" Ils veulent faire de nous des parisiens gâtés ...." a dit le chahid Belkacem DJOUDI à ses camarades.

Publié le par LAGHOUATI


Photo0856Heureusement que je n’ai pas pris la route ce matin comme décidé depuis quelques jours. Si je l’avais fait j’aurais raté la belle rencontre entre amis de deux générations ou peut-être même trois .

 

Photo0853.jpgPar une matinée plutôt froide et venteuse que l’on s’est rencontré au petit café de la Rahba pour avoir la chance d’écouter si hadj Abdelkader NOUAR , évoquer pour nous l’histoire de la ville et quelques uns de ses prestigieux enfants qui ont fait cette Histoire. Si Abdelkader a longtemps parlé de son sujet favori sans que personne ne daigne l’interrompre tant le discours était absorbant et d’un apport réel et grand pour l’auditoire

Photo0852.jpgParmi ce que j’ai retenu de si Abdelkader la phrase prononcée  par notre chahid  si Belkacem Djoudi, père de notre ami Hadj Ali.  Il a travaillé quelques années à Paris à l’usine Renault . Quand la révolution éclata , il décida de revenir au pays pour y participer. Quelques uns de ses amis voulaient l’en dissuader «  Mais que fais-tu Belkacem, tu as une belle situation ici à Paris , pourquoi-donc veux-tu retourner au pays ? ce n’est pas le moment »

Si Belkacem eut pour ses camarades cette phrase cinglante qui doit être inscrite sur tous les pinacles et les sommets ( ou au moins à coté du nom du chahid au lycée qui porte son nom) :

Djoudi-1« Ils ( les Français ) veulent faire de nous des parisiens gâtés pour nous faire oublier le sens patriotique mais ils se trompent » ( phrase prononcée en français)

Si Belkacem rentra au pays , rejoignit les rangs de la lutte armée et tout le monde sait quelle destinée il a eu : mort en chahid pour la Patrie.

 

Merci si Hadj Abdelkader pour nous avoir appris ce que l’Histoire ne dit pas ou ne veut pas dire.

 

Mohamed Hadj Aissa

 

 

Publié dans HADJ ALI DJOUDI

Commenter cet article