Hommage à l'un des premiers chauffeurs de Laghouat: le regretté Hadj "Ahmed El Houiti"

Publié le par LAGHOUATI

img744

 

Bonjour les amis ; il est certain que LAGHOUAT a livré de grands hommes qui ont marqué son histoire et il y'a ceux qui ont méme marqué l'histoire de l'Algerie et il en reste d'autres qui continuent à livrer une bataille contre l'oubli .
nous nous devons de rendre hommage aux notres et saluer leurs efforts .
pour ce qui concerne la photo d'aujourd'hui il faut reconnaitre feu hadj ahmed mahçar dit ahmed el houiti qui fut un des premiers taxieurs de la ville de laghouat , cette photo a été prise quelques mois avant sa mort il est en compagnie de son benjamin safieddine .
ABELKADER MEDJELLED

Publié dans LES AMIS DU BLOG

Commenter cet article

Soukehal Djamal Abdenasser 01/01/2016 21:22

une brave personne ....Allah yarhamou ....

Aissa ZIGHEM 27/08/2013 18:57


Avec sa 403 familiale à la fin des nnées 50 début des années 60. Allah yarahmou wa yan3am 3aleih.

DJOUDI HADJ ALI 07/01/2011 21:19



 



Hadj Ahmed Mahçar ou Ahmed El Houiti pour ceux de ma  génération qui l’ont connu il stationner son taxi tout prés de l’École du centre, il été très
méticuleux, toujours entrain de d’entretenir son véhicule et nous connais tous, chacun par son nom de famille.



Habib, son fils lui ressemble beaucoup et il me le rappelle Allah Yarehmou.



Je remercie Abdelkader Medjelled pour ce geste qui nous permet tous de lui rendre hommage.



 



DJOUDI HADJ ALI


 



SMAIL-BENAYA 07/01/2011 21:01



Merci de nous l'avoir rappeller,qui ne connait pas Si H'Meida-el-Houiti,ou n'a pas eu besoin de ses Bons et Loyeaux
Services,ALLAH-yarahmou.....SMAIL...



Samir 07/01/2011 12:21


Merci de rappeler l'histoire de ses pionniers Samir Amirouche Ouramdane Azzouza


Soukehal Djamal abdenasser 07/01/2011 11:34



Ses enfants sont mes amis. Ils ont fait Laghouat à leur manière. Les bousebci, el houiti, .... nous leur devons beaucoup de choses, ils rendaient d'énormes services à nos parents, qui eux ne
disposaient pas de véhicules. La voiture c'était un luxe inabordable. En 2011, c'est devenu comme le vélo et certains de nos concitoyens sont devenus individualistes
et matérialistes (je parle en connaissance de cause), ils honnissent ceux qui les dérangent dans leur ''quiète''



Mohammed HADJ AISSA 07/01/2011 10:42



j'arrive à me souvenir de lui, allah yarahmou, l'un des tout premiers conducteurs de taxi de laghouat , avec si hadj arabi hassani