LAGHOUAT- poème de Beghdad Mebkhout-

Publié le par MOHAMMED HADJ AISSA

Beghdad Mebkhout

 

 

Notre ami Baghdad Mebkhout vient de rendre hommage à notre autre ami Lamine Soukehal à l'occasion de la parution de son livre sur Laghouat, en lui dédiant un fort joli poème sur notre ville "pluriel de verger". En votre nom à tous je tiens à le remercier chaleureusement d'avoir consenti à ce que le poème soit publié sur les colonnes du blog.

LAGHOUAT

frande-seguia-laghouat.jpg

Ton nom est pluriel de verger,
Qui offre le miel des dattes racées,
le rubis du grenadier en tendres dragées,
Et l'ombre douce du palmier élancé?

++++
Aux limites de l'aride désert en appétit,
Ta verdure est parure d'une belle reine,
Dont la couronne est finement sertie,
Des cœurs de tes enfant de bonne veine.

++++
Naceur Benchohra en est le héros,
Que le cours de l'histoire avait oublié,
de drainer par gratitude en son écho,
Comme tout brave au décompte du sablier.

++++
Mais déjà une plume d'une aile légère,
Écumant les flots d'une mer relue,
Pour renommer les âmes de l’éther,
Et brûler l'encens à l'autel des élus.
++++
Pour mon ami Amine Lotfi Soukhal pour la parution de son livre titre "laghouat"

 

29 11 2011

 

 

 

Commenter cet article

Mme Soufari Ziregue K. 06/12/2011 23:14



Bravo Mr. Mabkhout !



Un très beau poème.



Je tiens à féliciter Mr Amine Lotfi Sokhal pour la sortie de son ouvrage, comme il l’a fait pour moi.



Je lui dédie à mon tour et à ceux qui ont écrit sur Laghouat ce poème :



La gazelle trahie



 



Une rose au cœur d’une palmeraie



Discrète de nature, n’aimant pas qu’on la voie de près



Le crépuscule n’est-il pas le moment où chasser la gazelle ?



Endormie sur les dunes, surveillée par des palmiers sentinelles



Tout passionné est séduit par la reine des oasis



Au charme attirant, sur son trône assise



Elle est au-dessus de tout ce qui est beau



Après l’Unique, le Tout Puissant et le Plus Haut



Elle est le cœur dont le sang coule dans nos veines



Ou la compagne dans nos joies et nos peines



Elle est l’air qu’on respire



Son amour est pour le meilleur et le pire

Mme Soufari Ziregue K. 06/12/2011 23:08



Bravo Mr. Mabkhout !


 



Un très beau poème.


 



Je tiens à féliciter Mr Amine Lotfi Sokhal pour la sortie de son ouvrage, comme il l’a fait pour moi.


 



Je lui dédie à mon tour et à ceux qui ont écrit sur Laghouat ce poème :


 



La gazelle trahie


 



 


 



Une rose au cœur d’une palmeraie


 



Discrète de nature, n’aimant pas qu’on la voie de près


 



Le crépuscule n’est-il pas le moment où chasser la gazelle ?


 



Endormie sur les dunes, surveillée par des palmiers sentinelles


 



Tout passionné est séduit par la reine des oasis


 



Au charme attirant, sur son trône assise


 



Elle est au-dessus de tout ce qui est beau


 



Après l’Unique, le Tout Puissant et le Plus Haut


 



Elle est le cœur dont le sang coule dans nos veines


 



Ou la compagne dans nos joies et nos peines


 



Elle est l’air qu’on respire


 



Son amour est pour le meilleur et le pire


 



Elle naquit présumée avant l’arrivée des maîtres


 



Bien avant la naissance de nos ancêtres


 

mebkhout beghdad 05/12/2011 23:37


LAGHOUAT 
+++++ 
Ton nom est pluriel de verger, 
Qui offre le miel des dattes racées, 
le rubis du grenadier en tendres dragées, 
Et l'ombre douce du palmier élancé. 
++++ 
Aux limites de l'aride désert en appétit, 
Ta verdure est parure d'une belle reine, 
Dont la couronne est finement sertie, 
Des cœurs de tes enfant de bonne veine. 
++++ 
Rose des sables aux reflets floraux, 
Tu attends parfois la clémence du « gheite » 
Pour tes fils tu es l’eternel « eldorado » 
Où le cœur retrouve ses vœux et son mérite. 
++++ 
Ton oued n’est-il pas ruisseau en larmes, 
Pleurant ceux qui ont fait ton honneur et ta fierté, 
Partis au son du baroud offrant leurs âmes, 
Afin que tu vives sous l’œil de la liberté. 
++++ 
Reine, princesse, fille et œuvre de l’homme, 
Qui a dompté la fougue des temps, 
A la lumière de l’intelligence qu’on nomme ; 
Efforts, fidélité amour dont nait ton étant. 
++++ 
Naceur Benchohra en est le héros, 
Que le cours de l'histoire avait oublié, 
de drainer par gratitude en son écho, 
Comme tout brave au décompte du sablier. 
++++ 
Mais déjà une plume d'une aile légère, 
Écuma les flots d'une mer relue, 
Pour renommer les âmes de l’éther, 
Et brûler l'encens à l'autel des élus. 
++++ 
Pour mon ami Amine Lotfi Soukhal pour la parution de son livre sur l(insurrection de LAGHOUAT) 
Poème que je viens d'achever ET que je dédie aux fils de LAGHOUAT avec ma fraternité 
MEBkhout beghdad



 Spotlight


 Modifier

Dr.A.Benhaouache 01/12/2011 14:14


Après un sevrage poétique qui a trop duré,notre ami Mebkhout nous gratifie d'un


poème envoutant,un véritable hymne à l'amour dédié à Laghouat,une agréable 


fraicheur ressourçante et vivifiante qui nous vient du fin fond du désert.


Comme dirait Leonard De Vinci:la poésie est une peinture qui se sent au lieu de se voir.Bravo Baghdad.Amicalement.

algerieinfo 29/11/2011 23:17


trés beau poeme merci

BENBEYFOUDIL 29/11/2011 22:00


je dois commencer par remercier monsieur mebkout pour ce poeme sur laghouat r,suite je dirais a notre ami frere soukhal que j ai annonce la sortie prochaine de son livre a monsieur le
wali de laghouat et je dirais a m mr soufari nrr ziregue que son livre a ete remis ai premier responsble de la wilaya et il a ete agreablement surpris et ce apres m avoir accorde une audience ou
j ai fait participe monsieur kazi qui lui a  dedie son ouvrage

BENBEHAZ Kaddour 29/11/2011 21:01


Les mots me manquent pour exprimer combien ta gentillesse me touche.Ton
poème sur Laghouat est sublime et illustre bien le travail de notre ami Amine Lotfi  ...Merci de tout coeur mon ami !      
                      Kaddour BENBEHAZ