vienne à lui. M’étant rapproché plus près je reconnus mon ami Atallah Rouighi. Il m’avait reconnu sur la route et a décidé de s’arreter tout simplement pour me dire bonjour alors que beaucoup d’autres se seraient contentés de te faire un signe de loin.Oui mon ami Atallah s’est arreté alors qu’il devait se presser pour être au rendez-vous de la réunion de travail à laquelle il était convoqué par son directeur régional au temps où il était responsable de l’agence ENC de Laghouat Il n’a pas hésité un seul instant..... , un ami , pour lui passait avant toute autre chose .

L’autre souvenir c’est le jour où de bon matin je l’ai rencontré à rahbet ezaitoune . Il s’appretait à rejoindre son bureau après avoir été chez sa mère avec qui il avait l'habitude de prendre le café du matin . On ne l’avait jamais vu faillir à cette règle imperturbable , avant d’aller à son bureau il fallait qu’il passe d’abord chez sa mère pour lui dire bonjour et boire le café en sa compagnie .

-Eh toi me dit-il , pourquoi faut-il que tu sois le seul à ne pas venir me demander quelque chose ?

-Mais parce que je n’ai besoin de rien , mon cher ami , lui répondis-jr

-Allez monte avec moi

- mais pourquoi veux-tu que je monte avec toi

- je te dis monte et ne pose pas de questions

Je m’assis à ses cotés et le voilà qu’il démarre vers kasr el faroudj

Il me fit entrer dans les magasins pleins d’équipements électro-ménagers et me dit : choisis ce que tu veux !

-          Je n’ai besoin que d’un poste à transistors , le reste ne m’interesse pas pour le moment

Atallah me remit un poste de l’ENIE et me proposa une horloge murale de fabrication chinoise que j’ai toujours dans mon salon . Chaque fois que je passe devant je ne peux m’empecher de penser à mon cher ami disparu.

Adieu Atallah ton souvenir restera impérissable.

22 1 2013

 

Publié dans SOUVENIRS

Commenter cet article

BABAGHAYOU Abdallah 22/01/2013 23:38


Re salam Si El Hadj. Merci pour ce témoignage pétri, à la foi, de sincérité et d'éloquence. Une éloquence qui me fait rappeler notre autre grand ténor du football Laghouati, à savoir, le
Docteur Ahmed Benhouache. Cela ne m'étonnent pas car vous etes de la méme école et il ne faut pas etre sorcier pour déceler l'origine et les fondements de ces prouesses stylistiques qui, comme
disent les écologistes, sont en voie de disparition. Prions Allah  de venir en aide à notre cher Ahmed  dans ces moments difficiles en l'implorant de lui accorder un prompt
rétablissement inchaallah.

LAGHOUATI 23/01/2013 07:17



amine , merci Abdallah d'avoir pensé au grand absent du blog , ce ne sera que de courte durée in challah



H'med B. 22/01/2013 16:05


Merci Sielhadj de nous rappeler le souvenir de Si Attallah Allah yarehmou;un homme aux grandes qualités dont les gars de ma génération se souviennent vu qu'il était notre surveillant général
au lycée . Personnellement ,je garde de lui beaucoup de souvenirs .J'ai pu étant gosse me rendre compte de sa grandeur d'âme ,de sa générosité et surtout de sa
grande préoccupation pour notre avenir.Il était tout le temps derrière nous,on ne pouvait l'éviter et c'est grâce à des gens comme lui que nous avons franchis les paliers difficiles de
la vie.Prions pour lui "Que Dieu lui accorde sa miséricorde et l'accueil dans son vaste paradis.Amine!"