Contaminé par Hadj Ali , l'élève Mehdi dépasse le maitre.

Publié le par LAGHOUATI

Photo000-copie-1

                                     Vieille fontaine en fonte des années 50

Photo001-copie-1

                     Vieux poèle et vieille fontaine des années de notre enfance

Voilà que notre ami Mehdi, lui le grand jardinier, l’expert en greffe, l’amoureux des fleurs et des arbres, se trouve « gagné « par la ville et se met, lui aussi (sans doute influencé par son compère Hadj Ali) à la recherche de tout ce qui est ancien, tout ce qui a accompagné notre enfance des années 50.

Je ne te reproche pas ça, Mehdi, loin de là, c’est même le contraire, je t’incite à continuer mais il ne faut pas oublier les fleurs.

Nous sommes au printemps et il doit y avoir certainement, dans ton jardin ou ceux de tes voisins, des petites choses à prendre en photo.  Alors tu m’as compris ?

Publié dans MEHDI BOUDJELLAL

Commenter cet article

Soukehal Djamal abdenasser 01/04/2011 12:27



la fontaine de la place de l'olivier, la fontaine de l'impasse Nouar, ... le bon vieux temps. 



MOHAMMED HADJ AISSA 01/04/2011 11:34



Dis, Mehdi tu as ces trésors à el bordj? il faudrait que tu me les montres à ma prochaine visite in chaa Allah



MOHAMMED HADJ AISSA 01/04/2011 11:31



Je me demande où Mehdi a pu dénicher ces antiquités. Cela doit dater des années 50, je m'en souviens bien ; les fontaines publiques , il y en avait une par quartier , on en avait une tout près de
chez nous , on y allait pour ramener l'eau pour les besoins domestiques car très peu de familles avaient l'eau courante chez elles. Quant au poele , on l'a connu à l'école, toutes les salles en
étaient équipées. C'était au bois, un élève de la classe était chargé d'en ramener chaque matin d'hiver auprès de si Kazi, Allah yarahmou quis 'occupait également de la cantine.Bon vieux temps! A
la maison nous nous réchauffions toujours au bois mais avec la cheminée et le nafekh