Dialogue avec Mohamed.

Publié le par LAGHOUATI

 

Ali : Bonjour Mohamed, C’est toujours moi

Mohamed : Bonjour Hadj Ali

Ali:    Comment vas tu?

Mohamed : oh ! J’aurais aimé que tu sois avec moi là où je suis

Ali :  Et peut-on savoir où tu es ?

Mohamed : Hier  j’ai eu un accueil grandiose, j’ai été même invité par le  Seigneur des Mondes

Ali : Tu ne penses pas nous revenir ?

Mohamed : Je ne pense pas, j’essaye en ce moment de rencontrer Notre prophète Saidouna Mohamed (Qssl)

Ali : Mais nous nous t’aimons, tu le sais !

Mohamed : oui je le sais et moi aussi je vous aime, j’apprécie beaucoup votre amitié, mais je ne voudrais pas, pour tout l’or du monde, changer de  compagnie, figures-toi que je suis entouré d’anges, de houris et de ma mère, mon père, mon frère Salah et je suis complètement guéri de ma maladie.

Ali : Mais  comment allons nous pouvoir  supporter ta séparation ?

Mohamed : En ayant une foi inébranlable en Dieu et en son prophète, au destin et à la résignation qui est la clef du paradis.

Ali : Alors  quoi dire que INA LI ALLAH OUA INA ILLAYHI RADJIOUN tu nous as précédé et nous te suivrons tôt ou tard.

Mohamed : Oui c’est ce qu’il faut toujours dire lorsqu’on est confronté à la mort

Ali : Que me conseilles-tu?

Mohamed: Cher Hadj Ali!  ASALAT ASALAT ASALAT

Ali:   Et encore?

Ali : Tu me le demandes ! LAGHOUAT LAGHOUAT, LAGHOUAT

Ali : Merci Mohamed pour ce conseil

Mohamed : C’est parce que je t’aime comme mes enfants et toute ma famille

Ali : Mohamed j’ai déjà envie de te revoir

Mohamed : N’oublie pas de visiter mes enfants alors tu me reverras

Ali : oui c’est une bonne idée

Mohamed : et n’oublie pas de saluer tous mes amis du blog et qu’ils continuent leur magnifique travail.

Ali : à bientôt Mohamed et jamais Adieu.

DJOUDI HADJ ALI

 

Publié dans HADJ ALI DJOUDI

Commenter cet article

boudjellal 12/01/2011 21:38



Essalam aleikoum.


Merçi frère hadj ali pour cette belle conversation, que j'ai les larmes aux yeux,le nombre (54) qui presente les sujets de notre marhoum si mohamed présente la date de déclenchement de la
révolution algèriènne.


mehdi


 



LAGHOUATI 13/01/2011 07:33



Tu es très observateur Mehdi , tu as meme compté les articles écrits par notre cher disparu, 54 est en effet un chiffre qui a un sens pour les algériens , il a écrit ce nombre d'articles de 54,
ce n'est pas un pur hasard, cela un sens , merci et bravo Mehdi pour ton sens  aigu de l'observation qui est l'apanage de nos fellahs



Gouhiri Med Bachir 12/01/2011 11:43



لا الـــــــــــــــــــــــــه إلا الله محمــــــــــــد رســـــــــــــــول الله ؛ لقــــــد
أدخـلـتـنـــــا فـــي هــذا الحــوار بكــل الجــوارح التـــي أعطــانــا إياهــــا المـــولــى عـــز  و جــــل  و أذرفـــــت دمـــوع القــارئـيـــن علــــى
هــــذه الـــروعـــــة التـــي أسـمـيهــــا خطـــابـيــــة لا حـــــــوارية . رحــم الله فقـيــدنــا و ألهـــم ذويـــــــــــــــــه الصبــــــــــر و الســلـوان.



Rais 12/01/2011 10:20



Merci ! si Hadj Ali pour ce dialogue émouvant qui va droit au cœur, qui donne beaucoup à réfléchir
 « Baraka Allahoufik »



Kahouadji 11/01/2011 21:57



Belle conversation, émouvante, la meilleure de toutes les illustrations de Mr Hadj Ali qui me donne le courage le gout de poursuivre mon chemin merci Mr Hadj Ali.Mes amitiés !


" Ce blog est tout simplement une émotion"



Samir 11/01/2011 21:36


Belle conversation qui me donne le gout de poursuivre le travail accompli par celles et ceux qui nous ont precédé merci Hadj Ali j'espere que tu t'es remis de cette pernicieuse tension qui s'invite
sans crier gare mes amitiés je vous embrasse tous Samir Amirouche Ouramdane Azzouza


Soukehal Djamal abdenasser 11/01/2011 21:04



A moi aussi il me manque. il est là dans nos coeurs et dans nos esprits. Mon feu père m'a appris à respecter les moudjahids, Mohamed était moudjahid. Plaide notre
cause auprès de dieu الرحمن الرحيمة  



SMAIL 11/01/2011 17:12



Merci Hadj-Ali pour ton émouvant Dialogue qui m'a tellement ému,quej'ai eu les larmes aux yeux,je t'assure,que je ne trouve quoi dire...Encore
Merci...



MOHAMMED HADJ AISSA 11/01/2011 15:07



ce dialogue avec notre cher disparu est poignant , on ne doute pas qu'il soit heureux là où il est. Cela démontre ton profond attachement à la personne de notre ami et ta grande amitié pour lui.
Il mérite toute cette amitié et tout cet attachement que nous avons pour lui.