Dr.El Eulmi Hadbaoui : la passion de la recherche et de la découverte dans sa plus belle expression

Publié le par LAGHOUATI

Dr.El Eulmi Hadbaoui : la passion de la recherche et de la découverte dans sa plus belle expression.

297136_106971926076366_597982800_n.jpg

Je l’ai connu par le biais de sa page FB que j’aime particulièrement lire parce qu’il y écrit ses impressions sur tel ou tel évènement de la vie politique ou sociale du pays . J’ai relevé beaucoup de vérité dans ce qu’il écrit et ses propos sont tranchants , il ne lésine pas , il dit ce qu’il a à dire sans fioritures ni parures. C’est comme ça que j’ai commencé à le connaitre puis un jour  alors que je voulais accéder au bureau de poste du centre-ville , je sentis quelqu’un me prendre le bras . Je me retournai et je vis un beau jeune homme tout souriant m’accoster et me saluer avec la plus belle des formules « Assalam Alikoum Si Mohamed « . Je répondis à ses salutations en ajoutant « Vous semblez me connaitre mais moi, je m’excuse , votre visage m’est inconnu 

-         »Je suis votre ami sur FB et j’ai vu votre photo" me répondit-il 

Et depuis nos relations n’ont cessé de grandir . Il s’était proposé de participer dans l’organisation de la bibliothèque de Chikh Boubakeur qu’il avait laissée après son décès en 1987. Des centaines de livres mais rangés un peu pêle-mêle , il fallait beaucoup d’efforts et de temps pour mettre de l’ordre dans tout ça. El Eulmi accompagné de l’aimable Abdelkader Harrat l’ont fait au bout de quelques jours avec beaucoup d’efforts harassants . La bibliothèque était devenue ainsi bien ordonnée et on pouvait s’y retrouver plus facilement . Merci les amis , vous avez été merveilleux !

Hier cela a été la troisième fois que je le rencontre, radio shabab nous a donné l’occasion de mieux connaitre l’homme de lettres , le poète El Eulmi Hadbaoui et également l’enseignant universitaire .

Les auditeurs ont pu écouter notre ami le docteur Hadbaoui leur parler de sa rencontre avec les belles lettres et la poésie depuis sa plus tendre enfance , il s’est également attardé sur le mouvement du réformiste musulman en Algérie et particulièrement à Laghouat à travers ses chouyouks pour lesquels il conserve une énorme admiration. Il nous a parlé de son projet actuel qui est de rassembler le maximum de documents de notre patrimoine culturel et religieux détenus par certaines familles de la ville , pour analyse, étude et pour finir leur publication.

Pendant toute une heure notre ami , usant d’un langage simple et des mots justes et profonds , a parlé de divers sujets plus intéressants les uns que les autres , ne se départissant jamais de son humilité et de sa simplicité.  

En fin d’entretien je lui ai demandé de nous lire quelques vers d’un de ses poèmes et notre ami s’est , aimablement ; plié à ma demande en nous gratifiant d’un fort joli poème qui m’a sincèrement ému au plus haut point , un poème inspiré par l’opération à laquelle a assisté la ville de Laghouat , il y a de cela plusieurs années, et qui a vu la disparition de ce qui restait encore de ses jardins. Vous pouvez écouter ce beau poème qui porte le titre    لا تهدموا أرضي au  lien ci après https://soundcloud.com/radio-shabab/nicecast-archived-audio-20150102-22042

Notre ami m’a promis de me l’envoyer , je ne manquerai pas de le publier pour vous dès qu’il sera en ma possession.

 

Merci si El Eulmi , vous avez été ce que j’imaginais de vous ; humble, passionné par ce que vous faites, portant l’amour au cœur pour votre pays et activant sans relâche pour déterrer notre riche patrimoine culturel longtemps oublié et ne bénéficiant pas de l’intérêt qu’il aurait dû  avoir.

Mohamed Hadj Aissa 

Commenter cet article