Commentaire de Si Ahmida Mimouni à propos des "prophéties" de sidi el Hadj Aissa

Publié le par LAGHOUATI

Laissé par : Ahmida Mimouni aujourd'hui à 15h28

·         J'aurais assez tendance à rejoindre Si Djamal dans son appréciation.

J'ajouterais, si on me le demandait dans un débat, les points suivants:

Sidi El Hadj Aïssa, originaire de Tlemcen, aurait composé à la mode Tlemcénienne du Malhoun et avec son vocabulaire et non à la mode bédouine qu'on lui attribue. On rêve toujours dans la langue de son enfance.

Ensuite, le personnage a montré qu'il était un homme pragmatique en faisant entourer la ville de remparts; à supposer qu'il ait eu ces intuitions, il aurait entrepris de renforcer les défenses de la ville et d'organiser des alliances, plutôt que de se livrer à une entreprise de démoralisation.

Je soupçonne très fortement (mais sans preuves) que depuis la fameuse "colonne Marey-Monge" les "interprètes de l'Armée d'Afrique" ont pris soin de lancer un travail de falsification intellectuelle à grande échelle; et l'on sait combien il est difficile de débusquer les faussaires intellectuels.

Voici ce que dit Camille Rousset, un des historiens officiels de la "conquête de l'Algérie" en préambule à son Histoire de la Conquête d'Alger:

"Pendant le ministère du maréchal Randon, plusieurs officiers d'état-major, attachés au Dépôt de la Guerre, avaient été chargés de recueillir et de coordonner, en forme de chronique ou d'annales, les documents relatifs à la conquête de l'Algérie. Ce travail considérable m'a été d'un grand secours. En m'épargnant de longues recherches, il m'a fourni les principaux éléments qui sont entrés dans la composition du morceau d'histoire qu'on va lire".

Ah! Qu’en termes galants ces choses-là sont dites

On prête beaucoup de choses orales à Sidi El Hadj Aïssa, un peu trop; il faut donc distinguer deux personnages: l'érudit, l'homme de Dieu, responsable des remparts de la ville entre autres faits de civilisation, et un personnage légendaire, auteur de ces prophéties et façonné à travers le temps par aggrégation de faits légendaires.

 

Publié dans H.MIMOUNI

Commenter cet article

didi tahar 02/06/2011 10:26



si h'mida comme toujour vous nous impresioné par vos analise tres étudié ;merci



Ahmida Mimouni 01/06/2011 13:05



Je suis heureux d'apprendre que le Cheikh, Allah yarhamou, s'est prononcé sur le sujet. Les littéraires n'ont plus qu'à se mettre à la tâche pour séparer le bon grain de l'ivraie en soumettant
tout le patrimoine transmis oralement à l'examen de la philologie, de la littérature comparée et d'autres disciplines qu'ils connaissent de métier. Encore une fois, à vos loupes.



Soukehal Djamal Abdenasser 31/05/2011 19:34



Tout simplement Merci.



MOHAMMED HADJ AISSA 31/05/2011 18:28



certaines personnes sont venues trouver mon père pour connaitre son avis sur les soi-disantes "malédictions" proférées par sidi el hadj aissa à l'encontre de certaines tribus ou meme des
habitants de Lagouat , sa réponse a été la suivante " beaucoup de choses ont été attribuées à sidi el hadj aissa, certaines restent vraies mais d'autres ne peuvent etre dites par un homme connu
pour sa piété et la piété veut que l'on soit clément et que l'on sache pardonner à ceux qui vous ont fait du mal . Sa piété qui lui a été attestée par tous ne peut lui permettre de proférer
pareilles paroles"