Deux ou trois choses qui me font aimer cet homme...

Publié le par LAGHOUATI

 

mechattah 2

Si Aissa , je le connais depuis mon très jeune âge . Je me suis habitué à son visage, à sa silhouette , à ses paroles si gentilles , si prévenantes envers l’enfant que j’étais lorsque je venais à l’épicerie familiale de Zgag el Hejjaj pour acheter ce dont ma mère avait besoin pour sa cuisine. Il vendait toutes sortes de choses et les habitants de notre quartier venaient souvent chez lui pour s’approvisionner.

C’est le premier souvenir, la première image que j’ai de si Hadj Aissa.

La deuxième image c’est l’image de l’ami et le compagnon de mon père , je le voyais souvent en sa compagnie dans divers endroits. Mon père venait assez souvent tenir conversation avec si Aissa ainsi que son père , le propriétaire du magasin.

La troisième image que j’ai gardée c’est celle de si Aissa premier Maire de la ville après l’indépendance du pays. C’est l’image de l’homme élégant , affable , travailleur , qui a eu le mérite d’être le premier Maire de Laghouat après le recouvrement de notre indépendance.

Ce que j’admire le plus en lui c’est son honnêteté , sa modestie malgré l’immense travail accompli pour la libération de son pays , il ne parle jamais de lui  comme le font ceux qui sont venus bien après en parlant de leurs »prétendus exploits et faits de guerre »

Si Aissa, vous avez toute notre considération et tout notre respect ,

Vous avez aussi tout notre amour pour être resté grand malgré les vicissitudes de la vie et l’ingratitude des hommes.

Qu’ALLAH vous récompense pour tout ce que vous avez fait pour votre pays, votre ville et pour nous, habitants qui garderont votre image dans leur cœur pour l’éternité des jours.  

 

 

 

Publié dans NOS VÉNÉRABLES AINES

Commenter cet article

Un visiteur 15/11/2015 11:34

Si Aissa MECHATTAH est vraiment un grand homme plein de sagesse, on dit de lui que c’est une boite noire parcequ’il ne parlait pas beaucoup de ce qui a enduré pendant le colonialisme et même après l’indépendance.
La famille MECHATTAH est écœuré, peiné et effarouché suite à la nomination d’un établissement scolaire en son nom sans les prévenir ni les avertir, car ils prétendent qu’il était discret pendant son existence et ils ne veulent pas des publicités maintenant qu’il est décédé qu’on le laisse en paix et s’il était en vie il n’accepterait jamais ça.

Makhlouf 14/11/2015 21:15

Un grand homme et un grand moudjahid.Rahimahou Allah.

HADJOUDJA KAMEL 14/11/2015 13:49

A MON TOUR de lui apporter un témoignage d'affection, d'admiration, de reconnaissance, à l'élu bien sur, mais d'abord et surtout à l'homme. Que DIEU daigne l’accueillir dans son vaste paradis. AMIIIINE!

Ahmida Mimouni 14/11/2015 12:47

Dans son infinie sagesse Dieu choisit un homme en particulier pour une mission particulière. Il lui a plu de choisir Si Aïssa pour être le premier premier magistrat de la ville à l'indépendance. Personne n'est en mesure de lui contester cet honneur. Comme en plus il s'est acquitté avec honneur de cet honneur, notre honneur est de lui rendre honneur. Merci Si Aïssa d'avoir été notre premier maire.

Soukehal Djamal Abdenasser 14/11/2015 08:19

On ne peut pas écrire l'histoire si tout le monde se taisait = Ce que j’admire le plus en lui c’est son honnêteté , sa modestie malgré l’immense travail accompli pour la libération de son pays , il ne parle jamais de lui comme le font ceux qui sont venus bien après en parlant de leurs »prétendus exploits et faits de guerre .........il était le voisin à mon père ....il a passé sa vie de révolutionnaire à la prison de Berrouaghia ..je pense ....j'ai connu un Moudjahid (des Haut Plateaux) qui était avec lui en prison coloniale .....depuis ce temps jusqu'à sa mort ...on était devenu des amis ....de nature réservé ....peut être due à sa timidité ....j'aurais souhaité qu'il parle de ses exploits ....de la révolution ...de son militantisme ......Allah Yarhamou ....une brave personne ..et un voisin exemplaire ....il était aussi l'ami à mon père ...Allah yarhamhoum ....

boudjellal 14/11/2015 06:41

allah yarhmou